Pays du goulag levant (USA): la loi ultra liberticide NDAA attaquée en justice !!…

Cet article que nous avons traduit, justifie totalement notre appellation depuis plusieurs mois des Etats Unis comme le pays du goulag levant. Nous ne plaisantons pas !

Nous plaisantons d’autant moins qu’il est évident que l’ère sarkozy a totalement satellisé la France au paradigme criminel impérialiste et totalitaire du pays du goulag levant. Il n’est donc pas difficile de prévoir ce qu’il se passera sous peu après les élections. Les deux bourrins de l’oligarchie: le tandem sarkozy-hollande appliqueront le même registre néolibéral fasciste et liberticide en accord avec les hautes instances qui s’expriment par leurs marionnettes de l’empire sioniste anglo-saxon. Si le locataire actuel de l’Élysée est réélu, cela se fera directement, sans prise de gants dans le plus pur style du « dans ta gueule » on passe en force. Il a déjà annoncé la couleur le cadavre de Merah encore chaud. Si c’est son acolyte foie jaune pseudo-socialiste mais vrai néolibéral qui passe, cela se fera avec les gants de velours habituels pour endormir les factions à sa gauche, mais cela se fera quand même. D’une manière ou d’une autre nous devons nous attendre à toujours plus de lois liberticides quelque soit le clown de « droite » ou de « gauche » à la barre du bateau ivre. Nous mettons des guillemets ici car cela n’a jamais voulu dire quoi que ce soit et encore moins aujourd’hui. La réalité est la suivante: l’oligarchie contre les peuples, à l’échelle mondiale. Tout le reste n’est là que pour amuser la galerie !..

Boycott de ce cirque, boycott du vote et vigilance citoyenne sur les lois et projets de lois liberticides à venir !

— Résistance 71 —

 

Un journaliste vainqueur du prix Pullitzer: les Etats-Unis sont transformés en goulag par le complexe militaro-industriel

 

Villipende le manque de rage médiatique au sujet de la loi de détention indéfinie

 

Steve Watson

 

Le 3 Avril 2012

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/pulitzer-winning-reporter-us-being-transformed-into-a-gulag-by-military-industrial-complex/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Un journaliste récompensé de la prestigieuse distinction et qui poursuit en justice le gouvernement Obama au sujet du National Defense Authorization Act (NDAA), qui légifère sur la “détention indéfinie” des citoyens américains sans autre forme de procès, est écœuré du manque de couverture médiatique sur le sujet.

Dans une apparition sur RT, le journaliste récipient du prix Pulitzer, écrivain et expert sur le Moyen-Orient Chris Hedges a dit que le NDAA, connu sous le nom de “loi de la patrie champ de bataille”, est déjà en train de causer un refroidissement général sur le travail des journalistes aux Etats-Unis.

“Le NDAA a reçu très peu de publicité, incluant mon ancien employeur le New York Times”, a dit Hedge.

“C’est une loi qui a été essentiellement soutenue par les deux partis politiques. En effet, les sponsors de la loi sont Carl Levin, un démocrate et John McCain, un républicain. Il n’y a pas eu de levée de boucliers au sein du système du pouvoir lui-même et cela veut bien sûr dire qu’il n’y a pas eu non plus de levée de boucliers dans les médias, qui permettent à ces systèmes de pouvoir d’établir les paramètres de débat qu’ils désirent”, a ajouté Hedge.

Cette législation très controversive, signée en loi par Obama le soir de la St Sylvestre, permet l’enlèvement de citoyens américains et leur détention dans un camp n’importe où dans le monde et ce sans procès, en vertu de la section 1031 de la loi. Bien qu’Obama ait indiqué dans un paragraphe en exergue en la signant, qu’il ne l’utiliserait pas pour détenir indéfiniment des citoyens américains; ce fut néanmoins le gouvernement Obama qui demanda la provision sur le sujet d’être phrasée de façon à ce qu’elle s’applique aux citoyens américains.

