Média et propagande: le plan de déstabilisation du Moyen-Orient par l’oligarchie occidentale, la Syrie dans la continuité d’un « printemps arabe » téléguidé de l’étranger…

La vérité sur la position occidentale envers la Syrie: affaiblir l’Iran

 

L’affaire humanitaire n’est que la façade réthorique d’un plan régional de démantèlement de l’influence iranienne.

 

 

par Tony Cartalucci

 

le 14 Novembre 2011,

 

Url de l’article original:

http://landdestroyer.blogspot.com/2011/11/jp-blabs-truth-about-western-stance.html

 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Comme il a été dit en Février 2011 dans “Le Moyen-Orient et ensuite le monde”, le “printemps arabe”, financé, soutenu et armé par les Etats-Unis, était loin d’être “spontané” ou “organique”, mais bien plutôt une déstabilisation régionale préméditée pour consolider l’Hégémonie de Wall Street et de la City de Londres à travers le Moyen-Orient et ce dans un effort d’isoler à la fois Moscou et Pékin par une tactique faite pour établir un “ordre international” industrio-fasciste incontesté.

Le sénateur américain John McCain, le président de l’International Republican Institute (IRI), une organisation dédiée à ourdir des troubles séditieux extra-territoriaux et des révolutions de par le monde, a dit ouvertement des troubles que son IRI a aidé à financer en Egypte, qui ont ravagés la Libye et maintenant consumme la Syrie, “Je ferai un peu moins le malin si j’étais aujourd’hui Vladimir Poutine au Kremlin avec ses sbires du KGB. Je me sentirai un  peu mois en sécurité dans la station balnéaire du président Hu et des quelques hommes qui gouvernent et décident sur la destinée de 1,3 milliards de gens.” McCain qui a ouvertement sympathisé avec Al Qaïda en Libye et a mené une délégation des corporations fascistes pour une visite d’un Caire maintenant déstabilisé de manière irrémédiable, alors qu’ils se préparent à glâner les bénéfices de leur sédition financée de l’étranger, a laissé transparaître la véritable nature de la tactique globale qui se joue au travers des révolutions colorées financées par les Etats-Unis et que finalement, leur destination finale se situe dans les capitales de Moscou et Pékin.

Maintenant, le “Jerusalem Post” a rapporté qu’une “attaque sur la Syrie pourrait être un moyen moins coûteux pour affaiblir l’Iran, révélant pas là-même que  la quête de toujours plus de pouvoir et non pas la cause humanitaire se situait au cœur des intentions occidentales envers la Syrie et que la sédition clairement financée et maintenant armée depuis l’étranger, qui s’établit dans les villes frontalières syriennes, cible de fait un affaiblissement de la sphère d’influence de l’Iran, alors que les préoccupations pour la “démocratie” ne sont que du verbiage réthorique qu’on éparpille à la cantonade pour tous ceux qui demeurent suffisamment ignorants pour continuer à gober ce qu’on leur dit. Le Post a rapporté que Gabriel Ben-Dor, le directeur des études sur la sécurité nationale de l’université de Haïfa, s’est félicité de la récente décision de la Ligue Arabe de suspendre la Syrie, mais a indiqué que de futures actions seront nécessaires avant de garantir cet état de fait, révélant ainsi que la Ligue Arabe n’agit en fait que par proxy, comme paravent, des intérêts de Wall Street, de la City de Londres et d’Israël.

Ben-Dor confirmerait que “ils espèrent démanteler l’axe Iran, Syrie, Hezbollah et ainsi affaiblir cette coalition, ce qui est un intérêt commun pour toutes les puissances majeures de monde arabe”, révélant ainsi de manière sûre que les rapports des médias de masse de ces derniers six mois, citant l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme basé à Londres, l’association financée par Georges Soros Human Rights Watch et Amnesty International, n’ont rien été de plus que de la propagande éhontée afin de justifier ce qui est essentielleemnt une guerre par proxy combattue non pas avec des troupes américaines mais avec des groupes de jeunes formés par les Etats-Unis en Egypte, les voyous d’Al Qaïda en Libye et les militants des Frères Musulmans en Syrie.

