Affaire DSK: la thèse du coup-monté prend de l’ampleur, à qui profite vraiment le crime supposé ?

Nous avons traduit ici le dernier article en date de Paul Craig Roberts sur l’affaire DSK.

Cet article met en lumière certaines anomalies troublantes dans la méthodologie policière et du système judiciaire américain et surtout Paul Craig Roberts nous rappelle à bon escient, sans la nommer, les turpitudes de l’opération Gladio menée par les armées secrètes de l’OTAN, qui utilisa des opérations fausses bannière sous forme d’attentat en Italie et ailleurs que les autorités blâmèrent sur la mouvance terroriste communiste de façon à éloigner le public des puissants parti communistes européens dans les années 1960-80. Si les gouvernements ont fait sauter des innocents… Que pourraient-ils faire contre un individu devenu une menace pour le système  politico-financier dominant, même s’il est membre éminent de ce système ?

DSK a joué avec le feu, il se sentait aussi manifestement protégé et il a sans doute été lâché par ses commanditaires. Paul Craig Roberts nous fait entrevoir ici le pourquoi du comment.

Les derniers pararaphes de cet article vont au delà de l’affaire DSK, qui n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de turpitudes oligarchiques. La référence aux opérations établies du Gladio et l’utilisation prouvée par nos gouvernements de violence terroriste aveugle contres leur peuple à des fins personnels de contrôle du pouvoir politique et économique, incite à se poser la question ultime de ce tout début de XXIème siècle:

Quid des attentats du 11 Septembre ?

Paul Craig Roberts fut un membre de l’administration Reagan et fit carrière à Washington (assistant secrétaire du trésor qui est une fonction équivalent de secrétaire d’état au ministère des finances chez nous); il est de fait un insider, quelqu’un qui en sait long sur la magouille généralisée au sommet du pouvoir à Washington. Il serait vraiment naïf que de croire que cela soit différent à Londres, Paris, Rome ou Tel Aviv…

— Résistance 71 —

Strauss-Kahn et la présomption d’innocence, l’establishment élimine une menace

 

 

Par Paul Craig Roberts le 20 Mai 2011

Url de l’article original:

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24875

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

La police et les médias prostitués ont rendu impossible pour Dominique Strauss-Khan d’avoir un procès juste. Depuis le moment de l’annonce de son arrestation pour suspiscion de crime sexuel sur la personne d’une femme personnel d’entretien d’un hôtel et avant même qu’il ne soit inculpé, les rapports donnés par la police étaient faits pour donner l’impression que le directeur du FMI érait coupable. Par exemple, la police dit aux médias qui régurgita de bonne grâce au public, que Strauss-Kahn était tellement pressé de quitter l’endroit qu’il en avait oublié son téléphone cellulaire. La police a aussi laissé “filtrer” le fait qu’en téléphonant aux compagnies aériennes et en demandant la liste de leurs passagers, elle avait pu empêcher le violeur de s’échapper alors que son avion était sur le départ pour la France.

Un juge de New York refusa la liberté sous caution à Strauss-Kahn sur l’interprétation biaisée par la police qu’il avait été appréhendé essayant de fuir le pays.

Une fois emprisonné, la police annonça qu’il était en surveillance particulière pour éviter un suicide, ce qui est une façon de suggérer au public que le violeur accusé pourrait s’ôter la vie plutôt que de subir l’humliation d’un verdict coupable d’un tribunal.

Mais ce qu’il s’est passé, si toutetefois nous pouvons apprendre quelque chose d’un raport de presse, est que Strauss-Kahn en arrivant a l’aéroport JFK pour prendre son vol programmé, s’aperçut qu’il n’avait pas son téléphone cellulaire et téléphona à l’hôtel, l’endroit même de son supposé crime. Il est très troublant de penser que quelqu’un fuyant la scène de son crime pense appeller ce même endroit, s’enquérir de son téléphone oublié et dire où il était.

Puis, en succession rapide, puant l’orchestration, une femme française déclare qu’une décennie auparavant, elle fut presque violée par Strauss-Kahn. Ceci fut suivi par Kristin Davis, la “madame” de Manhattan qui s’occupa d’Eliot Spitzer avant qu’il ne puisse nuire aux banksters de Wall Street; déclarant qu’une de ses call-girls refusa d’être de nouveau en compagnie de Strauss-Kahn une seconde fois car il était trop violent dans l’acte.

La saison de la chasse étant ouverte, toute femme dont la carrière pourait bénéficier de la publicité, ou dont le compte en banque pourrait s’accommoder d’une récompense pour dommage et intérêt, peut maintenant avancer au grand jour et clamer avoir été la victime ou la presque-victime de Strauss-Kahn.

Ceci n’empêche pas le fait qu’il soit possible que Strauss-Kahn ait un appétit sexuel démesuré qui l’a trahit. Simplement, il convient de constater que bien avant qu’un jury n’entende parler de la femme de ménage, ou d’un procureur parlant au nom de la femme de ménage “qui est trop traumatisée pour apparaître devant la cour”, les jurés ont été programmés avec le verdict de culpabilité.

Pourquoi se serait-il enfuit s’il ne l’avait pas fait ?

Regardez toutes les femmes qu’il a séduites !

Vous voyez le tableau.

J’ai déjà écrit à propos des anomalies de cette affaire. Une de ces anomalies la plus frappante est le rapport confirmé par la presse française et britannique qu’un activiste politique pour le président Sarkozy, Jonathan Pinet, a tweeté la nouvelle de l’arrestation de Strauss-Kahn à Arnaud Dassier, un des docteurs pirouettes de Sarkozy, avant même que la nouvelle ne soit annoncée par la police de New York.

