Nouvel Ordre Mondial: Les Etats-Unis un grand pas de plus vers l’enfer dictatorial… Le sénat passe une loi de détention indéfinie sans droits légaux pour les suspects…

Depuis la traduction de cet article, il est avéré que cette loi dictatoriale et liberticide a passé le sénat américain et doit maintenant être soumise à la chambre basse (le parlement). Obama a dit à son sujet qu’il poserait son veto si elle passait, mais rien n’est moins sûr.

Une traduction d’un article de Paul Joseph Watson du 2 Décembre est en cours à ce sujet. Ne nous y trompons pas, les Etats-Unis ou pays du goulag levant, donnent le ton dans la direction totalitaire que doivent prendre nos sociétés. Ce ne sera qu’une question de mois pour qu’une standardisation de ces mesures se produise dans les pays satellites de l’empire, dont la France fait bel et bien partie, plus que jamais même, sous la poussée totalitaire du sarkozysme tout azimut.

La grille de contrôle et de surveillance du Nouvel Ordre Mondial est en train de se mettre en place, mais pour beaucoup de citoyens, cela semble trop pour y croire… et pourtant, c’est suite à un « acte de terrorisme » (attentat fausse bannière de l’incendie du Reichstag) qu’Hitler suspendît les droits constitutionnelles et annonça au peuple allemand la création de la Geheim Staat Polizei, police secrète d’état, plus connue sous son diminutif de Gestapo. Soixante-dix-huit ans plus tard, retour à a case départ !

— Résistance 71 —

 

L’Amérique occupée: la loi sénatoriale 1867 permettrait à l’armée de mettre en détention et d’assassiner les manifestants anti-gouvernement dans les villes américaines

 

par Mike Adams

 

Le 1er Décembre 2011

 

url de l’article original:

http://www.naturalnews.com/034291_SB_1867_war_on_terror.html

 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Je ne sais pas si tout cela est entré dans  vos têtes encore, mais la loi sénatoriale  1867 — la Loi d’autorisation de défense nationale – légalise ouvertement la  détention et le  meurtre des protestataires d’OWS (Occupy Wall Street, ndt) et l’assassinat de présentateurs d’une émission-débat, de bloggers, de journalistes et de n’importe qui tenant  un soi-disant  point de vue anti-gouvernemental. C’est une  déclaration de guerre ouverte et flagrante contre qui font ne va pas dans le sens  des gangsters de TSA (TSA, c’est cet organisme maffieux et pervers qui vous tripote et vous mate à poil dans les aéroports, ndt), de la mainmise  de Goldman Sachs sur les  nations, de l’arrestation secrète et de la torture des citoyens américains, et autres actes de tyrannie pure faits par un gouvernement hors de contrôle.

Ceux qui avaient enterré leurs têtes dans le sable à propos de l’arrivée proche d’un  état policier doivent se réveiller et faire  face à la réalité. Les sénateurs des États-Unis essaieraient  sciemment et obstinément de voter un projet de loi qui légalise la détention, la torture et le massacre des citoyens américains sans un quelconque  jugement en bonne et due forme – et ceci sur le sol américain – ce qui n’est rien de moins qu’une trahison déloyale envers les libres  personnes américaines.

Ce  sont,  nos pères fondateurs l’auraient dit,  des actes de guerre contre le peuple. Ils indiquent le plan insidieux pour mettre en place un cadre juridique pour en finir avec la déclaration des droits de l’homme, les protestataires contre le  meurtre, et la submersion de l’Amérique par  la brutalité totale d’un état policier.

Mais le troupeau de moutons est toujours endormi.

Je me fatigue  à essayer  d’avertir les américains de se réveiller et de voir ce qui est maintenant juste devant leurs yeux, alors  pour ceux qui veulent lire ces mots par eux-mêmes — dans la proposition de loi de sénat — vous pouvez la lire à : http://thomas.loc.gov/cgi-bin/query.

Et OUI, il est  maintenant confirmé que les dispositions indéfinies de détention et de meurtre s’appliquent aux citoyens américains dans  les rues des villes américaines. Comme Sen. Lindsey Graham expliqué dans la langue plate dans  la salle du Sénat :  » … 1031, la possibilité de l’autorité à emprisonner, s’applique aux citoyens américains et il indique le monde comme champ de bataille, y compris le « homeland ».

Cela signifie l’Amérique, pour ceux de vous qui se demandent toujours ce que « homeland » signifie,. C’est une expression empruntée  à l’Allemagne nazie (Vaterland, ndt), naturellement, qui est la source de beaucoup de cette législation comme vous pourriez l’avoir noté.

Le pouvoir est si étendu que même des citoyens des États-Unis pourraient être éliminés  par les militaires et les militaires pourraient être employés loin de n’importe quel champ de bataille, même à l’intérieur des Etats-Unis lui-même,  dit l’ACLU (http://www.aclu.org/blog/national-s…).

Homefront : La guerre du gouvernement des USA  contre les personnes

Si cette loi passe et est incorporée  dans la législation, cela  signifierait que la machine de guerre Américaine a pu alors être retournée contre les citoyens  américains — libéraux, conservateurs, libertaires… aucune importance. Si vous remettez en cause le gouvernement, vous êtes soudainement un «  combattant ennemi » ; et ils utiliseront  cette loi comme justification légale pour vous mettre une balle dans la tête, mitrailler  votre petit groupe de protestation, ou courir littéralement au-dessus de vous et de vos copains avec des tanks. (Et ils ne s’arrêteront pas  comme la Chine l’a fait Place Tiananmen quand ce citoyen un courageux s’est levé contre la tyrannie là en 1989.) (http://www.youtube.com/watch?v=6inW…)

Le meurtre prémédité des protestataires des États-Unis (Occupy Wall Street, l’un d’entre vous ?) est maintenant  codifié comme loi gouvernementale.  Naturellement, vos droits au discours libre, à un jugement en bonne et due forme, à posséder une arme à feu et d’autres droits sont effacés dans le processus. Seul  le gouvernement a des droits,  maintenant, ne le saviez-vous pas ? Les esclaves de la nation (c.-à-d. les citoyens) sont dépouillés de tous les droits, y compris le droit de cultiver leur propre nourriture, de faire un pique-nique ou même d’acheter les produits laitiers frais à un fermier. Apprenez-en  plus : http://www.naturalnews.com/034291_SB_1867_war_on_terror.html#ixzz1fMTfzNNU

Les gouvernements assassinent régulièrement  bien plus de personnes que les terroristes

En ce moment, chaque professeur d’histoire en Amérique devrait être absolument outragé au sujet du tout ceci, car ils savent ce qui arrive  toujours après dans l’histoire des nations. Une fois qu’un  gouvernement  légalise  le meurtre de ses propres citoyens, c’est inévitablement suivi d’assassinats de style holocauste. Les tyrans, vous le voyez, légalisent comme toujours leur assassinat de masse avant de le déclencher. Lisez juste l’histoire de Staline, d’Hitler, de Pol Pot, de Mao et d’autres.

Dans tous les cas, ils ont travaillé diligemment pour installer un cadre juridique pour l’assassinat de masse qui était sur le point d’être lâché sur leurs propres citoyens. Ce cadre juridique ressemble de façon saisissante à la loi  1867, qui est sur le point d’être votée.

Ceci conduit à évoquer  la réalité mathématique qui veut que, statistiquement parlant, les gouvernements sont d’un ordre de grandeur plus extrême que les terroristes. Tandis que de terroristes réussissent  parfois à éliminer  quelques milliers de  personnes à la fois, les gouvernements assassinent habituellement  des dizaines de MILLIONS de personnes.

Cela s’appelle un  GENOCIDE, et il existe une  longue histoire documentée sur la façon dont les gouvernements ont engagé le génocide année après année, une nation après des autres : http://en.wikipedia.org/wiki/Genoci..

Voir plus des statistiques à : http://www.scaruffi.com/politics/di

Ainsi, si le peuple de l’Amérique avait quelque  courage, ils courraient vers les  barrages routiers à la  recherche des armes dans les  véhicules de gouvernement ! Ce sont  les agents de gouvernement, après tout, qui sont statistiquement le  plus gros risque d’un engagement  dans l’assassinat de masse, et très bientôt le sénat des États-Unis va probablement légaliser effectivement cet assassinat de masse.

Aux aéroports, nous le peuple devrions rechercher les employés de TSA et les examiner pour déceler les drogues illégales, la pornographie infantile et l’électronique volée. Dans les  bâtiments du gouvernement, nous le peuple devrions rechercher tous les employés de l’État qui vont  et viennent pour s’assurer qu’ils ne programment pas  la démolition de leurs propres bâtiments afin  de blâmer quelque ennemi  commode qu’ils veuillent discréditer — patriotes, conservateurs,  théoriciens  de  la conspiration  ou autre.

Ce n’est  plus une théorie de conspiration, vous voyez, que le gouvernement veuille  avoir le droit légal d’assassiner ouvertement les  citoyens des États-Unis dans  les rues de l’Amérique. C’est précisément  écrit dans la proposition de loi du sénat. C’est de notoriété publique. Ainsi  touts ceux qui se raccrochent  toujours à leur  pathétique déni  de  la théorie de la conspiration peuvent maintenant se jeter d’une falaise ou autre  chose. Il est  temps de  faire face à la réalité de toute la tyrannie de l’état policier, c’est maintenant écrit noir sur blanc, clair comme le  jour.

Tout ceux d’entre  vous qui sont encore hantés par  une  vision étroite d’un monde dansant avec les étoiles, à la nourriture traitée aux micro-ondes,  et aux articles de presse  truqués, sont  sur le point d’être bousculés hors de leurs  chaises confortables et d’être jetés  dans le trou sans fond de la tyrannie présente à leur  porte. Sachez juste que quand ils  viendront  pour vous, il n’y aura plus personne pour parler pour vous, parce que vous êtes restés silencieux pendant que tout ceci se déroulait. Et je ne serai pas là pour vous, qui que ce soit,  car je serai occupé au Texas, distribuant des approvisionnements alimentaires de secours aux églises locales et pratiquant une  médecine d’urgence  sur ces protestataires blessés  par des attaques de militaires du  gouvernement des États-Unis — ceux qui sont seront encore vivants.

Vous pensez que rien de ceci n’arrivera ? Pourquoi le sénat des États-Unis écrirait ceci dans la loi s’ils ne prévoyaient pas de l’utiliser  pour assassiner des Américains ? Peut-être que vous devriez dégager les toiles d’araignée de votre tête et ouvrir vos yeux surs ce qui se  produit vraiment en ce moment au sénat des États-Unis.

Lisez entre les lignes, brave gens. Ce n’est pas  difficile d’obtenir le scénario ici. La simple idée que le sénat des États-Unis considère même une telle loi visant à légaliser  la détention et le meurtre des citoyens des États-Unis sur le sol des États-Unis par des troupes des États-Unis est, en elle-même, un crime complet et total contre les personnes américaines.

Le sénat des États-Unis est sur le point de déclarer la GUERRE à des citoyens  américains. Ce n’est pas une métaphore. Ils  essayent de faire une guerre militaire à quiconque s’oppose au gouvernement des États-Unis — même si elle n’a rien à faire avec le terrorisme – qui devient  maintenant une cible de jeu pour des bombardements de précision, des assassinats à l’arme militaire lourde (c.-à-d. des tanks  roulant dans votre allée).

Quelques bonnes nouvelles : Le membre du Congrès Dennis Kucinich s’est exprimé  publiquement contre la loi (quoiqu’il ne soit pas sénateur). De même le Sénateur Rand Paul. Son père, Ron Paul, a également énoncé son opposition à la clause  illégale de détention de la loi. Il y a des avis que si la loi passe, le Président Obama pourrait y mettre un veto. S’il le faisait, ce serait l’une des actions de protection des libertés  les plus importantes  de son administration, mais ne comptez pas trop là-dessus. Vous ne savez jamais que ce que ces politiciens feront quand ils pensent avoir  le pouvoir  d’assassiner leurs propres citoyens – ils sont ivres de  puissance, après tout, et ils  aiment à ordonner aux  masses avec ce genre de folie diabolique. Rappelez-vous : Obama a déjà une liste de meurtres  des Américains à assassiner outre-mer, mais cette nouvelle loi sénatoriale  1867 légaliserait cela sur le sol des États-Unis.

Ainsi  un jour vous appellerez  la radio au cours  d’un débat et vous  exprimerez votre mécontentement contre  le président par exemple, et le jour suivant un snipper des marines  des États-Unis installera  son fusil 338 à 200 mètres  de votre maison, attendra que  vous  vous asseyiez  pour lire  l’Anderson Cooper en train de  vomir sa propagande, et alors il tirera la gâchette et  soufflera  votre cou au loin, entraînant votre tête dans ce bol de Kraft Macaroni and Cheese que vous essayiez juste de pelleter  en bas de votre poitrine  parce que quelqu’un vous a dit que c’était de la nourriture. Ce sera entièrement  LÉGAL sous la nouvelle proposition de loi de sénat 1867 parce qu’ils proclameront que vous  êtes un  » collaborateur » de terroriste  qui a remis en cause la sagesse du commandement exécutif de l’Amérique. Une fois qu’un procès en bonne et due forme est éliminé, n’importe quoi peut être justifié par le gouvernement, y compris le meurtre ouvert de ses propres citoyens.

C’est le point important  d’une nation légaliste. Les lois décrivent des droits légaux spécifiques accordés aux citoyens, mais d’une manière plus importante elles décrivent les LIMITES de la puissance du gouvernement. Ce sont  ces limites que le gouvernement essaye maintenant d’effacer complètement, transformant l’Amérique en dictature militaire complète/nation fasciste où des lois sont seulement appliquées aux personnes, pas au gouvernement lui-même. Ce sont pratiquement les mots exacts récemment proposés  par Newt Gingrich pendant une discussion récente, dans laquelle il a dit que le jugement en bonne et due forme et la déclaration des droits devraient seulement s’appliquer aux gens qui s’engagent dans des actes criminels communs tels que des personnes.

Mais aucun tel droit ou privilège de jugement en bonne et due forme ne devrait exister quand il y a une guerre en cours, a insisté Gingrich! Et le sénat des États-Unis est sur le point de déclarer le « homeland » comme étant  un champ de bataille d’une guerre interminable, vous pigez ? Vous doutez de  tout ceci encore ? Ces tyrans sont sur le point de déclarer les États-Unis comme un champ de bataille où PERSONNE n’a droit à  aucun  jugement en bonne et due forme, aucune déclaration des droits, aucunes protections en vertu de n’importe quelle loi, rien ! Et si Gingrich devient  président — oh mon Dieu svp ne  laissez pas  ceci se produire — alors nous regardons la militarisation de toute chose  en Amérique, y compris construire une énorme unze soi-disant « guerre contre la  drogue » que nous avons  déjà exposé comme étant un   échec total et un canular complet (http://www.naturalnews.com/034289_A…).

Si cette loi passe et est signée par le président, les Etats-Unis seront officiellement en  guerre contre leurs  propres citoyens, et vous pouvez prévoir que le gouvernement commencera immédiatement à montrer  des bombardements sous fausse bannière, et  ainsi il pourra justifier une campagne sur plusieurs années  de génocide total contre tous ceux qui refusent de se prosterner devant les  tyrans anti-libertaires de  Washington. Nous sommes sur le point  de perdre l’Amérique, mes amis. Je demande : que diable allez-vous faire à ce  sujet ? Voici la liste de traîtres au sénat des États-Unis qui ont soutenu cette loi :

http://www.truthistreason.net/sb-18..

Apprenez-en plus : http://www.naturalnews.com/034291_SB_1867_war_on_terror.html#ixzz1fNVpa0pC

5 Réponses vers “Nouvel Ordre Mondial: Les Etats-Unis un grand pas de plus vers l’enfer dictatorial… Le sénat passe une loi de détention indéfinie sans droits légaux pour les suspects…”

  1. Projet de loi complètement dingue.
    L’auteur a raison de s’interroger sur le fait qu’il puisse encore exister des personnes ayant un doute sur le but poursuivi car enfin, pourquoi une telle loi ?
    Article avec lien (en) vers aclu :
    http://www.express.be/joker/fr/world/un-projet-de-loi-americain-reduit-les-etats-unis-a-un-vaste-champ-de-bataille/157031.htm

    En plus « soft » et qui pourrait prêter à sourire étant donné le lieu, pourtant… :
    http://www.lamontagne.fr/editions_locales/creuse/emeutes_urbaines_la_creuse_est_paree_une_apres_midi_d_exercices_associait_sapeurs_pompiers_et_gendarmes_mobiles_pour_la_premiere_fois_@CARGNjFdJSsAFBwGABg-.html

  2. Lawrence Desforges Says:

    Je rappelle aux lecteurs/rices ce fait récent dans les annales de notre république chérie 🙂 : http://www.wikistrike.com/article-le-decret-du-1er-juillet-2011-autorise-la-police-a-tirer-a-balles-reelles-sur-les-manifestants-79365898.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.