L’article intitulé “La Syrie exhorte la Ligue Arabe de reconsidérer sa suspension”, écrit par Oren Kessler du Jerusalem Post et de l’agence Reuters, qui illustre parfaitement la nature totalement compromise et incestueuse des média de masse servant le fascisme global, dégénère même en une complainte et une pseudo-motivation pour des préoccupations humanitaires, citant la maintenant complètement discréditée ONU et des “activistes”. Cette démonstration haletante de propagande financée par la machine corporatiste pour pousser son agenda, expose l’illégitimité des protestations et des troubles fomentés par l’occident en Syrie, celle des “activismes” financés depuis l’étranger à travers le monde et les menteurs invétérés qui sont payés pour diffuser cete propagande à travers les médias.

A la lumière de tout cela, il serait peut-être bon de relire “Le Moyen-Orient et ensuite le monde”, comme étant une mégalomanie de Wall Street et de la City de Londres et de leurs légions de traîtres qui consument le monde et nous rapproche de plus en plus d’une troisième guerre mondiale, le tout sous le déguisement de considérations “humanitaires”, de “démocratie”, de droits de l’Homme et de “liberté”.

 

14 Réponses vers “Média et propagande: le plan de déstabilisation du Moyen-Orient par l’oligarchie occidentale, la Syrie dans la continuité d’un « printemps arabe » téléguidé de l’étranger…”

  1. Bonjour à toute l’équipe de Résistance!Bien que je n’intervienne pas souvent,je voudrais que vous sachiez que je ne rate aucun de vos articles!Pour en revenir au sujet du jour (la Syrie et plus globalement tout « l’édifice »)je voudrais poser une question:Comment faire pour contrer cette machine a tuer?!Nous savons tous maintenant les réelles motivations de cette vermine deguisée en « humanistes »,nous connaissons leurs méthodes,les médias qui les servent bref nous savons tout mais que faire??Les combattre pacifiquement en?Ils doivent bien se marrer!Militairement?Ils ont l’avantage de la puissance de feu!Alors quoi?Soulever les peuples?La façon dont ils ont « dégagé »,Papandreou,Berlusconni(pourtant si riche et proprietaire de tant de journaux) en dit long sur la peur que pourrait leurs inspirer un soulevement populaire qui d’ailleurs tarde a venir puisqu’ils mis au point un système machiavelique qui fait que ce sont ces même peuples qui leurs demande de les …sauver!!!Honnêtement j’ai la haine ,la rage et surtout la honte d’être ainsi désarmé,humilié et de pas savoir comment donner un avenir digne à mes enfants!Je les vois grandir et je souffre de savoir que demain ils vont se retrouver dans un monde gouverné par des valeurs aux antipodes de celles qui ont été a la base de l’éducation que j’ai pu leur donner!J’ai le sentiment de les avoir trahi…PS pardon d’avoir été si long mais c’est le coeur qui a parlé!bien a vous!

    • Merci de votre soutien…

      La reponse a vos questions a notre sens est la suivante:
      Il faut sortir du systeme qui n’est qu’une vaste fumisterie depuis le depart. Il faut s’eveiller aux turpitudes, prendre conscience que le salut est en dehors du systeme existant (nous parlons du systeme etatique et des institutions corollaires qu’ils gerent ou privees qui l’asservissent..) et en fonction de cela, en gardant l’esprit ouvert et critique, de passer en mode d’action directe de masse, solidaire et coordonnee, par le boycott des institutions, du vote et de l’impot. Une fois a genoux, le peuple fera tomber les institutions sans violence, ou tres peu. Il faudra de suite, autogerer la societe et commettre les citoyens a la democratie et l’economie participative.
      Nous preconisons un modele anarchiste, mais il y en a d’autres, le peuple choisira, mais une chose est certaine, il faut sortir de cette escroquerie globale et reprendre le pouvoir, et l’exeercer sans plus jamais le deleguer… ceci est primordial !
      Toute delegation de pouvoir genere une nouvelle caste de parasites corompus et on repart pour un tour de tourner manege !…

      Il y a plusieurs façons de gerer la societe, les details se regleront a l’usage, mais l’information, la pensee critique constructive, la solidarite et l’entr’aide mutuelle sont les clefs de l’avenir… Tout le reste n’est que cautere sur une jambe de bois et n’aura aucun effet positif sur nos vies et nos destinees. Nous ne le verrons peut-etre pas de notre vivant, bien que nous puiisions serieusement nous en rapprocher, mais il faut eduquer nos enfants dans cette voie, qui sera pour eux et leur descendance la seule voie pour l’emancipation sociale, le progressisme et enfin, l’avenement de la Liberte dans l’Histoire, car cela ne s’est pas encore produit… loin s’en faut et ne se produira jamais tant que les peuples resteront les otages des privileges de l’oligarchie !

  2. Le départ de Berlusconi, c’est comme en Afrique, on enlève un tyran pour en mettre un autre. ce n’est plus là-bas des Mobutu petit sergent doublé à leurs côtés par des gens à nous des Monsieur Afrique, mais des responsables, sortant pour la plupart de « Harvard » ou autre université américaine ou du FMI comme Ouattara où on vante dans la presse leurs hautes compétences.

    Eh bien, nous nous avons ces jours-ci en Europe des changements de ce style et comme ils sont tous responsables d’avoir couvert le maquillage des comptes dans les banques ou au sommet comme à la Commission européenne, on les tient.

  3. […] article de Tony Cardalucci traduit de l’anglais par Resistance71 sur la montée de la propagande guerrière autour de la Syrie et de […]

  4. Ceci mérite un article complet, non?
    Les néo-cons américains tentent de faire passer au congrès la plus invraisemblable des lois, une loi qui interdirait tout contact diplomatique entre les Etats-Unis et l’Iran, sans en référer au préalable à un comité soumis à l’autorité d’Israël. C’est la loi H.R.1905.
    Une loi complètement démente, qui est une assurance que la guerre contre l’Iran serait inéluctable. Et sans doute pas seulement l’Iran.
    Ron Paul a le même avis : cette loi, HR 1905, est un processus
    explicitement mis en place pour conduire à la guerre. Il ne s’agit
    même pas de la seule guerre possible avec l’Iran, mais avec d’autres
    pays. HR 1905 prévoit en effet un catalogue d’une violence inouïe
    d’actions contre les pays qui auraient des contacts diplomatiques et
    commerciaux avec l’Iran. C’est cet aspect que développe Ron Paul, dans un discours à la Chambre, reproduit sur Antiwar.comw le 4 novembre 2011
    C’est là, si vous en croyez vos yeux:
    http://www.dedefensa.org/article-hr_1905_la_loi_folle_de_la_

    Je vous ai même traduit l’intervention de Ron Paul (et ça m’a coûté!): comme si vous y étiez:

    Rapport sur la « Loi de réduction de menace de l’Iran de 2011 », Comité des affaires étrangères de la Chambre.
    Intervention de Ron Paul
    Je voudrais exprimer mes inquiétudes à propos de la « Loi de réduction de menace de l’Iran de 2011 » et mon opposition à ce qu’elle soit mise sur le tapis pour un vote. Soyons clairs sur un sujet critique : les sanctions contre l’Iran exigées par cette législation sont des étapes clairement définies vers une attaque des USA sur l’Iran. Egalement, si cela est réellement appliqué, cela perturbe sévèrement le commerce global et mine l’économie des USA, nuisant de ce fait à notre sécurité nationale. Je suis étonné et dérangé que le comité regarde cette législation agressive comme tellement indiscutable qu’un vote enregistré ne soit pas même requis.
    Certains peuvent arguer du fait que nous poursuivons des sanctions afin d’éviter la guerre avec l’Iran, mais l’histoire récente nous enseigne autre chose. Pendant combien d’années est-ce que des sanctions ont été imposées à l’Irak tandis qu’on nous disait qu’elles étaient nécessaires pour éviter la guerre? Des milliers d’Irakiens innocents ont souffert et sont morts sous les sanctions des USA, et les USA envahissaient toujours, détruisant toujours davantage le pays. Sommes-nous plus en sécurité après avoir dépensé un trillion de dollars ou plus pour détruire l’Irak et puis pour le reconstruire ?
    Ces nouvelles sanctions contre l’Iran visent de plus en plus d’autres pays qui cherchent à commercer avec l’Iran. La législation punira sévèrement des entreprises étrangères ou des filiales étrangères des compagnies des USA si elles ne soumettent pas à l’embargo commercial des USA sur l’Iran. Quelque 15 ans après que la Loi de sanctions de l’Iran de 1996 n’a pas mis l’Iran à genoux, et c’est maintenant la politique extérieure des USA de menacer les pays étrangers et les compagnies.
    Pendant cette « mark-up », un de mes collègues a argué du fait que si Mercedes-Benz veut vendre des camions à l’Iran, ils ne devraient pas être autorisés à faire des affaires aux Etats-Unis. Est-ce que n’importe qui croit que ceci est une bonne idée ? Je me demande ce que les Américains travaillant à l’usine de Mercedes-Benz dans le comté de Tuscaloosa, Alabama penseraient si on interdisait Mercedes aux Etats-Unis. Ou peut-être nous pourrions demander aux 7.600 Américains qui travaillent dans l’usine de BMW chez Spartanburg, Sc comment ils se sentiraient. Le consommateur américain devrait-il être privé du droit d’acheter ces produits ? Les Etats-Unis sont-ils vraiment prêts à prendre une telle mesure agressive et radicale contre son allié OTAN, l’Allemagne ?
    De même, l’application des sanctions dans cette législation aurait un impact dramatique sur des relations commerciales et diplomatiques des USA avec la Russie et la Chine, qui toutes les deux font des affaires avec l’Iran. Elle appliquerait des sanctions fortes à ces pays et interdirait aux chefs d’entreprise étrangers – ainsi que leurs conjoints et enfants – d’entrer aux Etats-Unis. Voulons-nous commencer une guerre commerciale – ou pire – avec la Russie et la Chine ?
    La « loi de réduction de menace de l’Iran » autorise ce qui sera sans aucun doute des contributions massives d’argent du contribuable des USA pour miner le gouvernement iranien et pour fomenter une autre « Révolution verte ». Nous établirons et ferons la promotion de certaines factions au-dessus d’autres, leur enverrons d’énormes sommes d’argent, et essayerons de déterminer toutes les élections de sorte que nos candidats préférés gagnent. Vu les lendemains inquiétants de notre « promotion » de la démocratie dans les endroits comme l’Egypte, Irak, la Libye, où les forces radicales se sont apparemment trouvées en première position, il peut être juste de conclure que de telles actions minent réellement la sécurité nationale des USA plutôt que de la soutenir. Les sanctions ne fonctionnent pas. Elles sont des précurseurs à la guerre et mènent habituellement à la guerre. Elles minent notre économie et notre sécurité nationale. Elles ont comme conséquence une souffrance terrible et inutile parmi la population civile dans les pays cibles et gênent rarement même leurs chefs. Nous devons changer notre politique extérieure d’interventionnisme et de confrontation, en politique de coopération et diplomatie. Cette course à la guerre contre l’Iran est imprudente et dangereuse. Comme pour la guerre en Irak, les arguments pour davantage d’agression et une guerre en Iran sont basés sur des manipulations et des mensonges. Nous devons apprendre notre leçon et rejeter cette législation et la poussée vers la guerre.

    • Oui merci Doctorix,

      A ce sujet nous avions traduit ceci le 13 Novembre: une très bonne analyse comme à l’accoutumée de Wayne Madsen.

      https://resistance71.wordpress.com/2011/11/13/guerres-imperialistes-nous-dirigeons-nous-vers-une-nouvelle-guerre-froide/

      A lire et diffuser sans modération…

      • Résistance71 toujours en avance d’une case!
        J’avais lu l’article, si important, mais oublié son début et la
        description de la loi 1905. En traduisant Ron Paul, j’en ai compris toute l’importance.
        On se demande de quel bois sont faits les élus américains pour proposer et voter des lois pareilles, qui relèvent de la haute trahison et de l’incitation à la guerre, méritant ipso facto une comparution devant un nouveau tribunal de Nuremberg.
        Il est vrai que le premier était une telle pantalonnade, négligeant les traîtres américains (Ford, Esso, ITT), qu’un autre ne vaudrait sans doute guère mieux.

        • L’histoire est écrite par les vainqueurs disait l’autre, on pourrait dire avec la même certitude que la justice est aussi faite par les vainqueurs, qui ne diront toujours que ce qu’ils voudront…

          « La gauche a gagné… La droite a gagné… Quand le peuple gagnera t’il donc ?… »
          (Coluche)

    • Ron Paul est de loin ce qu’il se fait de mieux aux States, si on se place dans une optique systémique.
      Il fait peur à l’establishment, il ne sera jamais élu, dans les débats politiques télévisés, la moyenne d’intervention des candidats de tout poil est de l’ordre de 6 minutes par personne invitée sur le temps de l’émission, Ron Paul n’est autorisé à parler lui que … 89 secondes et avec ces seules 89 secondes, il parvient à l’emporter dans les débats…
      Les médias de masse l’ont dit il y a des mois déjà, leur politique est « d’ignorer Ron Paul ». Certaines de ses idées sont très certainement bien trop conservatrices (sa position sur l’avortement pour ne citer que cela). Quoi qu’il en soit, il ne parviendra jamais au pouvoir dans cette société mercantile et infantilisée.
      Il faut sortir du système pour être viable, pas d’autre moyen, voter n’a jamais servi à quoi que ce soit et ce n’est pas demain la veille que cela changera !

      • Son attitude sur l’avortement est effectivement choquante. Son soutien à la barrière du Mexique et au port d’arme également. Un fort atavisme, sans doute. Nobody is perfect.
        Mais pour le reste, il n’est pas mal du tout, surtout pour un américain… Voir rubrique « opinions » ici:
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Ron_Paul

        • Oui, dans un cadre systémique (que nous ne cautionnons pas…) c’est ce qui se ferait de mieux pour les Américains. Mais il ne passera jamais l’investiture républicaine déjà. S’il ne l’a pas, repartira t’il au « Libertarian party » qui n’a de Libertarian que le nom car comme pour beaucoup de choses, les américains ont la fâcheuse habitude de redéfinir les mots « à leur sauce »… Pour un américain, être « libertaire », c’est être partisan d’une intervention minimum de l’état dans les affaires des communautés et de « laisser faire la loi du marché »… Hilarants ces yankees !… ou franchement énervants c’est selon…
          Il n’y a pas de démocratie aux USA, la question de l’élection de Ron Paul ne se pose même pas dans ce contexte systémique.

          L’équation des élections de 2012 aux States est simple:
          – Les banquiers sont satisfaits d’Obama, ils mettront un clown pathétique en face et Obama repassera, car il y aura toujours assez de demeurés pour aller voter…
          – Les banquiers veulent se débarrasser d’Obama, ils mettront un candidat républicain « fort » pour le faire passer à la trappe, de toute façon, la fraude électorale avec les machines électroniques est rampante, donc ils éliront qui ils voudront, cela échappe complètement au peuple de toute façon.

          Obama étant l’homme de Goldman Sachs et Goldman Sachs arrivant au pouvoir partout y compris maintenant en Europe, on ne voit pas comment Obama ne serait pas réélu de la manière la plus glauque possible… D’après Tarpley, Obama ne fait plus rien depuis longtemps. Il se retire dans l’aile familiale de la Maison Blanche, regarde la télé et le sport, il est appelé pour lire ses messages préparés au téléprompteur, retourne en quartier résidentiel et son équipe de banquiers technocrates « gère » la situation pour leurs intérêts privés. Voilà comment cela se passe à Washington DC en résumé…

          🙂 🙂

  5. autre article de T Cartalucci, plus précis encore dans sa dénonciation des causes du bordel syrien. Ca donne à peu près :

    Tony Cartalucci
    http://www.prisonplanet.com/iiss-syrias-opposition-is-armed.html
    nov, 15
    Selon l’IISS, l’opposition syrienne est armée

    Les manifestants porteurs de pancartes sont en fait des terroristes armés de mitraillettes

    L’« Armée de Libération de la Syrie » est littéralemnt une armée de militants extrémistes, beaucoup d’entre eux venant non pas des rangs de l’armée régulière, mais des Frères Musulmans, portant des armes lourdes d’un côté à l’autre des frontières turque et libanaise, financés, soutenus et équipés par les USA, Israël et la Turquie. La plus récente confirmation de cela nous vient sous la forme d’un rapport produit par l’IISS ( report out of the IISS) , Institut International des Etudes Stratégiques, dont le responsable pour le Moyen-Orient, Emlie Hoyakem, admet ouvertement que l’opposition syrienne est armée et préparée à plonger le pays dans des profondeurs toujours plus sanglantes.
    Ce rapport offre un contraste saisissant avec la propagande qui nous est fournie quotidiennement via les médias et les ministres occidentaux, où la violence est décrite comme unilatérale, avec un président Bachar el Assad « mitraillant » les foules de manifestants pacifiques. Tout comme en Libye, où ces soit-disant « manifestants pacifiques » se sont métamorphosés en hordes de mercenaires racistes génocidaires d’al Qaida, conduits par les représentants de gros pétroliers, combattant sur la base d’un paquet de mensonges avérés, le mouvement « pro démocratie » syrien se révèle. Il s’agit ni plus ni moins d’une nouvelle version de ces extrémistes longtemps préparés par les Agences anglo américaines, dont les leaders sont hébergés à Londres et Washington, et dont la chair à canon bénéficie de soutien militaire (subreptice) et de soutien réthorico politique (ostensible) par l’entremise de medias aux ordres des grands cartels.
    Les troubles en Syrie, depuis le départ, ont été entièrement fomentés par des intérêts multinationaux-financiers (suite à lire sur lien ci dessus)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.