Aux Votards !… un message du grand comédien George Carlin (v.o.s.t.f)

Aux Votards !…

Par Résistance 71

 

Le 19 Avril 2012,

Merci au blog “L’éveil 2011” d’avoir posté cette vidéo du grand, du très grand George Carlin, dont nous avons cherché en vain auparavant des extraits de spectacle avec sous-titrage français (nous avions abandonné la quête soyons franc…).

George Carlin était et est toujours à notre sens le plus grand (par le talent…) comédien de one-man-show ou “stand up comedy” comme cela est appelé outre-Atlantique, qu’ait produit les Etats-Unis. Comme Coluche, Desproges ou Dieudonné ici, il est adulé ou haït, mais il ne laisse jamais indifférent. Comment le pourrait-il ?

Carlin a eu deux carrières, celle de ses débuts, plus rôdée dans la blague de situation et une diction exceptionnelle et une seconde (à laquelle nous sommes plus sensibles même si le genre du début était très bon) entre le début des années 90 et son décès en 2008 à l’âge de 71 ans, qui l’a vue plus politisé, plus critique et acerbe envers la société américaine et l’ineptie de sa politique intérieure et étrangère. Plus proche d’un Max Stirner ou d’un Thoreau que de Proudhon ou Kropotkine, Carlin nous a a laissé un répertoire caustiquement anar qui a ses grands moment d’anthologie. Ce morceau choisi sur le vote est un classique…

Nous espérons que toute son œuvre se verra sous-titrée (nous pensons qu’il faut le voir en v.o car sa voix et sa diction sont tout autant ses marques de fabrique que ses textes acerbes très travaillés) en français, car le public francophone a tout à y gagner.

Une bonne pinte de rire caustique façon George Carlin que nous dédions à mesdames et messieurs les votards:

http://www.youtube.com/watch?v=knQBH287aW0

(Le rideau se lève… ils applaudissent…)

12 Réponses vers “Aux Votards !… un message du grand comédien George Carlin (v.o.s.t.f)”

  1. Je ne me fait pas plus d’illusion sur ces élections – spectacle de guignols, piège à cons – que R71. Mais en même temps, est-ce bien raisonnable de laisser le nabot rempiler 5 ans ? Je pense que non, et c’est pourquoi j’irai voter contre Sarko comme d’autres à leur époque étaient allés voter contre Hitler.

    • « Ne pas voter c’est voter sarko » est le vrai piège à cons, le « vote utile » pour la gauche caviar (Mélenchon inclus…) est la pire des fumisteries, cela relève de Mme Irma et sa boule de cristal, ni plus ni moins…

      Pensez bien à une chose: au moment même où vous lâcherez votre papelard dans la boîte à suggestions pour esclaves prévues à cet effet, vous aurez perdu votre souveraineté et n’aurez plus qu’un seul droit: celui de vous taire pour que perdure le système oligarchique. A notre sens quand on n’a plus d’illusions sur le système on ne le cautionne pas en votant, car le vote c’est cela: acquiescer, au lieu de cela il faut agir.
      Voter n’est pas agir, voter c’est se coucher pour faire paillasson.
      Regardez 2005, le vote pour le projet de constitution: « NON » retentissant a referendum et ils l’ont fait passer en force au parlement contre l’avis du peuple et ne surtout pas dire que les socialos gras du bide ne l’auraient pas fait… Foutaise ! Au mieux certains se sont abstenus. La gauche aurait fait passer le traité de Lisbonne. Hollande est un européiste convaincu, un suppôt de la BCE qui a été se coucher devant la finance de la City de Londres pour obtenir le blanc-seing sans lequel il ne pourrait pas être élu… Le FHaine vote tout ce qu’on lui dit de voter à Bruxelles et Mélenchon continue les arrangements cosmétiques et l’arrondissement des angles pour la « gauche » caviar.

      Quelle brochette de pathétiques gugusses !

