Energie et détournement de la science: il est temps de faire sauter les verrous

E-Cat : une énergie presque gratuite, presque infinie, sans pollution

 

Par Doctorix

 

Le 22 Décembre 2011

url de l’article original:

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/e-cat-une-energie-presque-gratuite-106673#commentaires

 

Le procédé que je vais vous faire découvrir s’appelle E-Cat. Il s’apparente aux transmutations à basse température. Il faut obtenir au départ une température de 150 à 500°C : mais, croyez-le ou non, c’est encore une très basse température, surtout s’il s’agit de phénomène nucléaire.

(A Cadarache, dans un projet insensé, on tente de faire une fusion avec 100 millions de degrés au départ : coûteuse utopie, qui ne fonctionnera jamais).

Ici, par contre, nous sommes dans la vraie vie :

Il s’agit de mettre en présence 50 grammes de poudre de nickel chauffée à 300°C (par l’électricité du secteur pour démarrer la réaction, mais l’appareil tournera ensuite en auto-suffisance) et de l’hydrogène, sous une pression de 2 à 20 bars, qui provient d’un réservoir incorporé au E-cat, en présence d’un catalyseur secret.

Cette réaction produit une énorme quantité de chaleur, avec un COP de 40 ou plus (coefficient de performance, rapport entre l’énergie récupérée et l’énergie injectée ).

Vous donnez 1 kilowatt à l’entrée, vous récupérez 40 kw à la sortie.

Les appareils commercialisés produiront de 10 à 30 kw/h, largement suffisants pour alimenter une habitation ou une petite voiture. On peut les accoupler pour faire des centrales, ce qui pourrait donner un recyclage à nos centrales nucléaires, qui ne sont jamais que des machines à vapeur sales. Mais là, c’est propre, sans résidu radio-actif, et sûr : ça s’arrête en quelques minutes.

La réaction produit des rayons alpha et gamma (gamma d’énergie inférieure à 300 keV).

Ce qui prouve qu’une réaction nucléaire est à l’œuvre.

Mais un blindage de plomb de 50 kg sur 2 cm d’épaisseur (soit un volume de 4 litres environ) les arrêterait et l’appareil en fonctionnement n’émettrait ni neutrons ni protons.

Quelques heures après l’arrêt, il n’y aurait plus de rayonnement ni de déchets radioactifs, même au centre du réacteur. Le « combustible » et les déchets ne seraient pas radioactifs. La radioactivité de l’eau chauffée ne serait pas modifiée.

En cas d’emballement du réacteur, un excès de production de chaleur réduirait l’efficacité de la réaction et tendrait à limiter cet excès. De plus, dans ce cas, le système de sécurité activerait le préchauffage auxiliaire pour renforcer cette limitation.

Lors de la maintenance, tous les 6 mois, le nickel serait recyclé et le petit réservoir d’hydrogène à 160 bars (quelques litres) remplacé. Au bout de 2,5 mois d’utilisation, le nickel contient environ 10 % de cuivre (isotopes 63 et 65) et 11 % de fer.

Vous devez y voir la preuve d’une transmutation du nickel en fer et en cuivre, et donc la preuve que la transmutation à basse température est possible.

Le nickel est abondant sur Terre et n’est pas cher.

« Si toute l’énergie consommée par les humains était produite ainsi, un pourcentage infime [10%] de l’extraction annuelle de nickel y suffirait »

Le E-cat est entièrement recyclable après une durée de vie de 15 à 20 ans, le nickel l’est à 80% environ.

Vous pouvez vous offrir 50 grammes de Nickel (20 Euros le kilo : une dose coûte donc un euro) et quelques litres d’hydrogène tous les six mois ? Alors vous aurez bientôt accès à cette énergie quasi illimitée, qui ne produit pas de CO2, pas de particules radioactives, et dont les rares rayonnements sont facilement arrêtables avec quelques kilos de plomb.

J’ai résumé pour vous cet article trouvé sur Wikipédia. Vous y aurez de plus amples détails, et en sortirez convaincus.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Catalyseur_d%27%C3%A9nergie_de_Rossi_et_Focardi

Notez que les expériences sont tout à fait actuelles, et suivez l’actualité de cette révolution technologique jour après jour. La commercialisation semble en cours.

Alors, cessez de vous tourmenter avec le nucléaire et ces pseudos trouvailles que sont le photovoltaïque et l’éolien : c’est du passé, c’est périmé. La question du CO2 ne se pose plus, et les écolos vont devoir trouver un autre dada. Charbon, pétrole, nucléaire, au musée : à terme, zéro pollution.

Nous allons vivre une ère nouvelle, et on va cesser de nous casser les oreilles avec l’énergie rare, la pollution, et tous ces concepts d’un autre âge.

Cela pose de gros problèmes : les sociétés pétrolieres, les pays de l’OPEP, peuvent passer de l’opulence à la misère. L’Etat doit se trouver d’autres taxes. La production automobile doit se convertir à l’electricité. Les transports maritimes verront le retour des machines à vapeur ! Les trains auront le choix : électricité ou vapeur directement. Attendons-nous à quelques freins, donc.

Mais avec cette énergie quasi gratuite, quasi illimitée, on peut tout envisager : dessaler l’eau de mer et voir fleurir les déserts, faire disparaitre toute misère sur terre.

Un autre point important : tant que les intérêts pétroliers et nucléaires dominent (dominaient ?) la planète, de nombreux brevets du même ordre ont été confisqués ; il y a en effet de nombreux moyens de produire proprement de l’énergie gratuite. On peut s’attendre à les voir resurgir, dès lors qu’il sera plus rentable de les commercialiser que de les tenir secrets.

18 Réponses vers “Energie et détournement de la science: il est temps de faire sauter les verrous”

  1. Merci pour cette bonne nouvelle !

  2. C’est parfaitement exact – il y a beaucoup de brevets intéressants qui dorment – ou qui ont été rachetés et mis sous le boisseau.
    Pour dessaler l’eau de mer, en Tunisie, le Professeur Edgard Nazare avait mis au point sa tour à vortex.
    L’énergie libre de Nikolas Tesla, c’est bien connu –
    Tout pourrait être différent.
    Quant à voir fleurir les déserts, regardez : http://www.polyter.org – mais je ne sais pas ce que cela vaut – j’aimerais avoir votre avis

    • Tout à fait séduisant! Tout dépend de savoir si le coût du produit n’est pas prohibitif, et s’il ne consiste pas en une nouvelle façon de polluer le sol à grands frais… La pétrochimie et l’agro-alimentaire nous ont appris à nous méfier des innovations…

  3. Cette réaction nucléaire à basse énergie (L.E.N.R.: un terme qui va entrer de plus en plus dans votre vocabulaire, une sorte de fusion froide) produit 8 millions de fois en énergie ce qu’on peut attendre de ces éléments (hydrogène et nickel) en temps qu’agents chimiques, pour un coût véritablement dérisoire, et sans pollution aucune.
    Pour vous donner une idée:
    Son impact sur les transports : 2Kg d’hydrogène suffiront a un 747 pour voler 9800km pour un cout énergétique actuel de moins de 100 dollars. Même chose pour les trains et les automobiles, avec des gains en vitesse, poids, autonomie, cout, sécurité(pas de risque d’explosion du fuel) et surtout pas d’effets sur l’environnement.

    Alors, si ça vous séduit, (et comment ne pas l’être?), allez voir l’article original, pour les les commentaires (115), encore plus passionnants et parfois enthousiastes que mon article.
    La quasi totalité de ce que j’ai lu depuis sur le sujet (nombreux liens dans les commentaires) indique qu’il ne s’agit pas d’un fake ou d’un hoax, et que cette invention est en train de passer le mur (de la honte) par lesquels différents lobbies ont tenté de lui barrer la route.
    Participez à cette révélation fantastique en diffusant largement cette nouvelle. Plus la chose sera connue, et moins elle aura de chances d’être enterrée, comme le furent nombre de ses prédécesseurs.
    Je précise que le Nickel est le cinquième matériau présent sur terre, en quantité, à l’intérieur du globe terrestre (manteau et noyau). Il arrive au vingt-troisième ou au vingt-quatrième rang dans la croûte terrestre. Malgré cette relative abondance, les minerais de nickel (sulfures, oxydes et silicates) exploitables dans des conditions économiques convenables sont localisés dans quelques régions seulement, (dont notre bonne vieille Nouvelle Calédonie).
    Maintenant, la notion de rentabilité d’exploitation prend un tout autre sens au vu de l’utilité de cet élément.
    Il coûte actuellement 20.000 euros la tonne: mais son coût pourrait décupler sans impacter beaucoup la rentabilité du procédé.
    Un bon conseil, peut-être: investissez dans le Nickel!

  4. Je viens de lire des articles sur le Professeur Marcel LEROUX concernant le réchauffement planétaire – !!! dommage son livre est en anglais, mais surtout il coute cher;
    Le professeur est décédé en 2008 – il y a une vidéo sur dailymotion

  5. bien joli mais, mais combien seront nous en 2013 ? ( nouvelle version h1n1..3eme guerre…alignement de notre systeme binaire sur l éliptque…empoisonement chimique tout azimute chamtrail-additif alimentair-intoxication vaccinalet médicamenteuse) ET D AUTRE ;profité pordonnée et bonne année

  6. Vive la révolution technique!!!!!

  7. Alan TURING Says:

    Utopie et inculture générale.
    Vue le degré zéro de connaissance scientifique de base de certain, on peut effectivement vous faire avaler n’importe quoi. A priori ; moins vous comprenez et plus vous croyez…
    Un élève de terminale S qui n’a pas passé son temps à dormir en classe, possède les outils scientifiques et philosophiques nécessaires à comprendre que ce qui est une fable (pour enfant ou croyant…).

    • Belle assurance, laissons l’avenir trancher.
      Le 11 11 11 est sorti un film aux USA. Il est traduit en français ici
      http://interobjectif.net/thrive-que-faut-il-sur-terre-pour-prosperer-en-francais/
      Il fait le même constat.
      J’ai toujours aimé confronter les idées, peu importe le reste, l’autre peut avoir une idée différente que je respecte.

      • oui. L’avenir ne pourra trancher que si on laisse les idées se développer ce qui n’est pas le cas depuis que la science a été kidnappée par les intérêts corporatifs.

        • les scientifiques ne sont pas non plus des saints – ils ont très souvent un ego hypertrophié – et les « coups de putes » ne sont pas rare – et pour des subventions ils feraient n’importe quoi.

          • oui.. parce que les scientifiques sont assujettis au gros business. Libérons la science et les scientifiques et le progressisme reprendra sa marche… Toutes les « avancées scientifiques » ces dernières décennies ont été induites ou récupérées par le système mortifère de destruction: complexes militaro-industriels ou leurs clones de la chimie / génétique (Monsanto and co…)

            Pathétique, et il faut en sortir, vite !…

  8. Christian Says:

    Vous me faite peur les jeunes je suis un vieux messieurs qui a travailler dans l automobile pendant 40 ans . J ai conçu un système qui fonctionne pour faire simple un moteur électromagnétique il me reste quelque mise au point. Si je comprend bien si je dépose un brevet je disparaît .theorie du complot . Dans quelque mois on verra

    • Rossi n’est pas un saint – il y a quelques années il prétendait avoir mis au point la centrale au thorium – et c’était fait depuis 1970 je crois – trois savants en parlaient, un américain, un français et un japonais – mais il l’uranium pour la guerre

      alors E-cat, c’est pas pour demain

    • déposer un brevet coûte cher, et pendant 30 ans, à moins qu’il ne soit déposé qu’en France et que vous soyez et que vous ne soyez pas assujetti à l’impôt –

      il y a eu depuis 1967 – pas mal d’inventions en matière de moteurs, très intéressantes et tout le monde s’est malheureusement cassé les dents – les lobbies soit du pétrole soit de l’automobile veille au grain –

      à moins d’avoir les moyens, de connaître le milieu, et de les prendre par surprise ???? et que la chance ou le destin soit au rendez-vous

      Mais, espérons tout de même en un monde meilleur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.