Nouvel Ordre Mondial: Les emeutes anglaises ne servent que l’oligarchie et l’agenda liberticide…

« La rebellion sans la conscience critique est pour ainsi dire une explosion d’impuissance ».

~ Paulo Freire ~

=  =  =  =

La sous-classe émeutière est le produit d’une culture malade

 

Pression venant du dessus, pression venant du dessous; le but est d’étriper la classe mnoyenne en les manipulant pour qu’elle demande d’elle-mème sa propre mise en esclavage.

 

Par Paul Joseph Watson
(Londres)

 

Le 09 Août 2011

 

Url de l’article original:

http://www.infowars.com/the-rioting-underclass-product-of-a-diseased-culture/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les émeutes qui ont paralysées Londres et ont déferlées sur d’autres villes majeures du Royaume-Uni sont le produit d’une culture sociétaire qui mène à la violence et au chaos, ce qui en fait ne sert que les intérêts de l’élite dominante dans sa volonté d’anihiler la classe moyenne en la manipulant à demander elle-même sa propre mise en esclavage.

Premièrement, quiconque pense vraiment que les émeutiers brûlent et pillent pour protester contre des contraintes légitimes, du moins dont ils soient conscient, a besoin de se faire examiner.

Un clip de la BBC montre un groupe d’adolescentes saoûlent décrivant à quel point il est amusant de s’engager dans la violence gratuite et le vol. Dans une tentative imbécile de justifier leurs actions, les filles commencent à balbutier à propos “du gouvernement… des conservateurs, ou.. peu importe, on sait pas”, avant de répondre à la question de savoir pourquoi elles attaquent des résidents locaux dans leur propre communauté en éructant: “Ce sont les riches, les gens qui ont des businesses, voilà pourquoi tout cela se passe… à cause des riches”.

Ces “gens riches” incluent un magasin de meubles familial local à Croydon, qui a survécu deux guerres mondiales et qui vient d’ètre brûlé complètement, un centre de charité qui collecte des fonds pour les personnes âgées et un centre de sauvetage pour les chats errants à Enfield, parmi beaucoup d’autres maisons, d’œuvres de charité et de petits businesses locaux qui appartiennent à des gens simples et loin “d’être riches”.

Dire que cette jeunesse désœuvrée est l’avant-garde d’un quelconque mouvement révolutionnaire est complètement insensé. Si ceci était une véritable révolte contre l’establishment, pourquoi la foule ne se concentre t’elle pas autour de Downing Street (NdT: lieu de la résidence de travail du premier ministre britannique, l’équivalent de Matignon en France), du parlement ou de Buckingham Palace, les vrais coupables de la dégradation totale de la situation économique britannique ? Pourquoi au contraire remplissent-ils des chariots complets de chaussures de sport, de téléphones portables, ainsi bien sûr de gnôle et de cigarettes volées aux petits commerçants locaux ?

Les émeutiers sont composés de manière dominante par des jeunes nihilistes, des agressifs intellectuellement castrés, qui sont devenus avec le temps les représentants du terme de la “Grande-Bretagne cassée” (NdT: en anglais “broken Britain” expression qui a plus d’impact dans la langue d’origine..)

C’est comme dans un mauvais film de zombies, l’avènement des idiots. La peste a commencé à Tottenham. Cela s’est rapidement propagé à d’autres zones de Londres, et bientôt les hordes déferlaient dans les cités principales de la nation. Mais ces zombies là ne recherchaient pas la cervelle, ils recherchaient les tenues de sport, les télés 40 inches et les iPads. La police resta de marbre et laissa faire. Le public pétrifié de peur fit bon accueil aux troupes dans les rues, aux couvres-feu, à plus de surveillance et de contrôle. Merci beaucoup les abrutis.

La cause de ce chaos ne peut en aucun cas être remontée à une quelconque revendication politique légitime, elle est presque essentiellement le produit d’une culture sociale malade, renforcée par les multinationales et l’industrie du spectacle obsédée par ses célébrités, et qui lavent les cerveaux des jeunes gens en leur faisant aspirer à un style de vie qu’ils ne pourront jamais atteindre.