L’explication de Pinet sur le fait qu’il fut le premier à savoir tient à ce qu’il dit avoir “un ami” dans cet hôtel Sofitel, là où le crime a eu lieu de manière supposée et que cet “ami” lui en a fait part. Est-ce seulement une coïncidence que les hommes dont la tâche est d’éliminer la menace Strauss-Kahn du chemin de la ré-élection de Sarkozy, ont un ami informé dans ce même Sofitel ? La police a t’elle “informé™ cet “ami” avant de faire son annonce publique. Si oui, pourquoi ?

Ce qui me chagrine à propos de cette affaire Strauss-Kahn, est que si la police a effectivement les preuves supportant leur insistance sur sa culpabilité, cela n’a aucun sens pour cette même police de griller Strauss-Kahn dans les médias également. En général, ce genre d’opération médiatique se passe quand il n’y a pas de preuves ou que celles-ci doivent être fabriquées et ne peuvent être trop scrutinisées.

En tant que personne qui a eu une carrière à Washington, je trouve certains autres aspects de l’affaire très dérangeants. Strauss-Kahn a émergé comme une menace pour l’establishment. Les sondages ont montré qu’en tant que candidat socialiste, il avait les meilleures chances de battre Sarkozy, le candidat américain, dans les prochaines élections présidentielles. Peut-être n’était-ce qu’une manipulation électorale pour aider à battre Sarkozy, mais Strauss-Kahn indiqua qu’il avait l’intention de sortir le FMI de sa politique passée de faire payer les pauvres pour les erreurs des riches. Il parla de renforcer le marchandage collectif, de restructurer les emprunts, les impôts et les politiques de dépense de façon à ce que l’économie serve les gens du commun en plus de servir les banksters. Strauss-Kahn a déclaré que des régulations devaient être remises sur les marchés financiers et a impliqué qu’une meilleure distribution des revenus devait être de mise.

Ces remarques, couplé à sa probable victoire sur Sarkozy dans les élections françaises, fit de Strauss-Kahn un défi à deux canons contre l’establishment. Le troisième problème contre lui fut le récent rapport du FMI qui annonça que la Chine allait dépasser les Etats-Unis comme première économie mondiale dans les cinq prochaines années.

http://www.marketwatch.com/story/imf-bombshell-age-of-america-about-to-end-2011-04-25

Les gens qui n’ont pas passés leur vie professionnelle à Washington peuvent avoir des difficultés à comprendre la menace que représente ce rapport du FMI pour Washington. Que ce soit mérité ou non, le FMI a une énorme crédiblité. En plaçant la Chine comme puissance économique numéro un vers la fin du prochain mandat présidentiel états-unien, le FMI plonge un poignard dans le cœur de l’hégémonie américaine. La puissance de Washington est basée sur la suprématie économique américaine. Le rapport du FMI explique que la suprématie américaine arrive à sa fin.

Ce genre d’annonce lance au monde politique le message suivant: “L’âge de l’Amérique est terminé”. Pour la première fois depuis des décennies, des pays peuvent entrevoir l’espoir d’échapper enfin à la domination états-unienne. Ils n’ont plus besoin d’être des états marionnettes,  partie intégrante de l’empire hégémonique. Ils voient la possibilité de servir enfin leur propre peuple et leur propres intérêts au lieu de ceux de Washington. Les pays européens par exemple, forcés de se battre pour Washington en Afghanistan et en Libye, commencent à voir la lumière au bout du tunnel. Il peuvent commencer à penser de dire non.

Bien que riche et membre de l’establishment et indépendamment de son attitude envers les femmes, Strauss-Kahn a commis l’erreur de révéler qu’il avait peut-être une conscience sociale. Cette conscience sociale ou les fastes du pouvoir l’ont engagé à defier la suprématie américaine. Ceci est un crime impardonnable pour lequel il est puni.

Mon ami journaliste Alexandre Cockburn, une personne intelligente et civilisée qui est décrit par la droite comme étant un communiste, n’a pas mon expérience de Washington. En conséquence, il pense que les faits s’avèreront, bien qu’il préfère penser que cela viendra du côté de la femme de ménage et non de Strauss-Kahn.

Si Alex était le bolchévique que d’aucun prétende qu’il est, il saurait qu’aucune personnalité de haut rang servant l’establishment ne serait détruite sur la seule base d’un témoignage d’une bonne immigrante vivant dans un appartement sis dans un building réservé aux victimes du SIDA. La notion même que l’establishment américain ait à ce point faim de justice est une absurdité totale. Les Américains sont si indifférents à l’injustice que le public américain ignore les centaines de milliers, les millions de femmes, d’enfants, de personnes âgées, qui sont assassinés, mutilés, dépossédés et déplacés par l’armée américaine en Irak, en Afghanistan, au Pakistan, au Yémen, en Libye, Somalie et où que ce soit Washington et le complexe militaro-industriel, tout en se gavant de pouvoir et de bénéfices, peuvent clâmer protéger les américains des “terroristes” ou apporter la démocratie aux barbares primitifs.

Le système judiciaire américain est truffé de condamnations éronnées et pue l’injustice à plein nez. Les Etats-Unis ont un ratio d’incarcération bien plus élevé que celui des régimes dits autoritaires, comme la Chine, et ce système détruit régulièrement les vies de jeunes gens, de mères et de leurs enfants, pour une simple utilisation de drogue.

L’inculpation officielle de Strauss-Kahn sert les besoins émotionnels des conservateurs, des gens de gauche, des féministes ainsi que les agendas de l’establishment. Les conservateurs n’aiment pas les Français parce qu’ils n’ont pas soutenu l’invasion de l’Irak. Les gens de gauche n’aiment pas les blancs riches et les officiels du FMI et les féministes n’aiment pas les hommes à femmes. Mais même si le coup-monté par le gouvernement s’effondre en cour de justice, Strauss-Kahn a été éliminé de la course à la présidence et du FMI. Ceci et non pas la justice pour une immigrante, est le cœur même de cette affaire.

