Action directe: Sea Shepherd chasse les braconniers baleiniers japonais de leur zone de chasse…

Sea Shepherd chasse la flotille baleinière japonaise jusqu’à hier

 

Sea Shepherd

 

Le 22 Janvier 2012,

 

Url de l’article original:

http://www.seashepherd.org/news-and-media/2012/01/22/sea-shepherd-chases-the-japanese-whalers-into-yesterday-1323

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

La flotte baleinière japonaise n’est pas là où elle devrait être cette année.

L’an dernier, la flotte sévissait dans la Mer de Ross. Cette année leur “étude scientifique” devait se faire dans les eaux situées au sud-ouest de la Tasmanie, à l’Est et au sud de l’Afrique du Sud.

Tous les ans ils alternent. Mais pas cette année ! Bien que les baleiniers aient tenté de débuter leurs opérations de massacre dans les eaux au sud-ouest de l’Australie, les navires de Sea Shepherd ont chassé la flotte complète toujours plus vers l’Est. A 17:00 AEST, le vaisseau Bob Barker rencontra le Yushin Maru no3 aux coordonnées 66 degrés, 22 minutes sud et 179 degrés, 5 minutes Ouest.

Depuis son interception à 800km (500 miles nautiques) a l’ouest de Fremantle en Australie, la flotte japonaise a fui 4500 nautiques (environ 7200km) ces 30 derniers jours, et ce jusqu’à la mer de Ross, loin à l’Est de l’Australie. Ceci représente une moyene de 240km par jours, laissant très peu de temps pour tuer des baleines avec seulement un seul navire harpon de disponible. Les deux autres vaisseaux harpon ont été soit utilisés au marquage ou à la recherche des navires de Sea Shepherd.

“Vous pouvez dire que nous avons chassé les assassins des baleines jusqu’à la date d’hier, puisque nous avons franchi la ligne de changement de date internationale”, a dit le capitaine Paul Watson depuis le navire Steve Irwin. “Ceci illustre parfaitement qu’ils n’ont absolument aucun agenda scientifique puisque leur soi-disant recherche les oblige à prélever des baleines “spécimen” de deux endroits différents en alternance d’année sur année. Ceci n’a rien de scientifique et ne l’a jamais été. Ce n’est même plus motivé par le profit, parce que nous leur avons annihilé leurs profits. Ceci est simplement une question de fierté. La chasse à la baleine dans le sanctuaire de l’océan du grand sud est devenu une industrie, un projet, tres subsidé pour une industrie archaïque qui n’a plus sa place au XXIème siècle.”

L’opération Vents Divins de Sea Shepherd cette année a été plus compliquée à cause des 30 millions de dollars supplémentaires aloués à la flotte baleinière pour augmenter sa sécurité. Cet argent a été pris du fond de donations pour l’aide après le tremblement de terre et le tsunami.

“Ils ont dix millions de dollars pour chaque million de dollar que nous arrivons à lever pour financer nos vaisseaux”, a dit le capitaine Alex Cornelissen du Bob Barker. “Ils ont le soutien total de leur gouvernement, et ont littéralement un droit de tuer parce que si l’un d’entre nous est blessé ou même tué, leur gouvernement les soutiendra sans condition et justifiera leurs actions. Nos gouvernements nous condamnent déjà juste pour jeter du beurre ranse sur leurs ponts.”

La chasse du bout du monde implique cinq navires de la flotte baleinière japonaise et deux navires de Sea Shepherd. Le troisième vaisseau de Sea Shepherd, le Brigitte Bardot, a été endommagé dans des conditions météorologiques désastreuses et a dû retourné à Fremantle en Australie pour réparation.

Jamais auparavant la flotte baleinière nipponne n’a abandonné la zone de chasse désignée pour leur “recherche” pour une autre. Sea Shepherd a apparamment sérieusement dérangé le plan de chasses des Japonais pour cette saison et ceci leur a déjà coûté un lourd tribut en carburant. De plus deux de leurs trois navire harpons ont été retirés de leurs activités de chasse pour marquer le Steve Irwin et le Bob Barker. Avec le Yushin Maru no2 aux basques du Steve Irwin et le Yushin Maru no3 à celles du Bob Barker, cela ne leur laisse que le Yushin Maru pour chasser.

Sea Shepherd a été capable de forcer la fotte à fuir continuellement et continue de tracer ses mouvements grâce à notre nouvel outil de surveillance: un drone et nos 10 ans d’expérience à suivre les mouvements très prévisibles des baleiniers.

La saison dernière, le Bob Barker fut capable de chasser le Nisshin Maru (NdT: le vaisseau usine amiral de la flotte braconnière) jusqu’à la pointe de l’Amérique du Sud avant que les baleiniers n’abandonnent et ne retournent humiliés au Japon après n’avoir pris que 17% de leur quota auto-accordé.

2 Réponses to “Action directe: Sea Shepherd chasse les braconniers baleiniers japonais de leur zone de chasse…”

  1. Christian Says:

    Il faut continuer le combat jusqu’a la fin total
    De la chasse. Bravo Sea Shepheard

    • Ils le feront, c’est leur mission, ils sont un modèle d’action directe efficace non pourri par le système et le fric, contrairement aux foies jaunes de Greenpeace par exemple, « multinationale » juste bonne à lever des fonds et lécher les bottes de l’oligarchie.
      Watson le dit spécifiquement, l’an dernier la flottille nipponne a été mise en banqueroute, ils ont perdu des millions de dollars, des millions ! N’importe quel entreprise aurait déposé le bilan, c’est sans compter sur la mafia gouvernementale qui injecte le fric non seulement des contribuables japonais, mais aussi des fonds de donation internationaux d’aide après une catastrophe naturelle… Il y a de l’argent des Français qui a financé cette campagne de braconnage 2012…

      Personne n’en parle… Sauf Sea Shepherd.. et nous !

      Hasta la victoria siempre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.