Le déclin social de la jeunesse devient une prophécie qui s’auto-réalise comme résultat d’une fascination médiatique constante de la diabolisation des jeunes en leur offrant un régime putride fait à base de “héros”, de footballers débiles et de musiciens camés, dont les attitudes donnent à penser aux enfants impressionables que la vie tourne autour de la bringue, de s’engager dans des conquêtes sexuelles immorales et de prouver leur valeur en ne démontrant que des attitudes agressives animales.

Les icônes du rap fabriquées par MTV, les films et les jeux vidéos ont entraîné une génération entière de jeunes défavorisés à grandir en aspirant devenir gangsters, traîner en ville avec leurs jeans au milieu de leurs cuisses en gangs qui terrorisent le public. Un autre coupable est aussi le consumérisme galopant. Les enfants défavorisés dépendants des subsides de l’état ne peuvent pas s’acheter les iPods et autres ordinateurs portables dont on matraque à longueur de journée, qu’ils sont des objets obligatoires pour obtenir la reconnaissance de ses pairs; ainsi une opportunité comme celle-ci ne peut pas être gâchée. Comme le rapporte le Guardian aujourd’hui: “Alors que nous étions définis par ce que nous faisions, maintenant nous sommes définis parce que nous achetons. Ces grandes chaînes de magasins sont dans le business de tenter les gens, les consommateurs, et d’un seul coup d’un seul, ces gens se trouvent dans la situation où ils n’ont quà juste entrer dans ces magasins et se servir, tout obtenir.”

Cette armée de paumés à la Orange Mécanique sont ensuite montés en épingle contre le public qui, parfaitement terrifié par l’incessante hyper-médiatisation du problème, ouvre les bras aux soldats dans les rues, à plus de surveillance, aux couvres-feu et tout ce qui peut être nécessaire pour simplement “nous maintenir en sécurité.”

Si les quelques nuits passées n’ont rien prouvé d’autre, c’est que les autorités, la police ne peuvent pas nous garder en sécurité. Presque tous les témoins oculaires qui ont décrits la violence et le pillage ont fait état de la police ne faisant rien, restant en retrait.

Seul l’establishment bénéficie de l’étendue du chaos, parce que l’appel du public pour une répression plus forte retentit de plus en plus haut. Maintenant le parlement a été rappelé pour une journée afin de s’assurer de l’opportunité de passer des législations encore plus draconiennes et liberticides, qui auront un impact sur les citoyens de base.

Voilà comment la classe moyenne est habituellement manipulée pour soutenir l’état policier qui est ultimement utilisé pour opprimer la classe moyenne elle-même. Ceci est également un excellent exemple du comment faire monter la pression par le bas; par la culture encouragée d’une sous-classe de demeurés, qui sont ensuite lâchés dans la nature par le système afin de créer la crise dont il a besoin pour resserrer l’étau sur la société.

Nous avons tous besoin de nous réveiller pour enfin réaliser que nous sommes en fait joués les uns contre les autres par une oligarchie qui est ravie de ce genre d’émeutes sans aucun fondement, comme celles que nous avons vues depuis plusieurs nuits; parce que cela créé le prétexte parfait pour l’establishment de se retrancher sur lui-même et d’étendre son pouvoir au nom bien sûr de la sécurité et du bien-être de tous.

*********************

19 Réponses vers “Nouvel Ordre Mondial: Les emeutes anglaises ne servent que l’oligarchie et l’agenda liberticide…”

  1. baubooa Says:

    ceux qui cassent la bas sont les les jeunes écervelé que l’on peut assimiler aux jeunes des citées en france ( d’ailleur comme dit dans ce texte votre  » oligarchie liberticide » elle est deja en marche, ces couillons ont les a fabrique.

  2. baubooa Says:

    J’ai moi même 18ans et dans la logique des chosent et sans prétention non plus, ont évolue.
    Vous seriez bien bête de croire que je suis un con qui boit et qui fume (bon.. je boit et je fume.. mais je suis loin d’être con !!)