Beaucoup d’Américains ne peuvent comprendre que les autorités élimineront une menace avec un coup-monté. Mais bien pire s’est déjà passé. Francesco Cossiga, ancien président de l’Italie, a révélé que beaucoup d’attentats à la bombe en Europe dans les années 1960, 70 et 80, qui furent blâmés sur les communistes, étaient en fait des opérations fausse-bannière perpétrées par la CIA et les services action du renseignement italien afin d’effrayer les électeurs et les tenir à l’écart du parti communiste. Les révélations de Cossiga débouchèrent sur une enquête parlementaire au cours de laquelle un agent des services italiens Vincenzo Vinciguerra déclara: “On devait attaquer des civils, le peuple, les femmes, les enfants, des innocents, des gens inconnus et complètement étrangers au jeu politique. La raison en était très simple: forcer le public à se tourner vers l’État et à demander plus de sécurité.”

Si des gouvernement démocratiques sont capables d’assassiner des innocents pour des raisons politiques, pourquoi ne lanceraient-ils pas une machination contre quelqu’un ? Qu’il soit innocent ou coupable, Strauss-Kahn a été cadré bien en avance pour son procès.

36 Réponses vers “Affaire DSK: la thèse du coup-monté prend de l’ampleur, à qui profite vraiment le crime supposé ?”

  1. Maloune Says:

    Tres au-dessus dela ceinture. Peu de gens comrendrons. et c’est bien dommage.

  2. R.Wieland Says:

    Quelques incohérences dans l’organisation du Sofitel.

    Jusqu’à présent, on n’a parlé que de DSK, ses addictions, son passé. Dans toute instruction, il faut voir les faits à charge et à décharge. Puisqu’on ne peut pas savoir ce qu’a fait DSK, le procureur nous le dira, voyons un peu ce qui aurait dû être fait côté victime.

    Ayant pratiqué un grand nombre d’hôtels dont ceux du groupe Accor, les règles concernant les femmes de chambre, sont strictes, et sans ambiguïté.

    Une femme de chambre doit s’occuper de 12 à 14 chambres. Soit il s’agit d’un nettoyage classique, soit il s’agit d’un « nettoyage à blanc ».

    Dans le premier cas, le client est en cours de séjour, et la femme de ménage fait le lit, nettoie à fond la salle de bain et les toilettes, change éventuellement les serviettes, et passe l’aspirateur.
    Elle est tenue de laisser la porte ouverte, qui est bloquée par un taquet, afin d’éviter une suspicion de vol. Loi obligatoire dans TOUS les hôtels du monde.
    .Elle peut, sur autorisation expresse intervenir quand le client est encore dans la chambre.

    Dans le second cas, il s’agit d’un nettoyage à blanc. Elle n’intervient que quand le client est parti, et a payé sa note. Elle change les draps, nettoie à fond, et remet la chambre en état de recevoir un nouveau client. (Les nettoyages à blanc se font souvent à deux, pour plus de pratique). Les portes, là encore restent ouvertes.
    En aucun cas, on ne peut faire un nettoyage à blanc quand un client est encore utilisateur de la chambre. A fortiori quand un client, surtout VIP, est encore sous la douche ! C’est sur l’ordre express du concierge ou de la maîtresse de maison, (la directrice des femmes de chambre) qu’elle peut intervenir. Et cela, que l’on soit au Sofitel de Conakry, ou celui de New York.

    Les seules personnes autorisées à entrer dans une suite, à fortiori dans une suite VIP, sont les personnels du room service, afin de débarrasser éventuellement le repas, et ce après une autorisation expressément annoncée du client.

    Une femme de chambre, sous risque de faute lourde avec licenciement immédiat, ne doit pas se retrouver seule dans une chambre (règlement intérieur du groupe Accor)… A fortiori, encore une fois, dans une suite VIP « politique », où peuvent traîner des informations sensibles.

    Alors ? Ces règles s’appliquant même à l’hôtel 1* de St Savinien sur Charente, on les négligerait au Sofitel de New York ? Quid de la responsabilité de la maîtresse de maison, du concierge, du directeur, qui envoie une femme de chambre faire le ménage porte fermée chez le directeur général du FMI, comme si c’était vous ou moi ? Dont la photo, marquée « dangerous » est de plus affichée dans le local du personnel ? VIP qui pourrait avoir des documents « sensibles » sur la table de nuit ? Un portefeuille garni, posé sur la table basse ? Voire, au lit avec son épouse légitime ou autre ?

    Peut-on croire qu’une telle employée « modèle » aurait osé la même attitude en entrant comme ça dans la suite du ministre du logement d’Angleterre, par exemple, ou du consul d’Arabie Saoudite ?

    Tout ceci me semble bien obscur. Je veux bien croire qu’un horrible concours de circonstance ait amené la victime dans une telle situation, mais ça fait beaucoup de règles transgressées pour un établissement hôtelier de cette classe.

    • Merci de ces précisions. Il est vrai que les choses les plus simples dans cette affaire semblent être totalement sens dessus-dessous.
      Enormément d’éléments dans cette histoire (pour ne pas dire tous), semblent être cousus de fil blanc ?

