Ingérence impérialiste au Moyen-Orient: Le Liban QG des opérations de déstabilisation moyen-orientales de l’empire…

Le type même d’information que vous ne verrez nulle par en occident… et pour cause!

— Résistance 71 —

 

Les protagonistes de l’espionnage américain au Liban

 

 

Al Manar

 

Le 25 Janvier 2012

 

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=47379&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

 

L’affaire de l’espionnage américain au Liban fait couler toujours d’encre et de salive, et les révélations faites sur les ingérences de l’agence de renseignements américaine CIA dans ce pays ne tarissent pas.

Selon des sources s’exprimant au site de la chaine d’AlManar, l’épouse du président actuel du bureau d’espionnage au Liban Dan Mcfeely, Andria, a joué plusieurs rôles au Liban et en Irak.

Le « mouvement national chaldéen » a révélé qu’Andria Mcfeely était présente en tant que « responsable des affaires politiques » à l’ambassade américaine en Irak en 2007.

Le 25/09/2009, le site du vice-président irakien Tarek Hachémi a indiqué qu’Andria Mcfeely est responsable du bureau des droits de l’homme à l’ambassade américaine.

Mcfeely est parti avec son mari au Liban en 2009. Le 25 février 2010, le quotidien anglophone libanais Daily Star rapporte qu’Andria est devenue « vice-consul » américaine !

Cette même espionne entretient des relations étroites avec David Petraeus, le commandant des forces américaines en Irak en 2007. Ils ont travaillé ensemble pendant deux ans dans ce pays.

L’espion Chuck Lisenbee : officier sécuritaire régional au Soudan

Un autre espion dont le nom fut dévoilé en décembre dernier par le Hezbollah. Mais celui-ci n’est pas un espion ordinaire. Il était l’officier sécuritaire régional au Soudan avant de quitter pour le Liban, selon un câble diplomatique diffusé le 23 janvier 2009.

Le rôle de Lisenbee ne se limite pas au Soudan, mais s’étend sur la région entière. C’est ce que le démontre le câble diffusé par Wikileaks le 1 avril 2009, dans lequel Lisenbee présente un rapport détaillé sur « les groupes hostiles » aux Etats-Unis au Soudan.

Il y énumère le Hezbollah, le Jihad islamique, et AlQaïda et évoque leurs rapports avec le peuple et le gouvernement soudanais. Face à ces informations, nous comprenons que Washington a dépêché du Soudan, de la Syrie et de l’Irak un groupe de meilleurs officiers et espions régionaux pour les charger de missions au Liban.

Les Etats-Unis cherchent-ils alors à faire du Liban le lieu de rencontre entre la femme du président du bureau d’espionnage Andria Mcfeely, l’officier sécuritaire régional Chuck Lisenbee, l’ambassadrice américaine venant de la Syrie au Liban Maura Connelly, le commandant américain David Petraeus qui a effectué une visite éclair à Beyrouth lors de la présence de Ban Ki Moon avec le nouveau représentant de l’ONU au Liban Derek Plumbly ? Sachant que ce dernier est connu pour son rôle dans la division du Soudan en deux pays !

Le Liban serait donc pour les Américains le centre d’opérations pour renverser le régime du Président Bachar el Assad et diviser la Syrie, comme ce fut le cas au Soudan, en Irak et en Afghanistan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.