    • Confronté à la même situation qu’en Angleterre, rejoindriez-vous les pillards ?
      Le problème est qu’il n’y a aucune conscience sociale ou politique dans ces manœuvres et cela ne sert que l’oligarchie pour ourdir de nouvelles lois liberticides. Pourquoi croyez-vous que la police ne bouge pas ou peu s’en faut ? Plus il y a le bordel, et plus les citoyens lambda demanderont eux-mêmes aux gouvernements plus de répression. C’est le but recherché.. La mise en esclavage par CONSENTEMENT !!

      Il n’y a plus de temps pour des gamineries. C’est la révolution sociale qu’il faut faire de manière réfléchie. C’est ce que nous tirons de cet article.

  3. Doctorix Says:

    cet article est-il libre de droits, ou bien peut-on avoir l’accord explicite de Paul J. Watson pour le diffuser sur Agoraox?

    • Xiao Zheng He Ouallonsnous ? Says:

      Doctorix, si vous arrivez à faire diffuser cet article sur Avox qui est de plus en plus Sarkovox, dite moi votre « truc » !

    • Allez-y Doctorix,

      La traduction c’est nous qui l’avons faites. De plus, pas de « droits » dans la presse alternative… Ce concept dépassé de « droits d’auteur » et de « propriété intellectuelle » est une foutaise de plus de l’oligarchie, un concept de restriction à des fins de contrôle, une fois de plus.
      Tout écrit, œuvre d’art, théorie scientifique, application de ces théories à des inventions, les inventions, la machinerie etc… font parties du patrimoine de l’humanité et appartiennent a tout le monde. Il est antidémocratique que d’y mettre des restrictions et de s’approprier le patrimoine de l’humanité. Chaque chose n’est que le développement de ce qui a été fait avant et le point de continuation de ce qui se fera dans le futur, cette chaîne d’évènements intellectuels et technologiques appartient à tout le monde… sans restriction !

      La désobéissance civile commence avec ces mesquineries régulées de la vie de tous les jours.

      Il faut faire sauter les verrous, et la presse alternative et citoyenne le fait en s’auto-régulant, ce qui emmerde l’establishment.

      Allez-y prenez notre traduction et le lien de l’article original en anglais et bonne chance…

  4. Doctorix Says:

    Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer…
    Sur 10 écrits, j’en ai fait passer 1.

    • Xiao Zheng He Ouallonsnous . Says:

      Ca me rassure, mais ne résoud pas le problème de leur dérive de plus en plus people tabloïd et « fasciste », mouvance NOM et sionisme pour les articles « sérieux » !

      Confidence pour confidence, 2 sur 7 de mes articles ont été publiés, fin 2009 et début 2010, depuis nada, c’est dire à quel point et quelle vitesse la liberté d’expression sur Avox se dégrade !

  5. Il s’agit de réactions d’extrêmes droites en ce sens que les repères de tous sont confus ce qui favorise cette opposition entre communautés au lieu de se rebeller contre les vrais responsables des problèmes

    – Nous avons aujourd’hui une révolte des banlieues anglaises mais cette colère n’est pas rébellion. Pour se rebeller il faut des repères fiables et savoir ce que l’on fait. Ces jeunes sont conformes à la majorité, voire à une caricature de la majorité : Leurs repères c’est foot, télé et marques telle cette célèbre virgule sur les godasses des noirs. Leurs problèmes c’est privations de tout, de boulot, de consommation et donc de reconnaissance mais ces gens sont incapables de savoir pourquoi ils sont punis. De fait ils en ont une très vague idée d’où cette colère qui s’exprime contre le voisin tout simplement et dont la forme arrange bien l’oligarchie qui a d’autant plus besoin de division des peuples que ça va plus mal.

    Une vraie rébellion serait salutaire mais allez expliquer ça à ces brutes !

  6. Bien sur que c’est pas un exemple a suivre si ont veut que les chosent changes. j’espère juste qu’il y a moin de couillons de part chez nous, et qu’on saura que devant le palais qu’il faut manifester.. ou balancer des pavées..

  7. emma b. Says:

    On montre des émeutiers les bras en train de dévaliser les magasins et le tour est joué. L’opinion est enfermée dans une seule anlyse et une chasse à l’homme est lancée, photos à l’appui à laquelle tout le monde doit participer. Bauer, l’incontournable relaie sans faillir la même analyse. Voilà l’information à laquelle, nous ne pouvons nous soustraire.

    Par contre, le journal Le Monde et l’hedomadaire Le Courrier international ont des analyses beaucoup plus acceptables sur les difficultés de ces populations et leurs véritables problèmes.

    • Oui… du reste 98% des crimes et délits ont une origine sociale… c’est évident. Le jour où l’égalité sociale sera réellement acquise tout cela disparaitra, il ne restera plus qu’à gérer les 2 ou 3% de cas pathologiques…
      Le problème est que les pillards dans leur inconscience sociale et nihilisme politique, nuisent à la cause de la révolution qui couve…
      Voilà le véritable problème et ce que les autorités et gouvernements oligarques exploitent.

  8. emma b. Says:

    rien n’empêche de recruter, dans l’administration pour les postes à pouvoir, dans ces quartiers-là où beaucoup sont diplomés, mais on préfère un clientélisme blanc PS-UMP. Les seuls services où on les emploie chez nous, c’est dans les services d’entretien, la restauration, gardiennage. On fait comme avec les indiens, et contentez-vous des aides qu’on vous octroie le cas échéant et là 95% de la population française est d’accord, soit ouvertement, soit tacitement et après on construit tout autour le discours que nous connaissons !
    Les vraies valeurs de la France, ce sont celles-là ! alors cesssons de rêver !

    • En remontant à l’origine de l’immigration, on se rend compte qu’une fois de plus c’est l’arrogance occidentale qui est en cause, car nous avons importé la main d’œuvre avec la même mentalité que nous avions quand nous avons colonisé leur pays en première instance. Nous avons dit à l’immigré en substance: bosses, fermes ta gueule, restes dans ton ghetto et remercies-nous des « bienfaits de la civilisation ».
      Rien, absolument rien n’a été fait dès le départ pour favoriser une symbiose des populations. Ceci est voulu et planifié. Toujours le concept du diviser pour régner.
      L’occident a renforcé un communautarisme destructeur en son sein, par design. Bien sûr, une fois de plus ces messieurs, dames de la caste oligarque vivant dans les palaces privés et ceux des républiques bananières n’en souffrent pas. Quand des idiots utiles comme Cameron ou Sarko ou Blair ou DSK ou autre traitre socialo, viennent faire leurs déclarations péremptoires à base de réthorique sécuritaire, que savent-ils de la vie des gens ?… qu’ont-ils appris depuis leurs palais dorés et burlingues d’affaire ?

      Ces clowns sont ordonnés de traiter les symptômes et non les causes de cette maladie sociale. Comme d’habitude la répression va s’intensifier et l’oppression du citoyens lambda, qui comme nous l’avons dit ici, demande lui-même plus d’esclavagisme.

      La cocotte minute sociale bout en permanence… Ceci a été publié il y a plus d’un an:

      https://resistance71.wordpress.com/2010/06/25/la-cocotte-minute-sociale-avec-ou-sans-soupape/

      Rien n’a changé, bien au contraire…

  9. emma b. Says:

    A mon sens, il est trop tard maintenant, mais comment a t-on procédé et l’état l’aidant dans ces basses manooeuvres, les grandes entreprises, gros projets ont toujours besoin de cette main d’oeuvre, BTP, restauration, hôtels,agriculture ( il faut considérer l’ensemble de l’Europe ) du pays du Maghreb, des réservoirs de main d’oeuvre d’Europe Centrale, tout en maintenant ces pays ( depuis 20 ans) comme pays où délocaliser, d’Amérique latine pour l’Espagne, de Pologne.

    En second lieu, les délocalisations battent leur plein sur tous les pays européens, donc moins de débouchés et la transformation économique, spécialisation et monoculture dans l’agriculture.

    Une fois que les grands travaux dans les villes, les ports, aéroports, HLM, quartiers à transformer sont terminés, on les met au chomage et on recommence avec d’autres. Ou comment expliquer que dans la moindre petite commune ou village, il y ait son quartier arabe, ces gens quittant les grandes villes et allant dans les petites villes rejoindre des membres de leurs familles et de leurs proches et il y a une bande de doux rêveurs, nous les gens de gauche qui n’avons jamais demandé de comptes. on attire l’attention du public sur les échouages de barques, pendant que l’office des migrations tisse sa toile.

    il est évident qu’on n’attire pas ces gens-là pour des salaires décents mais des salaires qui cassent ainsi le marché du travail souterrainement.

  10. emma b. Says:

    Je dis bien, les gros chantiers sont alimentés par cette main d’oeuvre. Dans les grandes métropoles, les chantiers concernant les tranways, la transformation d’un quartier entier, la création d’un centre commercial, les gros chantiers pour les les batiments administratifs, Conseil régional, Conseil Général et la construction des logements sociaux et nous regardons nous citoyens émerveillés ce que fait la commune pour nous, sauf que ce sont des Ukrainiens, polonais roumains etc et on nous bassine avec un bateau qui s’échoue en Italie ou ailleurs.

    Les délocalisations qui continuent à tous va et des accords commerciaux avec les pays du Maghreb qui envoyent davantage de produits en Europe en abaissant les barrières douanières.

    Pourquoi construirait-on à Tanger un nouveau port gigantesque et en Grèce, les Chinois comptent multiplier par 10 les capacités du Pirée, si ce n’est pour préparer cet avenir-là.

  11. emma b. Says:

    je suis bien claire, je vous parle par cet exemple de Bordeaux et j’habitais le Centre ville et travaillant au Conseil Général, il ya là 2 collectivités de gauche et j’ai vu simultanément tous ces grands chantiers. j’étais surprise par le nombre d’étrangers qu’il y avait dans les cafés en terasse qui étaient comme vous et moi, indiscernables sauf par quelques conversations.

    Et je me retire dans ma ville d’origine, à 100 km de Bordeaux une ville de 7 000 h, où un quartier entier est habité par des maghrébins, mais il n’y a que moi pour m’en réjouir, car à mes yeux, cela permet la réhabilitation de ce quartier qui serait laissé à l’abandon, car les habitants préfèrent habiter de petits pavillons et beaucoup de quartiers se sont constitués ainsi sur des terres agricoles et donnent à la ville une apparence de richesse ou bien-être, car les 30 dernières années ont permis à chacun d’acheter sa petite maison et d’envoyer ses enfants à l’école, sauf que derrière cette réalité sourainte, la moitié des habitants ne paient pas d’impôts, fruit de la dégradation des conditions sociales.

    je disais donc que cette diversification des quartiers me convenait, sauf à entendre constamment dans les conversations la litanie contre les arabes en BMW qui ne travaillent pas, le cliché habituel.

    Détail savoureux, les petites communes ont aussi leurs travaux d’embellisement, pour nous ces jours-ci l’amélioration de l’avenue principale et que voyez-vous comme personnel de base, à l’oeuvre, les mêmes ouvriers, pourquoi parce que embauchés pour une durée limitée sans avantages, congés, primes etc

    Voilà à quoi sert le peu d’argent public qui nous reste, à engraisser les grosses boites de BTP et les maires de gauche come de droite s’ingénient à trouver le contrat ou le sous-traitant le moins cher possible.

  12. Fantômas Says:

    @emma b.,comme vous semblez l’avoir plus ou moins compris,on ne peut pas fabriquer une société épanouie et optimiste dans un système pyramidal où l’on utilise pour casser les aspirations d’élévation sociale des plus pauvres ou simplement leurs demandes d’acquis de bases matériels(voitures,maisons,confort minimum,épargne,budget loisir)par des plus pauvres encore à peine arrivés sur le territoire.Tout ce que l’on fabrique c’est de la division et du ressentiment entre populations.
    Si on a relégués les nouveaux habitants dans des endroits qui ont été sciemment transformés peu à peu en ghettos fermés(à la base pendant les trente glorieuses les cités de banlieues étaient une avancée sociale tendant à supprimer les bidonvilles)il y a bien une raison,celle du diviser pour régner,leitmotiv caché de notre oligarchie bien pensante en surface.Car personne parmi notre oligarchie n’a envie qu’une réelle symbiose entre immigrés ou même « nouveaux nationaux »et français séculaires voit un beau matin le jour…De toute façon la fuite en avant consistant à faire rentrer toujours plus d’immigrés alors qu’il n’y plus assez de boulot pour les nationaux comme pour les immigrés déjà installés est une machine infernale a casser l’intégration dans ce pays.
    L’éducation aussi a été transformée en une machine à déconstruire,on a transformé le professeur,notable et courroie transmissive du savoir en animateur de centre aéré,à coups de pédagogie renforcée dont le but était de mettre le bon vouloir de l’enfant au centre du projet éducatif mais qui n’ abouti qu’à faire baisser le niveau général et multiplier les illettrés comme jadis Jésus les petits pains.Bref au leu de demander l’excellence ,on a adapté l’école à l’élève en général et à l’élève immigré ou issu de la France du quart-monde en particulier,gardant quand même dans l’école publique et le privé subventionné quelques pôles d’excellence ici et là pour la formation des fils de bourgeois et autres oligarques…Les entrepreneurs du BTP emploient beaucoup de clandestins et l’état et les collectivités locales ferment les yeux,soit disant au nom de la lutte contre le chômage,tout en étant conscient que ce genres d’emplois augmentent de manière exponentielle par ailleurs chômage et précarité.Les fils de ces clandestins,eux auront à subir pour beaucoup le chômage car une fois devenus à leur tour français nombre d’ usines ou d’ entreprises du BTP rechigneront à les embaucher,les former et surtout les rémunérer correctement,bien sûr il y aura toujours une minorité qui réussira professionnellement dans des créneaux économiques porteurs(mais il y a de moins en moins)ou dans des professions libérales grâce à leurs diplômes…Mais c’est voulu,plus les gens seront dans la précarité plus ils accepteront tout et n’importe quoi pour faire bouffer leurs familles ou si ils sont seuls s’enfermeront encore plus facilement dans le système D,les paradis artificiels(toutes sortes de drogues légales ou illégales) et la marginalité.
    Que les conseils généraux et les mairies utilisent ce genre de main d’oeuvre sur leurs chantiers,après tout ne me surprend guère,car ils ont la bénédiction des technocrates de Bruxelles qui font de même pour la construction de bâtiments fédéraux(ayant habité à Bxl,je peux vous certifier que le nouveau parlement a été construit en grande parti par des ouvriers sans-papiers).Après tout le NWO,c’est aussi cela…Pour en revenir à l’Angleterre,si ces jeunes britanniques d’où qu’ils viennent et quelques soient leurs aspirations étaient politisés,ils s’en seraient pris non aux commerces et petites entreprises locales mais aux banques d’affaires et aux bureaux des filiales de multinationales de la City.
    Toutes ces officines qui ont fait leurs fortunes dans le tiers-monde sur l’absence de normes sociales et environnementales au détriment des populations,quand ce ne pas avec l’argent de la spéculation,l’évasion fiscale ou celui encore plus sale des mafias et des cartels du crime organisé.
    Mais là non seulement ils auraient pris vraiment des coups mais ils n’auraient même pas tenu une demi-journée…
    La mondialisation « heureuse »dont ils nous parlent ne sert qu’à appauvrir et précariser toujours plus les pauvres des pays riches au profit des riches des pays pauvres,mais sûrement pas au profit des pauvres de ces pays là qui voient eux aussi leur misère s’accroître.Tout en enrichissant encore plus au passage bien entendu les oligarques et les millionnaires des pays développés…

    • situation très bien résumé, merci.
      Une fois de plus, la solution est dans l’avènement d’une société plate, autogérée et où les citoyens du monde se fédéreront volontairement et la solidarité remplacera les inepties du profit et corollaires.
      Il n’y a pas de solutions au sein du système il faut en sortir, le plus tôt sera la mieux et créer la dynamique de l’émancipation sociale dans une société ayant fait table-rase sur les dogmes dont on nous agavé depuis plusieurs générations.

      Vive la révolution sociale et la société libertaire ! seule espoir de salut pour l’humanité et les générations futures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.