    • on a parlé d’un membre du personnel qui était dans la suite juste avant que la femme de chambre n’entre….pensez-vous qu’il serait aussi possible que cet employé en accord avec DSK ou non, ait fait entrer cette femme volontairement, même en disant à celui-ci que la femme était consentante…moi je pense qu’il y a eu deux victimes, donc deux coups montés et ça y ressemble

      • JE PENSE AUSSI LA MÊME CHOSE !
        Double « complot » !!!
        (Et même peut-être encore plus complexe que ça : et si il y avait là un coup fourré de DSK lui-même ??? C’est un jeu certes très dangereux qui pourrait se retourner contre son instigateur.. mais quand on songe au précédent du « vrai-faux attentat de l’Observatoire » qui avait soi-disant menacé la vie même de Mitterand !!!

      • Pourquoi donc DSK aurait lui-même appelé l’Hôtel de l’aéroport – le « service de sécurité » par surcroît – juste avant de prendre l’avion ?
        Pour être bien sûr de se faire attraper ???

      • Voilà ce qu’argumentait justement l’un de mes correspondants :
        « La théorie du complot que tu sembles affectionner pour cette affaire ne tient pas, à mon avis, pour plusieurs raisons :
        – DSK était le candidat préféré de Sarko, car il avait justement l’intention de sortir ce type de boules puantes (ses nombreuses tribulations sexuelles à la limite de l’acceptable) ; la candidature de DSK c’est aussi toute la gauche de la gauche qui se serait retourné contre lui. Donc rien n’était joué, bien au contraire… »

        EN BREF, TOUS CES ARGUMENTS POURRAIENT CONFORTER LA THÈSE DU « VRAI-FAUX COMPLOT » – STYLE « AFFAIRE DU VRAI-FAUX ATTENTAT DE L’OBSERVATOIRE » – CONCOCTÉ EN FAIT PAR DSK LUI-MÊME POUR SE FAIRE PASSER POUR UNE VICTIME « GENRE AFFAIRE DREYFUS »… ET REVENIR APRÈS TOUTES SES AVANIES AURÉOLÉ D’UNE GLOIRE NOUVELLE BALAYANT TOUTES CES BOULES PUANTES ET AUTRES MENACES VENANT AUSSI BIEN DE LA DROITE QUE DE LA GAUCHE !!!

      • On peut tout supposer dans ce sens, mais il est difficile de savoir comment cette affaire a été exactement conçue.
        La seule chose dont au fond de moi je suis certaine, c’est que DSK est une victime dans cette histoire.
        D’accord cet homme est un séducteur, mais sincèrement, violer une femme de ménage, ça n’a aucun sens.
        De plus un séducteur n’a rien à voir avec un violeur.

  3. chatenet Says:

    Édifiante démonstration de ce auquel intimement on pense (pour en soi évaluer les thèses et les antithèses possibles pour avoir une clairvoyance exacte des réalités dans cette fumée opaque condensée par la distance qu’un océan sépare), hésitant parfois à balancer vers ce qui nous est transmis en fait. La construction de votre théorie est plausible au point qu’il soit possible d’imaginer qu’au terme de ce procès tous en prennent pour leur grade d’une façon ou d’une autre (toujours pas d’omelette sans casser des œufs!). Si selon vos écrits vous perceviez la vérité, alors je perçois l’évidence que cela éclate plus vite qu’on ne s’y attendrait. Puisqu’il s’agit d’intérêts de ce niveau que vous résumez avec logique et discernement c’est il me semble avec du nombre que s’établirait un plus juste équilibre…
    Car à ce jour malheureusement s’applique encore cette loi hégémonique chez elle…
    Cela dit aujourd’hui c’est encore l’incertitude qui domine, je ne peux qu’entendre et analyser avec mes humbles moyens et ma conscience sans avérer vraiment ce que vous défendez… époque individualiste dans nos latitudes, nous sommes comme divisés, le regroupement selon lequel nous serions informés mieux que jadis est vous le savez dilué voire noyé et peut être aussi objecté consciemment et consciencieusement avec acharnement, on ne sait pas d’avance, votre prudence mérite quand même pour moi de ne pas avoir perdu mon temps à vous lire…
    bonne continuation
    ps: Il est surprenant qu’une heure avant l’alerte donnée par l’hôtel se soit écoulé pour prévenir la police… en une heure et celle là en particulier que s’est t-il passé? dit ? apprit?
    Concernant la jeune femme invisible, on peut légitimement se poser la question sans doute répétitive : dans un sens comme de l’autre, rien ne laisse penser qu’elle ne soit pas une victime… sacrifiée ou bafouée, manipulée ou/et instrumentalisée quel qu’en soit le dénouement sa vie basculait…et si parfois son sort est occulté c’est mécaniquement humainement comme pour la protéger et dans l’esprit instinctivement pour la même chose, en cela nous sommes sociaux…

  4. Est-ce que tout se que vous dîtes est envoyé aux avocats de DSK ?
    Car ils ont beau être les meilleurs du monde, j’ai de gros doutes sur leurs volontés de défendre DSK, la preuve en est le changement il y a quelques jours de non coupable, à rapports consentis…
    Tout ce que vous écrivez est exactement ce que je disais à des collègues, mais j’ai l’impression que l’affaire est déjà faite et la sentence n’attend qu’à être rendue publique!!!
    C’est très grave!!!

  5. AKRICH ANNE Says:

    article ridicule comme si dsk presentait une menace pour sarkozy et les etats unis. Ou allez vous chercher toutes ces conneries ?
    la justice americaine fera son travail.
    quand a dsk, il n’avait pas l’air tres surpris de son arrestation.
    interessez vous un peu a cette pauvre femme, que vous n’avez jamais rencontre plutot qu’au « pauvre » dsk.
    j’ai honte d’etre francaise et j’en ai marre de cette « presomption d’innocence » si francaise qui a permis a des recidivistes de violer et tuer des femmes !!!!
    y’en a marre de la theorie du complot et marre des reactions sexistes.
    cet article est une honte !!!! ainsi que les reactions du PS…
    je suis absolument bouleversee par leur manque de culot.