      Sarko ou pas, rien ne changera dans le fond, car tous et toutes se sont couchés ou se coucheront devant la haute finance.Avec la clique de droite c’est clair au moins on le sait, tandis qu’avec cette pseudo-gauche oligarchique, c’est à celui que sera le plus hypocrite… Ces guignols sont à gerber !

      • C’est la finance qui dirige depuis 30 ans les pays européens et qui a tout transformé, face à ces guignols du PS ou de l’UMP et a tout déreglenté, jusqu’à permettre l’élaboration de la seule législation qui s’applique, celle qui est décidé à Bruxelles. il n’y a plus d’Etats qu’un semblant d’état au niveau de chaque nation. il nous reste encore à découvrir l’étendue des dégâts et chaque jour nous ne découvrons une partie, des éléments comme l’interdiction des semences fermières ou le gaz de schiste dont tout se décide à Bruxelles et en attendant que les décrets d’application soient pris, on nous fait croire qu’on peut s’y opposer, cela nous amène en bateau simplement et ainsi pour tout.

        • Absolument !
          Seule solution: reprendre la barre du bateau ivre mort en éliminant le facteur étatique, coercitif et donc oligarchique en développant le contre-pouvoir autogestionnaire.
          A la question du post précédent demandant où sont les socialistes autogestionnaires ?… Ils sont sur le terrain et sont absorbés par les luttes quotidiennes, ce qui est très bien, mais aussi limitatif.
          Il faut attaquer le « général » par le particulier conscient.

          C’est exactement ce que disant Camus dont nous avons fait une de nos devises:
          « La révolte est le fait de l’Homme informé qui possède la conscience de ses droits »…
          Nous y arriverons, c’est inéluctable. Peut-être pas de notre vivant, mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras !
          Pour l’heure l’abstention active politique est la voie de la raison !

  2. emma b. Says:

    La vraie gauche, c’est la gauche auto gestionnaire, mais pour l’instant, on ne sait pas où elle est, car ne bénéficiant d’aucune publicité, et de plus constituée d’éléments le plus disparates, ceux qui parle de démocratie directe viennent d’horizons les plus divers, appartiennent à diverses générations, de 15 ans à 90 ans et à divers milieux, et sont très peu nombreux. On se demande comment un jour ils feront la jonction et comment ils pourront travailler ensemble. c’est moins sûr que jamais ! Et même les milieux alternatifs qui tentent de les fédérer, journalistes, économistes et autres, pour une large part regagneront les sphères les plus traditionnelles, une fois un peu d’ordre revenu ou là où il viendra et certainement, avec le désordre créé, de vastes zones de pauvreté concentriques où s’inscrira la majorité de la classe moyenne actuelle, qui dans son individualisme campera sur ses positions.

    Personnellement, je vais m’abstenir, parce que par grande lassitude et que tous ces marchands de soupe m’exaspèrent. C’est évident que je plébiscite ceux qui veulent virer Sarkozy, mais l’horizon ne se dégagera pas pour autant, mais ON VERRA QUI VAUT QUOI ?

    je le crois extrêmment nocif, car peu importe ce qu’il dit et même Obama se sert de lui, pour que l’empire militaro industriel puisse continuer ses interventions militaires. On le voit bien, ils se font rares les américains, quitte à laisser les européens patauger et se servir derrière, car ils préfèrent, à ce jour le chaos à un seul pays debout au Maghreb et ils reviendront en force sur ses ruines.

  3. emma b. Says:

    il faut virer des parlements, la droite et l’extrême droite et ceci à l’échelle européenne et la moitié des PS, ils sont incapables, à ce jour de diriger quoi que ce soit, et ce n’est que la 1ère étape. Après nous verrons si les gens veulent demeurer dans un système esclavagiste dans le domaine de la pensée, quand on a des moyens de subsistance suffisants mais précaires ou qu’on vit dans la précarité et on se contente de passer ses journées à mendier des aides diverses.

    Mais tout est fait pour nous dominer. les peuples se réveillent, alors on trouve de nouveaux moyens de conditionnement en plus des pressions diverses comme les législations répressives qui sont mises en place et expérimentées à l’échelle de la planète.

    On est face à 2 castes dont l’une de droite et l’autre dite de gauche qui se disputent le pouvoir, y compris dans les pays du maghreb, même si les islamistes-salfistes-Al Quaidistes se sont vite empressées d’occuper la place vide, à la grande satisfaction des milieux d’affaires de tous bords.

    • Il faut virer les parlements tout court… Ramassis de parasites aristocratiques, celui de l’UE en absolue priorité avec son tout venant de commissaires politiques qui leur dictent ce qu’il faut voter ou non…

      — « Les intérêts de l’État et ceux de l’individu sont fondamentalement antagonistes. L’État et les institutions politiques et économiques qu’il a instaurées ne peuvent survivre qu’en façonnant l’individu afin qu’ils servent leurs intérêts ; ils l’élèvent donc dans le respect de la loi et de l’ordre, lui enseignent l’obéissance, la soumission et la foi absolue dans la sagesse et la justice du gouvernement; ils exigent avant tout le sacrifice total de l’individu lorsque l’État en a besoin, en cas de guerre par exemple. L’État juge ses intérêts supérieurs à ceux de la religion et de Dieu. Il punit jusque dans ses scrupules religieux ou moraux l’individu qui refuse de combattre son semblable parce qu’il n’y a pas d’individualité sans liberté et que la liberté est la plus grande menace qui puisse peser sur l’autorité.
      Le combat que mène l’individu dans des conditions aussi défavorables — il en va souvent de sa vie — est d’autant plus difficile qu’il ne s’agit pas, pour ses adversaires, de savoir s’il a tort ou raison. Ce n’est ni la valeur ni l’utilité de sa pensée ou de son action qui dresse contre lui les forces de l’État et de «l’opinion publique». Les persécutions contre l’innovateur, le dissident, le protestataire, ont toujours été causées par la crainte que l’infaillibilité de l’autorité constituée ne soit mise en question et son pouvoir sapé.
      L’homme ne connaîtra la véritable liberté, individuelle et collective, que lorsqu’il s’affranchira de l’autorité et de sa foi en elle. L’évolution humaine n’est qu’un pénible cheminement dans cette direction. Le développement, ce n’est en soi ni l’invention ni la technique. Rouler à 150 Km à l’heure n’est pas un signe de civilisation. C’est à l’individu, véritable étalon social, que se mesure notre degré de civilisation ; à ses facultés individuelles, à ses possibilités d’être librement ce qu’il est ; de se développer et de progresser sans intervention de l’autorité coercitive et omniprésente. » —
      (Emma Goldman, « L’individu, la société et l’État », 1940)

  4. arndebian Says:

    Merci R71 pour cette excellente video de G. Carlin.
    En voici une autre, voir « what about a riddle? … », c’est excellent:

    http://www.youtube.com/watch?v=uQdC-e82gmk

    • Oui merci du lien (version anglaise). Toute l’œuvre de Carlin est sur Youtube, mais peu de sketches ont des sous-titres français, çà vient et c’est très bien.
      A voir également le long entretien biographique qu’il avait donné, excellent… Tout y passe…
      c’est ici: http://www.emmytvlegends.org/interviews/people/george-carlin

      Pour ceux qui peuvent visionner en v.o, il faut regarder les spectacles complets qu’on trouve en ligne gratuitement. Un p’tit coup de déprime.. Hop un p’tit coup de Carlin et çà repart !
      Sa meilleure performance à notre sens (purement subjectif): « Jammin’ in New York » (1992)… Il était à son apogée !

      Le public francophone se doit de découvrir George Carlin, un visionnaire…

  5. Totalement, un visionnaire et je vais m’employer à le diffuser sans modération comme le documentaire de Mathieu Verboud.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :