Ingérence impérialiste en Syrie: la Russie dit stop à l’escalade et se pose en défenseur de la paix dans la région et dans le monde…

Au-delà du laconisme inhérent à ce genre de message que nous avons traduit ici depuis la chaîne de télévision anglophone d’état russe RT, qui jouit d’une liberté d’expression inconnue depuis des décennies sur nos chaînes occidentales propagandistes de l’idéologie néo-libérale, impérialiste et colonialiste; il convient d’analyser ce qui est dit même de manière anodine. Les messages anodins étant souvent les plus révélateurs.

D’abord le message est clair: Stop ! Halte à l’ingérence en Syrie par les forces impérialistes et surtout, halte à l’escalade militaire ne pouvant résulter qu’à un conflit armé à la sauce libyenne.

Ensuite, on nous explique ce que les Russes envoient sur place, la route qu’ils vont prendre et le pourquoi de la manœuvre. Au delà de l’effet « la croisière s’amuse » voulu, RT explique au passage la différence stratégique de conception des vaisseaux russes et américains, incitant le lecteur à lire entre les lignes: « ce n’est pas parce que notre volume est inférieur à celui des américains que nous sommes plus faibles, notre concept est différent… » Ceci permet également à tout à chacun d’évaluer les forces en présence, de signaler au passage que les avions qui seront testés le seront au profit de l’Inde, notant par là l’alliance stratégique indo-russe, et rappelant l’ombre du BRIC planant sur l’empire occidental. La multipolarité du monde est quelque chose à laquelle les impérialistes sont totalement allergiques.

Les Russes ont manifestement fait le choix d’un monde multipolaire et n’accepteront pas leur dissolution dans le grand marais fangeux du Nouvel Ordre Mondial planifié pour le reste du monde. Il devient de plus en plus évident aujourd’hui que la Russie a « sacrifié » le pion libyen sachant pertinemment le marasme auquel cela allait mener, et a regroupé ses forces diplomatiques et de persuasion pour défendre sa position sur la Syrie (la base de Tartous est un élément géostratégique que les Russes ne lâcheront pas). Aujourd’hui le scenario syrien de destruction se veut être identique à celui de la Libye, l’arrogance impérialiste de l’occident lui fait voir le monde avec des œillères très restrictives qui l’aveugle au point de ne plus voir les pièges sur le chemin.

Suivons l’évolution de la situation, mais notre avis est le suivant: l’empire s’est fait piéger sur « l’affaire syrienne ». Simultanément, comme nous l’avons relaté ici à deux reprises ( 1 et 2), la CIA a essuyé une claque majeure avec son réseau de contacts et d’agents démantelé au Liban, en Iran et en Syrie… Bien sûr, l’empire ne peut plus reculer et va continuer à fomenter sa « révolution colorée » en Syrie, infiltrer ses escadrons de la mort pour tuer de manière indiscriminée citoyens syriens et militaires dans l’espoir de susciter une « révolte » dans le pays. La Syrie n’est pas la Libye. Il n’y a pas de guerre tribale sur laquelle s’appuyer, l’empire essaie d’en créer une, mais le peuple syrien saura déjouer le piège.

De plus sans attaques et massacres de l’OTAN pour aider des « rebelles », la situation de l’opposition va empirer et pourrir sur pied. Sans les assassins de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, pas de solution armée possible. Les Russes empêchent maintenant tout développement militaire impérialiste contre la Syrie.

Nous sommes dans une situation de face à face qui peut rappeler un peu la crise des missiles de Cuba mais les rôles cette fois-ci sont totalement inversés. Dans le même temps la candidature officielle de Poutine pour les élections présidentielles de Mars 2012 vient d’être déposée, Medvedev a appelé à l’Union de la Russie derrière Poutine. L’homme qui a sauvé son pays des oligarques et du pillage en règle orchestré par Wall Street et la City de Londres après l’effondrement de l’URSS, héros du peuple russe (on peut penser ce que l’on veut du bonhomme, mais on ne peut nier qu’il a sauvé la Russie du pillage et de sa satellisation complète à l’empire anglo-américain…), va revenir très vraisemblablement aux affaires, çà va se danser tout autrement, on le voit déjà maintenant. Le rôle de Medvedev était de jouer dans le velours et amadouer l’empire, le rôle de Poutine sera celui de ramener en force la Russie sur l’échiquier géostratégique mondial. La parenthèse Medvedev a fait gagner du temps à la Russie et a forcé l’empire à plus se dévoiler quant à ses intentions. Plus personne n’est dupe maintenant, la Russie va reprendre un rôle dissident plus dominant.

Est-ce une bonne chose? C’est tout un débat. Notre position est anti-autoritaire et anti-étatique, mais le vieil adage qui dit que « faute de grives on mange des merles » semble approprié ici. Mettre un coup d’arrêt au Nouvel Ordre Mondial mondialiste fasciste est LA priorité, ensuite que les peuples en tirent les conséquences socio-politiques qui s’imposent et œuvrent pour le bien commun, restera le défi permanent.

Pour l’heure, la Russie semble s’imposer comme le garant de la paix, mais la précarité de la situation est extrême, l’empire est-il prêt à un affrontement planétaire ?

— Résistance 71 —

 

Alerte en mer: des navires de guerre russes font route vers la Syrie

 

RT

 

 

Le 28 Novembre 2011,

 

Url de l’article original:

http://rt.com/news/russian-aircraft-carrier-syria-363/

 

 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Moscou déploie des navires de guerre dans sa base syrienne de Tartous. La mission planifiée de longue date arrive, providentiellement, à un moment qui pourrait aider à prevenir d’un conflit potentiel dans ce pays stratégiquement important du Moyen-Orient. Le groupe de combat naval consiste en trois vaisseaux menés par lourd porte-avion et croiseur lance-missiles “Amiral Kouznetsov”.

Les officiels militaires russes insistent sur le fait que ce mouvement n’a pas de rapport direct avec la crise ayant lieu dans la région; cette mission ayant été planifée il y a un an, rapporte le journal Izvestia. A part la Syrie, le porte-avion et son escorte visiteront la capitale libanaise de Beyrouth, Gênes en Italie et Chypre, dit l’ancien chef d’état-major de la marine l’amiral Viktor Kravchenko.

Quoi qu’il en soit, il a ajouté que la présence d’une force militaire autre que celle de l’OTAN dans la région est très utile, car “cela préviendra le déclanchement d’un conflit armé”, a confié Kravchenko à Izvestia.

L’Union Soviétique a rappelé l’amiral, avait créé une escadre spéciale afin de dissuader les forces militaires occidentales dans la mer Méditerranée; pour réparer et alimenter ses vaisseaux , Moscou avait besoin de sa propre base navale dans la région, ce qui fut à l’origine de la base de Tartous.

En ce moment, la base est essentiellement utilisée pour la logistique des vaisseaux russes de la flotte de la Mer Noire. Quelques 600 personnels militaires et civils rattachés au ministère de la défense y servent.

La nouvelle de déploiement naval russe à Tartous intervînt peu après que le porte avion nucléaire américain George HW  Bush ait été stationné au large de la Syrie accompagnés de vaisseaux de soutien. La flotille de combat américaine  doit rester en Méditerranée, afin de soi-disant des opératons de sécurité et des missions de soutien faisant partie des opérations “Enduring Freedom” et “New Dawn”. L’agence interfax rapport que la 6ème flottte patrouille également la zone.

“Bien sûr, les forces navale russes dans la Méditerranée ne seront pas comparables avec la 6ème flotte américaine qui inclut un ou deux portes-avions et plusieurs bâtiments d’escorte”, a expliqué l’amiral Kravchenko. “Mais aujourd’hui, personne ne parle de la possibilité d’affrontements militaires, car une attaque sur quelque vaisseau russe que ce soit serait regardé comme une déclaration de guerre avec toutes les conséquences que cela implique.”

La mission doit démarrer au début décembre quand le navire Amiral Kouznetsov commencera son voyage depuis la Mer de Barent, accompagné par un autre vaisseau de la flotte russe du nord, le lourd ASW Amiral Chabanenko. Le groupe longera ensuire le continent européen par l’Ouest et entrera la Méditerranée par le détroit de Gibraltar.

Plus tard, ils seront rejoints par la frégate Ladny de la flotte russe de la Mer Noire. Elle voyagera à travers le Bosphore avec une escale à La Valette, Malte.

Le porte-avions Amiral Kouznetsov transportera des avions de combats tous temps Sukhoi Su-33, deux hélicoptères anti sous-marins Kamov Ka-27 et plusieurs Mig-29K tous neufs. Ces avions de combat ont été construits pour l’armée de l’air indienne et sont supposés être testés au cours de leur première mission.

Les officiels de l’armée ont insistés sur le fait que tous les vols s’effectueront en mer, à l’écart de la côte syrienne.

A l’encontre des portes-avions américains qui sont faits pour n’être que des pistes flottantes, le porte-avion Kouznetsov fait partie d’une classe de navire porte-avions lourdement armé comme un croiseur. Son armement principal, parmi d’autres, se compose de 12 missiles de croisière Granit longues portées mer-mer anti navires de guerre, six batteries de missiles mer-air à courte portée du sytème Kinzhal, huit batteries du système de défense anti-aérienne rapprochée Kashtan et de deux systèmes ADAV-1 anti sous-marins.

L’Amiral Kouznetsov a déjà été deux fois au port de Tartous durant  ses affectations en Méditerranée et dans l’océan Atlantique en 1995 et 2007.

 

6 Réponses to “Ingérence impérialiste en Syrie: la Russie dit stop à l’escalade et se pose en défenseur de la paix dans la région et dans le monde…”

  1. « planes are parked on the deck of USS Georges H.W.Bush in Marseille Harbour (yahoo news)

  2. D’accord avec la politique du moins pire, bien qu’il faille rester vigilant.

    A propos de l’arrogance US et des oeillères :
    c’est surtout leur inculture patente qui fait d’eux des gros bourrins à la vue basse. Pour les ricains, il y a les States donc (muscles, bagnoles & rock n roll etc etc), et des cases réparties un peu partout tout autour sur la planète.
    La vie autrement que dans leur vision est impensable, tout hors de leurs frontières n’est que folklore.
    Il faut les stopper et les éduquer.
    Et en matière de cerveaux, on fait difficilement mieux que les russes.

    • Très juste, on peut même mieux dire des ricains: au delà de leur état… c’est de la politique étrangère, pour certains même au delà de leur county… passeport exigé à la « frontière ». Moins de 10% de la population américaine possède un passeport c’est à dire peut voyager en dehors des Etats-Unis, du Canada et du Mexique.
      Quant à la « culture », la seule qu’ils ont est native (qu’ils ont exerminé ou peu s’en faut) ou de descendance des esclaves (blues, jazz, rythm’n blues et rock par petite extension…), le reste n’est que fadasserie vomit par un melting-pot culturel loupé.

      Quand on pense que ce ramassis de baltringues serait la « lumière » du Monde.. pas étonnant qu’il soit si sombre !

  3. Véritéoblige Says:

    La question que je me posais concernant la Libye quasiment « abandonnée » par Moscou a trouvé sa réponse dans cet article:
    « …Il devient de plus en plus évident aujourd’hui que la Russie a sacrifié le pion libyen… »
    Il semblerait que Medvedev soit un homme intégre (pour un politicien!) et son tandem avec Putine est certainement des plus fructueux.

    Merci Résistance 71 pour tes articles des plus informatifs et
    l’excellent travail de traduction.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.