  6. Un point de vue et des arguments, des faits auxquels la défense a sans doute déjà pensé mais il y aura bien des surprises durant cette procédure,
    Merci, c’est un peu au-dessus du niveau auquel les médias français en reste.

    JLB de JLBaque’sblog

  7. tijana Says:

    pour moi c est un coup monté trop d incoherence dans cet affaire et surtout la soidisant victime que l on a jms vu ou entendu.

  8. Emma berhmann Says:

    Qu’il y ait des incohérences dans la manière dont le personnel de service a opéré dans la suite où se trouvait DSK, qu’il a eu avec cette jeune femme qu’il faut considérer et qualifier, non de séducteur mais de prédateur, harceleur, violeur présumé.

    et ce n’est que la 3ème fois, car dans l’affaire Pirogy, je crois, il n’a pas été totalement blanchi et il apparaît que la jeune femme en question a bien indiqué qu’elle était placé dans une situation délicate où son jugement a été altéré et le risque qu’elle encourait en refusant d’avoir une liaison avec ce personnage était grand sur le plan professionnel.

    il est bon qu’une journaliste de la diversité, latino, d’un grand journal américian, a relevé que la Direction de son journal prenait son parti contre DSK alors que dans ce même journal, les femmes y étaient traités avecx grossiereté par certains de leurs confrères, de manière allusive et qu’elle-même avait porté plainte, et cela est même courant dans certains services de l’administration française, quand il y a du personnel féminin et masculin mélangés, il n’en demeure pas moins que dans cette affaire, il faut en profiter pour remettre un peu d’ordre dans les raisonnements.

    Ce n’est pas parce que c’est « un grand intellectuel », Mitterrand en son temps nous avait beaucoup séduit mais beaucoup déçu sur sa vie personnelle et son incroyable hypocrisie, même si cela ne revêt pas la même dimension et si dans le cas qui nous occupe, c’est extrêmment grave.

    Qu’ils aient séduits par leur charisme tous deux les gens de gauche, étant populaires au sens nobles du terme, et donc utiles pour les grands du CAC 40, c’est certain, mais leur conscience est plus acheté qu’autre chose et il doit être jugé à l’aune de ce qu’il est en réalité, un homme grossier, répugnant dans sa vie personnelle et Anne Sinclair aurait été bien inspirée de s’en rendre compte plus tôt et elle va désormais en payer le prix ainsi que tous ses proches.

    • L’homme DSK est ce qu’il est, sûrement peu recommandable et sûrement un clone du sérail, un arrogant parasite qui veut être calife à la place du calife… Soit… Ceci n’empêche pas que cette « affaire DSK », en bonne diversion par les temps qui courent de plus en plus vite, pue la machination à cent lieues à la ronde.

      Voyons la suite des évènements. Y aura t’il un Deus ex Machina ?…

  9. Je partage aussi ces idées de coup monté… DSK, pour plusieurs raisons, est l’homme à abattre actuellement ! Et surtout, je déteste ces façons de dénier la « présomption d’innocence » ! Tout et n’importe quoi a été et est dit dans cette affaire… et jusqu’à présent, aucun résultat d’analyses, aucune preuve n’ont été révélés.. et par contre, beaucoup trop d’incohérences sont apparues !!!
    Wait and see…

  10. A l'Ecole D'une Médium Says:

    Merci pour cet article.
    J’avoue que je n’y connais rien à tous cela (politique, finance etc.) et cela répond tout à fait aux ressentis que j’ai eu et posté dès le jour même ! J’en suis d’ailleurs moi-même surprise…

    Plus ça va, plus j’y crois… J’attends en fait avec impatience de voir qui va reprendre le flambeau du FMI qui sera probablement plein de sens !

    A bientôt, 🙂

  11. Sheila12 Says:

    Franchement pour moi c’est un coup d’abord ils ont commencé par l’affaire de la Porsche, costume etc… Mais pour moi il dérangeait vraiment que ce soit en France (Candidat proclamé sans avoir donné son intention de se présenté côté socialiste ; côté UMP il pouvait battre Sarko mais le soucis Sarko n’étais plus dans les sondages et DSK se trouverait en face de Marine…; en ce qui concerne le FMI no comment il est interdit d’avoir trop d’action en faveur des pays pauvres), pour moi il s’es sortira même s’il ne peut se présenter hélas comme Future candidat (HÉLAS) il peut rebondir mais cela prendra peut-être du temps mais il le peut…
    C’est un homme à femme mais que le politicien qui n’a jamais trompé sa femme le dise haut et fort…
    En ce qui me concerne le choix d’une femme de ménage c’est plus pour le discréditer!!! Afin que la thèse de l’agression sexuelle tienne le coup !!!!!!!
    Je remercie celui qui a fait ce blog car cela me donne encore plus d’espoir!!!!!!!!!

  12. Entièrement d’accord avec ce qui est décrit.
    Dès lundi j’en avais parlé avec des collègues, qui voyaient également tout de suite que cette arrestation sous ce prétexte, n’était qu’un prétexte pour arrêter DSK dans ce qu’il présente de plus dangereux pour eux.
    Le 28 avril lors d’une interview, il déclarait qu’il se sentait épier et qu’il redoutait quelque chose notamment sur sa faiblesse…
    Pour ma part, je ne pense pas qu’il se soit passé quelque chose entre cette femme de ménage et DSK, mais par contre, le fait qu’il y avait l’ADN de cette femme sur les vêtements de DSK peut parfaitement se comprendre, s’il était dans la salle de bain, ses vêtements sur le lit, elle pouvait sans problème en profiter pour frotter sa peau sur ses vêtements, ce qui fait qu’elle transmettait son ADN et cacher certains vêtements et un téléphone portable afin de faire croire à une fuite.
    De plus DSK étant sur le point de partir, ses vêtements et toutes ses affaires devaient être prêt sur le lit.
    C’était le seule et unique façon de le déscréditer.
    Je suis contente que ce blog existe et permette d’y dire une vérité que l’on a du mal à faire passer ailleurs.

  13. Complot et lynchage international :

    – Suite (garnie?) offerte en sur-classement (2.500$) par le Directeur du Sofitel de NY qui en connaissait parfaitement la configuration et, par ironie, le numéro 2806, qui est aussi la date du 28/06 du début de dépôt des candidatures aux primaires du PS.
    – Hôtel de luxe du groupe Accor, propriété de grands patrons français affiliés à l’UMP.
    – Des twiters UMP au courant de l’arrestation presque 1 heure avant qu’elle ne soit effective.
    – Des décalages importants de timings non expliqués.
    – Plainte et arrestation tardives pour faire croire à une fuite.
    – Scénario idéal pour un lynchage médiatique : Un haut dirigeant français blanc, juif et riche, opposé à une employée guinéenne, immigrée noire, musulmane et pauvre
    – Les guinéennes, comme toutes les femmes africaines, sont en bonnes gestionnaires très intéressées par l’argent : C’est pourquoi elles sont, en général, sexuellement très conciliantes et faciles, surtout avec les blancs qui en possèdent ( http://news.abidjan.net/h/399406.html )
    – Pourquoi y aurait-il eu fellation alors que les musulmanes ne sucent pas ?
    – Un papy fatigué de 62ans (1,70m) peut-il forcer une forte femme de 32 ans (1,80m) à la faire ?
    – Cette femme dit ne pas savoir qui était DSK alors que le personnel de l’hôtel avait été briefé, photo à l’appui, avant son arrivée.
    – Celui qui s’est présenté aux média comme son frère n’est finalement que son ami.
    -Etc…..

    D’après les informations recueillies sur Internet, il y a vraiment trop d’invraisemblances et d’incohérences pour ne pas croire à un complot dont les commanditaires sont ceux à qui il profite le plus.

    Comme le père du procureur à charge dans le procès de cette affaire – Cyrus Vance – était aussi un ami politique de Frank George Wisner, l’époux actuel de Christine de Ganay, ex-belle mère de NS avec qui il entretient d’étroites relations, ( http://www.democratie-royale.org/article-affaire-dsk-frank-georges-wisner-dominique-strauss-kahn-nicolas-sarkozy-74163877.html ), ceci expliquerait cela et les contraintes exceptionnelles de la remise en liberté conditionnelle de DSK pour mieux le neutraliser, l’espionner et l’empêcher de préparer sa défense.

    On assisterait donc, impuissant et en direct, à l’ASSASSINAT politique du meilleur Présidentiable français d’opposition – qu’il l’avait pressenti – par les complices américains d’un Président en exercice.
    ( http://www.democratie-royale.org/article-dsk-les-dts-m-ont-tuer-faillite-des-usa-et-affaire-dsk-74309768.html )

    Si tel est le cas, la République française et la Démocratie sont en grand DANGER !

  14. Ce que je lis ici indique l’ignorance de ce qui filtre depuis une demi-dizaine d’années dans les médias, à savoir le comportement sexuel compulsif de DSK qui va jusqu’au harcèlement et à la tentative de viol.
    Roberts erre lorsqu’il écrit: « Puis, en succession rapide, puant l’orchestration, une femme française déclare qu’une décennie auparavant, elle fut presque violée par Strauss-Kahn. »
    Le témoignage de Tristane Banon est passé à la télévision, en bippant le nom de DSK, il y a plus de quatre ans.
    Là où il peut y avoir eu piège, c’est de l’avoir proposé comme candidat au FMI, alors qu’on savait les risques que cela impliquait, comme l’avait écrit Jean Quatremer en 2007.
    Vous divaguez en présentant DSK comme un quasi-gauchiste qui menacerait la ploutocratie. Son action prouve le contraire, et ses paroles sont un écran de fumée d’une fausse opposition pour ceux qui brandissent le hochet de la démocratie.

  15. Doctorix Says:

    Aurait-il violé dans le passé les trois quarts des femmes de 7 à 77 ans et plus que cela n’aurait aucun rapport avec l’objet du débat.
    La seule question est: ce jour-là, à cette heure là, dans cet hôtel-là, DSK a-t-il violé cette jeune femme?
    Vos spéculations sur le passé alors qu’il n’y a jamais eu de condamnation sont hors de propos et punissables par la loi: le fait de faire partie de la meute, d’aboyer avec les loups, en plus d’être méprisable, ne vous donnera aucun avantage en cas de plainte pour diffamation. Pensez-y.
    Je reviens sur la théorie d’Olivaw, théorie intéressante que j’ai moi-même envisagée:
    Sarkozy tenait à avoir DSK comme adversaire, et promettait de lui balancer ses exocets (ce sont ses termes) sexuels dès qu’il l’aurait seul en face de lui.
    En place de la moindre argumentation politique cohérente, dont il serait bien incapable au vu de son QI et de son bilan, il se serait volontiers rabattu sur une diatribe en dessous de la ceinture, qu’il croyait machiavélique alors qu’elle n’est qu’à son image, et donc minable.
    Peut-être a-t-il trouvé plus malin que lui. Ce qui n’est pas bien difficile.
    DSK est peut-être en train de se créer une virginité sur son passé sexuel, et de se rendre définitivement inattaquable sur ce plan: pas deux fois!
    Mais quels risques, quand même, dans ce cas, quel courage il y faut, quelle folie…
    En y réfléchissant, quel autre moyen pourrait-il trouver pour se débarrasser de son fil à la patte et de son talon d’Achille?
    Ce serait absolument génial, et digne d’un Talleyrand ou d’un Napoléon, et même d’un Machiavel.
    Et je me prends à rêver que cet homme , en accédant au pouvoir, pourrait retrouver une carrure de vrai grand Français, par le désir de laisser une trace dans l’Histoire, tel un Mitterand ou un De Gaulle, en abandonnant quelque peu ses penchants sionistes. Un sioniste en est-il capable? C’est toute la question.
    Parce que, même si je n’aime pas ses attaches, je crois que c’est le seul grand bonhomme qu’on ait sous la main. Ce n’est pas un « cochonnet » qui peut nous représenter dignement. Ni aucun des autres soupirants de Marianne. L’année prochaine, j’aurais aimé avoir un autre choix qu’entre une nazillonne, un escroc et un plouc.

    J’avais d’ailleurs envisagé l’hypothèse auto-flagellation dans un credo blasphématoire:
    (Je crois en DSK tout-puissant)
    « Il a été crucifié (médiatiquement) , est mort (politiquement), a été enseveli (sous le mépris), est descendu aux enfers (la prison New-Yorkaise), le troisième (septième) jour est ressuscité des morts (le jugement de Vendredi?), est monté aux cieux (les sondages), est assis à la droite de Dieu (la Présidence).
    Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts (tous ces salopards qui l’ont descendu depuis trois jours). »
    Je peux ajouter encore: « Et son règne n’aura pas de fin ».
    Que les calotins me pardonnent, je n’ai voulu blesser personne: mais l’analogie m’a amusé.
    Délire, que tout cela. Ou bien prophétie? Je vous laisse juges. Mais si ce n’est pas la bonne hypothèse, et que la flèche vient de la CIA, (car à n’en pas douter c’est une flèche), alors DSK doit être un type valable…Car toutes les innombrables victimes de l’entreprise mafieuse qu’est la CIA sont des types bien, c’est une règle absolue.

    • Cette affaire DSK est vraiment un véritable « Casse-tête chinois » !
      Même avec le procès étatsunien, pourra-t-on vraiment savoir un jour ce qui s’est vraiment passé ce fameux jour ?
      Toutes les théories du complot se mèle et s’entremèle ; même moi je ne sais quoi penser : un jour je me dis que DSK est vraiment coupable (pétage de plomb par exemple, ou alors sentiment d’invulnérabilité face à une pauvre petite noire sans le sous à peine capable de s’exprimer …) Un autre jour qu’il est effectivement une victime… et que cette pauvre fille a peut-être fais une confusion de personne sous le choc traumatique (?!)… Et parfois, comme hier, je me demande si c’est pas un « énorme coup de poker » de DSK lui-même !
      Aaaaah, « complotisme », quand tu nous tiens !

      Ce qui est intriguant quand-même, c’est la présence de ce type dans la chambre de DSK alors censé prendre une douche et qui fait entrer la « bonne »…
      Et puis ce fameux coup de fil de DSK lui-même de l’aéroport pour dire carrément « je suis là venez vite me chercher » (!!!)

  16. English_Wolf Says:

    Quelle ironie dans ce blog…

    le FMI est une partie de la globalisation et de l’ordre nouveau que vous décriez…

    Ma conclusion? vous n’avez vraiment rien a dire.

    Continuez, vous estes amusant.

    • Aucune ironie là dedans… revoyez la définition du mot « ironie ».
      Si nous vous amusons, c’est excellent, nous en sommes satisfait, la société du spectacle est faite pour cela n’est-il pas ?

      bonjour chez vous…

  17. Emma berhmann Says:

    En France, comme de l’autre côté de l’Atlantique, on est dans le déni, sauf lorsqu’il s’agit de personnages importants, tels DSK, Micha

  18. Emma berhmann Says:

    …On est dans le déni, sauf lorsqu’il s’agit de DSK, Michaêl Jackson, Scharzenegger ces jours-ci, car les puissants l’ont bien compris, en quelques semaines vous faites un chiffre d’affaires impressionnant et cela rappoete à l’industrie des médias.

    Autrement, s’il n’en était pas ainsi, certaines affaires seraient traitées autrement. Ainsi, Sandra Guzman , porto ricaine grande journaliste au Washington Post primée par un Emmy Award, journal qui s’acharne sur DSK, aurait été traitée différemment lorsqu’elle a déposé une plainte en 2009 pour harcélement par ses collègues hommes, car pendant 6 ans, elle a été soumise à des plaisanteries sexistes vulgaires et obsènes avec vidéo pornographiques d’hommes nus.

    Et pour l’instant, aucune suite n’a été donnée à l’affaire et de plus elle a été licenciéee et j’imagine son sort à l’heure actuelle ayant portée sur la place publique de tels comprtortements dans un aussi prestigieux journal.

    Et ce descriptif ne m’étonne guère, car j’ai pu constater dans une des directions, d’une grande collectivité territoriale, où j’ai travaillé un noyau de personnes qui échangeaient et faisaient circuler des vidéos pornos sur leurs ordinateurs avec grossieretés à l’appui et blagues salaces dont certaines collègues faisaiant l’objet et cela ne choquait pas grand monde , du moins dans l’encadrement qui auraient dû mettre un bémol à ce genre d’attitude.

