Impérialisme et hégémonie occidentale: le système hors-la-loi est fondé sur la guerre et l’austérité

Dr. Paul Craig Roberts économiste, il était l’assistant secrétaire au trésor de l’administration Reagan (secrétaire d’état aux finances chez nous), éditeur associé au Wall Street Journal, Senior Research Fellow de la Hoover Institution, Stanford University, il tînt la chaire William E. Simon Chair de Politique Economique, Center for Strategic and International Studies, Georgetown University.

Il est l’auteur et le co-auteur de neuf livres et a témoigné devant des commissions d’enquête du congrès américain en trente différentes occasions.

Nous avons traduit ci-dessous son dernier article en date

— Résistance 71 —

 

Noyade dans l’hypocrisie: guerre au delà des frontières et austérité en-deçà

 

Par Dr. Paul Craig Roberts

 

Le 25 Janvier 2012,

 

url de l’article original:

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=28863

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Le gouvernement américain est si prétentieux qu’il est devenu une caricature d’hypocrisie. Leon Panetta, un ancien membre du congrès qu’Obama a nommé directeur de la CIA et maintenant chef du Pentagone, vient juste de dire aux marins à bord du porte-avions USS Enterprise, que les Etats-Unis maintiennent une flotte de 11 porte-avions afin de projeter une puissance maritime contre l’Iran et de convaincre l’Iran que “cela est mieux pour eux d’essayer de négocier avec nous par la diplomatie” ( “it’s better for them to try to deal with us through diplomacy.” 

)

S’il faut 11 porte-avions pour gérer l’Iran, combien Panetta projette t’il d’en avoir pour contrer la Russie et la Chine ? Mais pour en venir au point plus important, l’Iran a essayé de “négocier au moyen de la diplomatie”. La réponse de Washington n’a été que menaces de guerre et d’attaques militaires, accusations infondées et irresponsables que l’Iran essaie de construire une arme nucléaire, sanctions et embargo pétrolier. Les accusations de Washington font écho à celles d’Israël et sont en contradictions avec ses propres agences de renseignement et l’Agence Internationale pour l’Energie Atomique (AIEA). Pourquoi Washington ne répond-elle pas à l’Iran de manière civilisée, avec diplomatie ? Réellement, lequel de ces deux pays est la plus grande menace pour la paix ?

Washington envoie le FBI fouiller les maisons d’activistes pacifistes et met au travail un grand jury pour créer un cas légal contre eux pour avoir aider un ennemi nébuleux en protestant contre les guerres de Washington. Le département de la sécurité de la patrie (NdT: le fameux DHS, la stasi, securitate de l’empire du goulag levant) lâche ses cerbères pour brutaliser les manifestnts pacifiques du mouvement d’occupation de Wall Street. Washington fabrique une procédure légale contre Bradley Manning, Julian Assange et Tarek Mehanna, qui annihile le premier amendement de la constitution en mettant au même niveau la liberté de parole avec le terrorisme et l’espionage. Le maire de Chicago et ancien chef du personnel de la Maison Blanche d’Obama, Rahm Israel Emmanuel, pousse une ordonnance qui interdit et rend illégal les manifestations publiques dans la ville de Chicago; et la liste continue. Au milieu de tout cela, la ministre des affaires étrangères Hillary Clinton et d’autres hypocrites de Washington accusent la Russie et la Chine de museler la dissidence.

L’hypocrisie grotesque de Washington passe inaperçue dans les “médias” ainsi que dans les débats pour la candidature républicaine à la présidence. Le ministère de la Justice corrompu d’Obama fait semblant de ne rien voir quand les brutaux cerbères de la fonction policière commettent des violences gratuites contre des citoyens qui paient les salaires immérités de ces sauvages.

Mais c’est dans le domaine des crimes de guerre que Washington montre la pire des hypocrisies. Les bigots suffisants et prétentieux de Washington continuent de toujours rassembler les chefs des états faibles, dont les pays étaient affligés par des guerres civiles et les envoient se faire juger comme criminels de guerre. Dans le même temps, Washington massacre impunément et de manière indiscriminée un grand nombre de civils dans six ou plus pays, se déchargeant de ses propres crimes de guerre comme étant des “dégâts collatéraux”. Washington  viole sa propre loi et la loi internationale en torturant des gens.

Le 13 Janvier 2012, Carol Rosenberg du journal McClatchy rapporta que le juge espagnol Pablo Rafael Ruz Gutierrez a relancé l’enquête sur le programme de torture de Washington sur les prisonniers de Guatanamo Bay. Le jour d’avant, les autorités britanniques ouvraient une enquête sur les personnes kidnappées et rendues à la CIA en Libye pour torture.

http://www.kansascity.com/2012/01/13/3369419/spanish-judge-reopens-guantanamo.html

Rosenberg rapporte que bien que le régime Obama ait refusé d’enquêter sur les crimes évidents du régime Bush, et on pourrait même ajouter sur ses propres crimes, “d’autres pays sont toujours intéressés de déterminer si les pratiques anti-terreur de l’ère Bush ont violé la loi internationale.”

Il n’y a aucun doute sur le fait que Bush / Cheney / Obama ont laminé la constitution des Etats-Unis d’Amérique, la loi statutaire américaine et la loi internationale. Mais Washington ayant mis à bas la justice, a décidé que la puissance est le droit. Aucun gouvernemernt étranger n’enverra ses forces aux Etats-Unis pour aller chercher de force les criminels de guerre et les placer devant une cour de justice.

La cour contre les crimes de guerre de La Hague est réservée pour la parodie de justice de Washington. Aucun gouvernement ne paiera Washington plusieurs centaines de millions de dollars pour qu’elle leur remette Bush, Cheney, Obama et leurs mignons de la façon dont les Etats-Unis ont acheté Milosevic à la Serbie afin de créer le spectacle nécessaire d’un tribunal pour crimes de guerre afin de justifier l’agression ouverte de Washington sur la Serbie.

Aucun gouvernement ne peut-être parfait, parce que tous les gouvernements sont composés d’humains, spécifiquement ces humains les plus attirés par le pouvoir et l’argent. Quoi qu’il en soit, au cours de ma vie, j’ai assisté à une dégradation extraordinaire de l’intégrité du gouvernement des Etats-Unis. Nous avons atteint le point où nous ne pouvons plus croire en rien de ce que nous dit le gouvernement. Pas même les statistiques sur le chômage, le taux d’inflation, la croissance du PIB, et encore moins ses raisons pour faire ses guerres, son état policier et ses politiques étrangère et intérieure.

Washington a maintenu l’Amérique en guerre pendant plus de 10 ans tandis que les Américains perdaient leurs emplois et leurs maisons. La guerre et une économie chancelante ont fait exploser la dette nationale et une banqueroute larvée est mise sur le dos de la sécurité sociale et du Medicare.

La poursuite de la guerre continue. Le 23 Janvier, les états membres de l’UE, marionnettes serviles de Washington, ont accepté le désir de Washington et imposé un embargo sur le pétrole iranien, malgré les plaidoyers de la Grèce, un membre de l’UE. La ruine finale de la Grèce viendra donc des prix plus élevés du pétrole dûs à l’embargo, comme le gouvernement grec le comprend.

L’embargo est un acte dangereux. Si la marine états-unienne essaie d’intercepter un pétrolier transportant du pétrole iranien, une guerre à grande échelle pourrait s’en suivre. Ceci, comme beaucoup le pensent, est le but de Washington.

Il est très facile pour un embargo de devenir un blocus, ce qui constitue un acte de guerre. Rappelons-nous comment la “zone d’exclusion aérienne” décidée au dessus de la Libye par le conseil de sécurité de l’ONU fut facilement transformée par les Etats-Unis et ses marionnettes de l’OTAN en une attaque militaire sur la Libye et ses forces armées et les centres de population qui soutenaient Kadhafi.

Alors que les “démocraties” occidentales deviennent de plus en plus hors la loi, le masque légal que porte l’impérialisme se déchire et avec lui le film ténu de moralité qui a été utilisé pour masquer les ambitions hégémoniques. Avec l’Iran encerclé et avec deux des flottes américaines dans le golfe persique, une autre guerre d’agression semble inévitable.

Les experts disent qu’une attaque sur l’Iran par les Etats-Unis et l’OTAN interrompra le ravitaillement de pétrole dont le monde a besoin. La motivation folle pour une hégémonie est si forte, que les Etats-Unis et ses marionnettes ne montrent aucune hésitation à mettre leurs propres économies déjà chancelantes à encore plus haut risque en augmentant les coûts énergétiques.

La guerre à l’étranger et l’austérité à la maison voilà la politique qui est imposée aux “démocraties” occidentales.

9 Réponses vers “Impérialisme et hégémonie occidentale: le système hors-la-loi est fondé sur la guerre et l’austérité”

  1. Matthieu Says:

    Le héros du film: « V for vendetta » aurait de quoi faire…. je suis un optimiste né, et autour de moi tente de faire de mon mieux pour que chacun qui aie besoin d’aide en obtienne , mais je ne peux rester optimiste quant à notre avenir, et par NOTRE, j’entends la race humaine. Par quel chemin sont passé tous ces politiques pour en arriver à ce point particulier de corruption et de dépravement? De quoi est constitué leur conscience?

    Merci à vous les rédacteurs, l’information circule.

    P.S.: je suis à la recherche d’auteurs sur la philosophie anarchiste, pourriez-vous me conseiller s’il vous plait?

    • Merci Matthieu,

      Pour faire de la « politique politicienne » professionnelle, c’est à dire pour en faire un métier, une carrière comme ces gugusses le font, il faut être à la base fondamentalement attiré par le pouvoir et l’argent, tous ne sont pas au courant des turpitudes pour y parvenir, certain(e)s croient en la « mission » de la représentation au départ, mais ils sont bien vite corrompu(e)s, acheté(e)s et vendu(e)s.. oui ils (elles) arrêtent. Pour la plupart, la soupe est bonne à représenter les intérêts particuliers du véritable pouvoir.
      Pour beaucoup le leitmotiv est: « si ce n’est pas mois qui le fait, un autre le fera… alors autant que çà soit moi, car après moi… le déluge. »

      Un des grands résistants au Nouvel Ordre Mondial américain était l’excellent Aaron Russo (ancien producteur de Bette Midler, producteur de film comme « Un fauteuil pour deux » avec Eddy Murphy et réalisateur de films documentaires, ex-candidat au poste de gouverneur du Nevada…), décédé d’un cancer en 2007; celui-ci au cours de sa campagne pour être gouverneur du Nevada dans les années 1990, fut amené à rencontrer Nick Rockefeller, qui l’invita à devenir un membre du CFR etc… Russo refusa. Ils sympathisèrent puis devinrent amis, dans une longue interview avant sa mort, Russo raconte ce que lui disait Rockefeller quand Russo parlait d’égalité et du comment il voulait changer les choses en entrant en politique… Rockefeller lui demanda: « pourquoi t’intéresses-tu à tous ces gens ?… ce sont des gens… Occupes-toi de ta famille, de tes proches, fais pour le mieux pour avoir une belle vie pour toi et ta famille, le reste… »
      Cela résume trés bien à notre sens. la mentalité des « élites » auto-proclamées et le total décalage, qui ne peut pas être comblé à cause de la suffisance et de l’arrogance naturelle et pourtant socialement induite de ces gugusses d’oligarques. Leur boulot est de « séduire » ceux qui peuvent leur être utile à perdurer, beaucoup succombent… Russo a lutté jusqu’au bout de sa maladie. Il avait connu le faste, l’argent et la gloire, mais était resté un d’entre nous… jusqu’au bout…

      Pour l’anarchisme (qui n’est pas vraiment une philosophie, car l’anarchisme est un mode de vie en cela qu’il combine dès le départ l’action à la pensée, il est plus un praxis en ce sens) il faut certainement commencer par la trilogie incontournable: Proudhon, Bakounine, Kropotkine

      Proudhon fut très prolixe, il écrivit beaucoup, trop disent certains… A lire de manière incontournable pour Proudhon: « qu’est-ce que la propriété ? » et « du principe fédératif » ces deux ouvrages résument très bien sa pensée.

      Bakounine fut très actif, écrivit beaucoup mais ne termina pas grand chose. L’ouvrage phare de Bakounine (post-mortem compilé par ses amis et publié après sa mort): « Dieu et l’Etat ». Petit livre, simple, concis et percutant… Le travail de Bakounine vaut par son opposition sans relâche à Marx et Engels, qu’il voyait, à juste titre, comme des suppôts du système capitaliste, des socio-démocrates foies jaunes œuvrant en sous-main pour le capital. Cette opposition mit fin à la première internationale

      Kropotkine, le scientifique de l’équipe. Celui qui fonda l’anarchisme et ses principes dans la science. Il est reconnu aujourd’hui par de grands biologistes sociaux comme Gould, comme étant le père fondateur de la biologie sociale et opposition totale avec les pseudo-sciences malthusienne et darwiniste-sociale.

      A lire impérativement de Kropotkine à notre sens:
      – « L’entr’aide » qui est le remède absolu contre les fadaises du darwinisme-social endorsées par l’oligarchie depuis la clique Galton, Spencer et Thomas Huxley, pour justifier de leur volonté dominatrice et destructrice de la société
      – « La conquête du pain »
      – « L’anarchie et la science moderne »
      – « La commune »
      – « La grande révolution 1789-1793 »

      Après avoir lu de la source, d’autres auteurs très intéressants à bien des points de vue:
      – Max Stirner pour l’anarchisme individualiste (en parallèle avec David Thoreau)
      – Léon Tolstoï pour un concept antinomique mais intéressant de « l’anarchisme chrétien »
      -Voline (pour une vision de l’intérieur anarchiste de la révolution russe de 1905-07 d’abord puis de 1917, Voline connaissait personnellement Lénine et Trotsky, ses témoignages sont exceptionnels et éclairent en bien des points les écrits subséquents de Goldman, Berckman et bien plus tard… Sutton que nous avons traduit sur ce blog).
      – Nestor Makhno, qui fut le leader du mouvement anarchiste ukrainien qui combattit dès 1920 à la fois les bolchéviques et les royalistes. Personne n’en parle, mais la répression de ce mouvement par Trotsky en dit long sur la fumisterie de cet agent de Wall Street…
      – Emma Goldman: grand figure de l’anarchiste et du féminisme
      – Ericco Malatesta, figure de l’anarchisme italien
      – James Guillaume
      Plus près de nous:
      – Murray Bookchin et Janet Biehl pour leur municipalisme libertaire
      – Gaston Leval et son excellent « L’Etat dans l’histoire »
      – Daniel Guérin et ses anthologies de l’anarchisme
      – Maurice Joyeux
      – Littérature sur le mouvement des kiboutzim israéliens (James Horrox)

      La liste est longue, mais déjà cela couvre le sujet et les « tendances » internes qui sont au nombre de trois:
      a) l’anarchisme individualiste (Stirner)
      b) l’anarchisme collectiviste (Bakounine)
      c) l’anarchisme communiste (Kropotkine)

      Nous espérons que cela puisse aider un peu à débroussailler la question. N’hésites pas si tu as d’autres questions.

      fraternellement

      R71

    • L’interview d’Aaron Russo que nous mentionnions (avec sous-titres français):

      http://www.youtube.com/watch?v=owXtjrWACLg

      • Matthieu Says:

        Toutes mes excuses pour le retard de ma réponse mais je n’avais aucun accès à internet ces deux derniers jours!

        Je vous remercie grandement pour votre réponse, je n’espérais pas avoir autant De détails! votre culture m’impressionne toujours autant!

        Excellent dimanche !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.