La législation dit spécifiquement que toute personne suspectée d’avoir “soutenu substantiellement” Al Qaïda et les Talibans et les “forces associés”, peut-être incarcérée sans autre forme de procès.

“Qu’est-ce qu’une force associée ?” a demandé rhétoriquement Hedge, après avoir expliqué que cette poursuite en justice est fondée sur le fait que les définitions apportées au sein du NDAA sont extrêmement vagues et ce apparemement volontairement.

“Cela peut-être toute organisation sur la liste terroriste des Etats-Unis, ou bien d’autres organisations qui ne sont pas sur la liste mais considérées comme des forces associées”, a ajouté Hedge.

“Voilà le problème. J’ai passé 20 ans comme correspondant à l’étranger et quand nous avons revu cette liste, il y avait 17 groupes, incluant Al Qaïda, avec lesquels j’ai eu, en tant que reporter, des contacts directs. Il n’y a aucune provision dans cette loi pour protéger les journalistes ou quiconque d’autre. N’importe qui peut être aspiré dans le tourbillon de cette loi”, a insisté Hedges.

“Personne ne veut donner ce genre de pouvoir à l’état, parce que l’histoire a montré qu’éventuellement, il l’utilisera. Nous avons déjà constaté avec les courriers électroniques fuités de Stratfor, qu’ils ont déjà connecté le mouvement d’Occupy Wall Street avec des terroristes. Alexa O’Brien, qui est une des plaignants, a perdu son travail à cause de ces accusations, les officiels du gouvernement américain vinrent à son lieu de travail et firent une enquête et posèrent des questions à son encontre. Elle fut retirée des projets en cours et éventuellement fut poussée à la porte. Ceci est un exemple du genre de monde dans lequel nous entrons de plein pied si nous ne luttons pas contre cette loi inique.”

Hedges a aussi écrit un long commentaire sur son opposition totale au NDAA cette semaine, ouvrant la porte à un contexte plus vaste pour lequel cette loi représente un assaut contre les droits civils (NdT: bill of rights aux Etats-Unis) et la constitution elle-mème.

“Nos 16 agences nationales de renseignement et notre armée de contracteurs privés se nourissent de la paranoïa, de rumeurs, de carriérisme rampant, de la diabolisation du droit parole et de la pensée critique et souvent inventent les narratifs des évènements” écrit Hedges.

“Ils justifient leur existence et leur consommation des vastes ressources du gouvernement en transformamt le banal et le commun en une menace potentielle et à la fin de leur projet, la nation sera devenue un goulag.”

La semaine dernière, une cour fédérale à New York a ouvert une audience préliminaire pour entendre le cas présenté contre la loi du NDAA. Sept plaignants, incluant le professeur renommé du MIT Noam Chomsky, la source des “documents du pentagone”: le journaliste Daniel Ellsberg et l’écrivain et activiste Naomi Wolf, argumentent que l’armée américaine diminuera et a déjà diminué les protections des citoyens américains promises par le gouvernement Obama.

6 Réponses to “Pays du goulag levant (USA): la loi ultra liberticide NDAA attaquée en justice !!…”

  1. […] background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } resistance71.wordpress.com – Today, 6:31 […]

  2. Merci comme d’hab’ pour tes traductions 🙂
    juste 2 chtiotes fautes ici « la surce des “documents du pentagne” »

    FORZA

  3. doctorix Says:

    Si le fait de soutenir AlQaïda est visé par la mesure, c’est donc tout le gouvernement US qui doit être mis sous les verrous, puisque c’est ce qu’il fait ouvertement en Syrie…

    • Absolument, non seulement cela mais aussi le fait qu’AQ est une création des yanks et de la CIA, tout comme les Talibans du reste… avec l’aide des services pakistanais de l’ISI et du MI6 britannique.

  4. […] et son attaque en justice par un groupe de citoyens activistes et journalistes concernés 1 et 2 ) signée par Obama le 31 Décembre dernier a été déboutée par une juge fédérale […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.