    Quant à Tristane Banon, quand sa mère prétend qu’elle a fait une dépression et a dû être traitée, n’est ce pas consécutif plutôt à l’omerta qui régnait autour lorsqu’elle en a fait état et elle s’est mise à surenchérir quelques années après dans les médias, tout en se heurtant à de nombreux problèmes et il ne faut pas tout mélanger. Elle a été exposé à un acte grossier unique auquel elle a pu se soustraire.

    Rien à voir avec ce qu’a subi cette malheureuse femme de chambre ou ces 75 000 femmes violées dont 10% seulement porte plainte ou ces employées qui subissent journellement des harcélements
    de la part de leurs patrons, collègues (supérieurs hiérarchiques) et qui viennent à leur travail la peur au ventre.

    Malheureusement, au lieu de trouver des lois ou des réglements intérieurs pour pallier à ce déficit législatif, qui par son absence, brise tant de vies et où les syndicats ou organismes pourraient avoir un rêle important, on restera dans cette situation qui empirera.

    ce fait divers a toutefois indirectement un effet positif, un secrétaire d’état, TRON UMP est visé par une plainte.

    Souhaitons que la cause des femmes avance et que le sexisme dans son ensemble soit traité comme il doit l’être législativement ou réglementairement.

  19. Emma, je crois qu’il y a un malentendu :
    Il est vrai que ce dont est accusé DSK est extrêmement grave et doit être condamné – et puni sévèrement -… mais à condition que ce crime dont il est ici accusé soit vrai !!!
    Tous le problème est là…
    Et il n’y a aucun « Déni » dans le fait de se poser si légitimement des questions sur la cohérence des faits reprochés… et toute cette masse d’incohérence !…
    « Doctorix » l’a je crois bien expliqué lui-aussi !

  20. Et alors, 5 weeks after? what else? Funny, no?

  21. Vladymyr Says:

    Que DSK ai violé ou non, il s’agit quand même d’un complot, car ce genre de personnes sont protégées.
    Donc, s’il n’avait pas été décidé de le faire tomber, nous n’en aurions jamais rien su. En rapport avec le reseau GLADIO, s’il existe encore, il était interessant d’empecher un socialiste de prendre le pouvoir en France ( car quoi qu’on en dise, DSK avait déjà gagné les élections ).
    Finalement, C’est notre bon Nicolas qui nous a fait revenir à grand pas dans l’OTAN, et ça n’arrangerait pas l’OTAN qu’il ne soit pas réélu

    • shana23jfw Says:

      Entièrement d’accord avec vous, d’autant que le directeur (il me semble) du Sofitel de New York a envoyé un mail à 18 personnes du Ministère de l’Intérieur à propos du Tour de France en déclarant (je ne me souviens plus exactement des mots) mais à quelque chose près :
      en espérant que vous vous débarrasserez des types qui se dopent dans le tour de France, comme nous l’avons fait au Sofitel de New York avec DSK.
      le « nous » en dit long et semble très explicite.
      Ensuite Marie-Caroline BANON, et oui c’est son vrai prénom, qui porte plainte, alors qu’elle ne devait pas le faire tant que l’affaire de NY n’était pas réglée.
      En fait tout est très bien orchestré!
      Il faut s’attendre à d’autres révélations encore…

      • Regardez cette vidéo, et vous comprendrez que le candidat des yankees ne faisait pas le poids face à un DSK: il est absolument grotesque, avec des allures de gamin pris la main dans le pot de confiture:

        Aujourd’hui, c’est cochonnet qui aurait la cote dans les sondages officiels, avec 57% des voix au deuxième tour: je me méfie de cette position annoncée, car c’est bien le dernier des candidats à pouvoir resister à Sarko dans un débat télévisé.
        Heureusement, et même si Borlo se désiste, c’est m le Pen qui sera au second tour contre un socialiste, et même si on ne peut pas compter sur les electeurs de Sarko pour la contrer dans la proportion ou les socialistes l’ont fait avec la rage au coeur contre son père en 2002, elle n’a aucune chance.
        Les chances de sarko sont si faibles qu’il est beaucoup question qu’il ne soit pas candidat..
        Aujourd’hui, beaucoup me disent regretter ségolène, et je suis heureux de sa position courageuse sur la Libye, ainsi que celle d’Emmanuelli. Tout n’est peut-être pas pourri au royaume Socialiste.
        Pour le reste, je conserve deux mois plus tard ma conviction: c’est un complot, et je pense que DSK, bientôt innocenté, sera extrêmement intéressant à écouter quand il aura retrouvé sa liberté de parole: plus d’un sera surpris, et la comédie n’est pas encore jouée, tant que le rideau n’est pas tombé.

      • shana23jfw Says:

        Oui, seulement pour l’instant on s’aperçoit que tout est fait pour qu’il ne retrouve pas, justement, sa liberté de paroles avant un bon moment. Bien entendu, Sarkozy n’a jamais fait le poids (ce n’est pas un jeu de mots…) fasse à DSK. J’avais déjà vu ce débat entre les deux et très franchement c’est une autre carrure. (là aussi, ce n’est pas un jeu de mots… désolée)
        Comme je l’ai écris précédemment, tout est bien orchestré dans ce sens.
        Je suis certaine aussi qu’il saura rebondir, et que nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui… EN POLITIQUE, bien entendu, car pour l’instant la Presse en profite pour écrire tout et n’importe quoi sur le sujet!

  22. vladymyr Says:

    Bon, finalement, d’après sa biographie sur le net, DSK est bien trop proche de la CIA pour être un candidat interessant.
    il est tombé car il est moins guignol que son adversaire, et que lui refuserait que le monde entier se foute de sa gueule.
    On est pas dans la mouise…..( et ça continue encore et encore, c’est que le debut, d’accords, d’accords…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :