2012: objectif abstention politique massive !!

Lettre ouverte à Stéphane Guyot et François Asselineau, par Vincent Vauclin

 

par dissidenceresistance

 

url de l’article original:

http://la-dissidence.org/2012/02/04/lettre-ouverte-a-stephane-guyot-et-francois-asselineau-par-vincent-vauclin/

Monsieur Asselineau (UPR), Monsieur Guyot (PVB),

 

Depuis plusieurs mois, avec courage et détermination, vous vous êtes lancés dans la course à l’élection présidentielle.

Dans un contexte exceptionnel et déterminant pour notre pays, vous portez tous deux des idées fortes, cohérentes, et sur le fond inattaquable. Que ce soit à propos de la reconnaissance du vote blanc, de la sortie de l’Union Européenne, de l’Euro, de l’OTAN, ou encore de la rupture avec le processus mondialiste d’américanisation, nul ne saurait aujourd’hui vous opposer de quelconques arguments fondés, tant l’état de notre nation révèle la faillite d’un système politique en état de décomposition avancée.

Toutes les énergies, toutes les richesses de la France sont aujourd’hui accaparées par une élite parasitaire et antinationale, qui pille les Français pour le seul profit des institutions bancaires apatrides. Une nouvelle féodalité nous est imposée. Par la tyrannie de la dette, les oligarques sacrifient l’avenir d’une nation pour laquelle ils n’ont que désintérêt et mépris.

Pour maintenir cette domination, cette élite a tout simplement verrouillé les institutions politiques Françaises, de sorte que les candidats aux élections sont nécessairement ceux qui partagent une vision commune, et « politiquement correcte », inscrite dans l’idéologie dominante.

Ce système, dont le principe n’est pas sans rappeler celui de l’Union Soviétique, ne peut subsister qu’à une condition : que les Français le nomment démocratie. Une illusion qui est entretenue périodiquement par des élections où tout est joué d’avance, et où les acteurs politico-médiatiques miment, de plus en plus maladroitement, le rôle qui leur est alloué. Ce spectacle guignolesque démontre à quel point la Vème République a été vidée de sa substance, l’élection présidentielle n’étant aujourd’hui rien d’autre qu’un combat de coqs encartés, aux discours entièrement façonnés par des agences de communication et sponsorisés par les multinationales bancaires et financières.

De ce contexte si particulier nait une question essentielle : celle de la légitimité. La « République Française » n’est pas une république – ne servant plus l’intérêt général – et n’est pas française – puisque totalement inféodée à des intérêts étrangers. Les élections auxquelles nous sommes invités à prendre part ne remplissent qu’une fonction : octroyer à l’édifice de la domination moderne cette onction démocratique qu’est le vote du citoyen.

Les institutions politiques ne sont pas un cadre d’expression neutre, mais un outil à part entière de cette domination. Participer au processus électif, et peu importe ce que l’on glisse dans l’urne, c’est d’ores et déjà cautionner le Système et contribuer à sa pérennité.

Il m’apparaît donc fondamental d’attirer votre attention sur la résistance que vous avez courageusement engagé, mais dont le vecteur – la candidature à l’élection présidentielle – m’apparaît comme une erreur stratégique de premier ordre.

Très clairement, vous êtes parmi les seuls candidats à faire le choix de la vérité, de l’intégrité, de la probité. Vous jouez le jeu et respectez les institutions. Vous posez des questions importantes, et apportez des réponses novatrices, là où d’autres font systématiquement l’inverse.

Vous n’obtiendrez pas les parrainages d’élus nécessaires pour valider votre candidature, pour la simple raison que ce qui motive votre engagement au service de la France et de son Peuple est précisément un motif d’exclusion de ces institutions corrompues. Et cela, vous le constatez vous-même amèrement…

Dans ces conditions, il m’apparaît nécessaire de poser les bonnes questions : la Résistance à cette domination doit elle emprunter la voie de son institution la plus dévoyée ?

Ou doit-elle, à l’inverse, s’incarner dans un mouvement d’abstention massive et active, visant à délégitimer l’oligarchie, en lui ôtant de force le voile démocratique dont elle se pare pour dissimuler sa réalité obscène ?

Très clairement, je soutiens la seconde option. Et aujourd’hui, je vous invite solennellement, et en toute amitié, à faire ce choix cohérent d’une dissidence politique claire et affirmée. Sortir de l’impasse, ce n’est pas emprunter la route qui y mène.

Cessons d’entretenir l’illusion que nous dénonçons, et brusquons l’Histoire en court-circuitant leur processus de domination.

En 2012, osons faire le choix de l’abstention. Et osons le faire ensemble.

/

Vincent Vauclin

Coordinateur National de la Dissidence

www.la-dissidence.org

11 Réponses vers “2012: objectif abstention politique massive !!”

  1. S’abstenir c’est voter Sarkozy.

    • Absolument pas … Vous en êtes encore au « vote utile » des guignols de la gauche caviar ? Allons, allons…

      Voter c’est abdiquer, voter c’est acquiescer et se décharger de sa responsabilité politique…

      Il faut boycotter le vote et dans le même temps remplacer la pantalonnade ambiante par l’autogestion sur les lieux de travail, dans les quartiers, voisinages, communes, et s’associer au delà de la division induite et préconisée par nos « élites » aristocratiques auto-proclamées… Solidarité politique et sociale pour une fédération des associations libres.

      A bas l’état et les institutions pseudo-démocratiques, outils de l’oligarchie oppressive.

  2. En ce moment ça chlingue la mise en place à marche forcée d’un palliatif pseudo socialiste sous la forme de Hollande en remplacement – pour une meilleure continuité – de Sarkozy :
    les dés sont pipés dès le départ.
    Si abstention, il est vital quelque soit massive, sinon rdv en 2017, c’est à pleurer.

    • C’est par l’abstention et la mise en autogestion que nous nous en sortirons… Pas un de ces pitres, pas un n’a de solutions viables, pourquoi?… Parce que tous pédalent pour le système et la « réforme » de celui-ci, c’est à dire la pérennité ad vitam aeternam de cette fumisterie aristocratique.

      Il n’y a pas de solutions au sein du système, il faut en sortir, vite et bien, pour ce faire il faut:
      1- Arrêter de la cautionner en masse , oui… Donc boycotter le vote !
      2- Ne pas attendre, mais créer la solution de remplacement. Laquelle ? L’autogestion, qui par elle même garantira la fin du capitalisme privé et d’état. Le pouvoir se diluant dans le peuple, car il est soluble dedans. Construire un contre-pouvoir autogestionnaire, qui à terme deviendra le modèle sociétaire lorsque le pouvoir aura été totalement dilué au sein du peuple souverain. Ceci ne sera plus un vain mot, enfin !
      3- Boycotter institutions privées et étatiques, impôts etc… pour garantir une reprise en main des citoyens sur l’ensemble de la société, sans compromis de délégation de pouvoir.

      « Il n’y a que les causes pour lesquelles on ne se bat pas qui sont perdues d’avance.. »

      Chaque grand mouvement social dans l’Histoire est partie d’un tout petit groupe de gens très déterminés. L’oligarchie le sait… et elle en a peur, c’est évident. Sa méthode ? Nous diviser. Elle y parvient plutôt bien dans l’ensemble, mais l’idée libertaire autogestionnaire ne périra jamais, car elle est l’avenir de l’humanité.

      elle ne fait que subir les trois stades de la vérité selon Schopenhauer:
      1- Elle est moquée
      2- Elle est combattue
      3- Elle est acceptée comme évidence

      L’oligarchie est en phase deux, le public essentiellement en phase un et passera en phase trois assez vite si un momemtum social dans un contexte propice se dessine. Tout est une question de timing…

  3. shana23jfw Says:

    Voter c’est signer un chèque en blanc à tous ces guignols dont le seul but est de nous dépouiller année après année, génération, après génération !
    Nous pourrions même être au bord de la 3è guerre mondiale avec l’iRAN et les stats….!
    Est-ce que vous êtes d’accord pour en arriver là ? ça m’étonnerais, néanmoins, on ne vous demandera pas votre avis, et si vous avez voté, qu’on le veuille ou non, on est responsable en participant à cette mascarade, et tout ceci est fait pour vous rendre responsable des décisions prises par votre délégation des pouvoirs.
    Moi…, je ne suis pas d’accord.
    Je ne donne pas de chèque en blanc à personne et encore moins à un politique, dont le seul but n’est absolument pas celui de faire le bien du peuple, mais tout le contraire.

    • Puissent encore plus de citoyens éveillés tenir vos propos !… Alors il y aura vraiment un grand espoir de transformation de notre société.

      Arrêtons de donner des chèques en blanc aux psychopathes élitistes qui ne nous représentent absolument pas, mais représentent les intérêts particuliers du petit nombre de la haute finance et du gros business..

      Les débats à l’Assemblée nationale ne sont que des extensions des conseils d’administration des entreprises du CAC40… Point barre… Débarrassons-nous ce ces parasites !

      Cela commence par arrêter de remplacer Kiri par Bozo en haut de la pyramide étatique, et de construire le contre-pouvoir autogestionnaire et égalitaire.

  4. La première choses lorsque j’ai reçu ma carte d’électeur le jour de mes 18 ans a était de la déchirer en plusieurs morceaux et la jeter dans la poubelle. A présent j’ai 22 ans et je ne regrette vraiment pas mon choix.

  5. voter autre chose que l’umps est déjà difficile
    qu’est ce qui différencie, le jm’en branle, de l’inverse celui qui a une vision élevée des choses, avec l’abstentionnisme.
    pourquoi pas le vote nul, vous demandez aux gens ensuite d’être actif militant en fondant une société parallèle, et vous leur dites de rester chez eux.
    c’est pas l’idéologie des anarchistes que vous défendez là ? « ni dieux ni maitres » bidule.
    apparemment c’est le rejet de l’idée du vote. de la main levée pour décider de quelque chose. comment on fait dans votre vision des choses pour décider à plusieurs de quelque chose. sinon c’est du chacun pour soi on crée pas de société complexe si on peut pas décider collectivement.
    faudrait quelques articles supplémentaires qui expliquent votre concept de la société.
    sinon RAS sur la dénonciation du système oligarchique

  6. J’ai lu un super article sur s banlieues l’abstention en Banlieue à cause d’un système politique « raciste » ! Très bon article :
    http://www.newsofmarseille.com/l%E2%80%99omerta-des-actes-politiques-des-banlieues/

    • Tout cela est de la retape pour essayer de faire voter les gens… L’oligarchie se rend compte que le premier parti de France est celui de l’abstentionnisme politique.
      Ce que l’article ne dit pas c’est qu’un paquet de gens qui ont voté sarko en 2007 ne referont plus la même erreur et ne voteront pas à gauche non plus, certains (pas la majorité) voteront peut-être extrême droite, mais la plupart s’abstiendront… donc il est inepte de dire que l’abstention fait le lit de la droite… ineptie totale ! L’abstention est de tout bord…

      L’abstention massive citoyenne, le boycott de cette supercherie de 1ère classe est par contre un acte civique urgent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.