Pour l’Empire, la Chine est le nouveau Ben Laden

Dans cet article Paul Craig Roberts se « lâche ». On sent la frustration d’un serviteur de l’état de haut niveau frustré de s’être fait berné pendant des années.

Son analyse nous semble juste, mais ne va pas assez loin à notre sens. En effet, la guerre mondiale et le chaos total est une nécessité maintenant pour faire passer la pilule de la gouvernance mondiale dont la devise est « ordo ab chao » ou « l’ordre venant du chaos ». Deux options se proposaient a l’oligarchie pour  parvenir à ses fins de dominance totale: la manière douce ou la manière forte. Ils ont essayé la manière douce pendant quelques décennies, c’est un échec, il ne leur reste plus que l’option forte, la guerre mondiale dont les oligarques ne sortiront eux-mêmes pas indemnes, mais ils ont été trop loin, plus possible de faire machine arrière sans y laisser beaucoup de plumes.

En analysant l’Histoire, des guerres longues et sanglantes ont toujours conclus la fin des empires. Ce n’est pas inéluctable, il suffit que les peuples refusent en bloc, et solidairement d’alimenter la machine à chaos. Boycott des institutions, du vote, désobéissance civile et solidarité en réponse à l’accélération de la division des peuples planifiée qu’on nous sert ad nauseam matin, midi et soir !..

« On ne peut pas rester neutre dans un train en marche. »

— Howard Zinn —

~ Résistance 71 ~

La Chine est le nouveau Ben Laden, Orwell a écrit le script

 

Par Dr. Paul Craig Roberts

 

Url de l’article original;

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24715

 

~ Traduction de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Georges Orwell, le nom de plume de l’écrivain Eric Blair, avait le don de la prophécie, ou il était sacrément chanceux. En 1949, dans son roman “1984”, il décrivit l’Amérique d’aujourd’hui et j’en ai bien peur, également sa Grande-Bretagne natale, qui n’est plus grande depuis un moment et suit Washington, lui léchant les bottes et se soumettant a son hégémonie sur l’Angleterre et l’Europe et s’épuisant fnancièrement et moralement afin de supporter l’hégémonie américaine sur le reste du monde.

Dans la prophécie d’Orwell, le gouvernement du Grand Frère gouverne sur des sujets qui ne posent pas de questions, incapables de pensées indépendantes et qu’on espionne en permanence. En 1949, il n’y avait pas d’internet, de facebook, de twitter, de GPS etc. L’espionage de Big Brother se faisait par le moyen de caméras, de microphones dans les endroits publics, comme en Angleterre aujourd’hui, et par le truchement de télévisions qui étaient équipées de matériel de surveillance pour surveiller les gens à la maison. Comme tout le monde pensait ce que le gouvernement voulait qu’il pense, c’était facile d’identifier le peu de gens qui avaient des doutes sur le système.

La peur et la guerre étaient utilisées pour maintenir tout le monde dans la ligne de conduite, mais même pas Orwell n’avait imaginé un département de la sécurité intérieure (Homeland Security) qui ferait palper les organes génitaux des passagers aériens et des clients de supermarchés. Tous les jours de la vie des gens, venaient les deux minutes de haine quotidienne à la télévision. Une image d’Emmanuel Goldstein, une création propagandiste du Ministère de la Vérité, qui est désigné comme l’ennemi numéro 1 d’Océanie et apparaissait sur les écrans. Goldstein était le non-existant ennemi de l’état, dont l’organisation inexistante “la Fraternité » (NdT: Orwell rendait ainsi hommage aux Anarchistes qu’il admirait et avait côtoyé durant la révolution espagnole durant laquelle il combattit aux côtés des POUM) était l’ennemi terroriste d’Océanie. La menace de Goldstein justifiait la “sécurité intérieure” qui violait tous les droits connus des Anglais et maintenait Océanie “sécure”.

Depuis le 11 Septembre 2001, mis à part quelques diversions venant de sheikh Mohammed et de Mohamed Atta, les deux “rivaux principaux” de Ben Laden pour être les “cerveaux du 11 septembre”. Oussama Ben Laden a joué le rôle du Emmanuel Goldstein du XXIème siècle. Maintenant que le régime Obama a annoncé la mort du Goldstein moderne, un nouveau démon doit être inventé avant que les guerres d’Océanie ne se tarissent en justifications.

Hillary Clinton, l’abrutie de bas-étage qui sert de secrétaire d’état est très occupée à faire de la Chine le nouvel ennemi d’Océanie. La Chine est le plus gros créditeur de l’Amérike (NdT: dans cet article, le Dr Roberts écrit tout au long “Amerika” vraisemblablement pour “fasciser” le nom…), mais ceci n’a pas empêché cette semaine, l’idiote Hillary de dénoncer la Chine “pour cause de violations des droits de l’Homme” et pour l’absence de démocratie , ce devant un parterre de hauts-dignitaires chinois.

Pendant qu’Hillary éructait et faisait preuve d’une inommable hypocrisie bien amérikaine (NdT: faute volontaire pour respecter l’esprit de l’auteur dans ce pamphlet), la sécurité intérieure avait organisé la police locale et les forces du shériff d’une petite ville qui abrite l’université de l’Illinois de l’Ouest et dont les étudiants faisaient leur fête annuelle dans les rues de la ville. Il n’y a eu aucune violence ou émeute, aucun dégât à la propriété, mais la police anti-émeute et les brigades d’intervention de la sécurité intérieurs sont intervenues avec des canons à ultra-sons, ont gazé les étudiants et les ont matraqués.

http://www.youtube.com/watch?v=ufKv-5t0t4E

En fait, si d’aucun se soucie de ce qu’il se passe en Amérike aujourd’hui, il constatera qu’une police militarisée et la sécurité intérieure sont en train de détruire les droits constitutionnels du droit au rassemblement pacifique, à la manifestation et à la libre-parole.

Pour des raisons pratiques, la constitution états-unienne n’existe plus. La police peut à tout moment frapper, taser, mollester, et arrêter de manière abusive des citoyens américains et n’en subir aucune conséquence néfaste.

La branche exécutive du gouvernement fédéral, que nous avions l’habitude de solliciter pour nous protéger des abus de l’état et des pouvoirs locaux, a acquis le droit sous le régime Bush d’à la fois ignorer la loi amérikaine et la loi internationale, ainsi que d’ignorer la constitution des Etats-Unis et les pouvoirs constitutionnels du congrès et de la branche judiciaire. Aussi loin qu’il y a un “état de guerre” comme celui que représente la “guerre contre le terrorisme” qui n’a pas de fin visible, la branche exécutrice du pouvoir est au dessus des lois et ne peut pas être rendue responsable devant la loi. L’Amérike n’est pas une démocratie mais un pays dirigé par un exécutif césarien.

Hillary, bien sûr, tout comme le reste du gouvernement US est effrayée par le récent rapport du FMI qui dit que la Chine va devenir le leader économique mondial dans cinq ans.

De la même manière que le complexe militaro-industriel et de la sécurité fit pression sur le président Kennedy pour commencer une guerre contre l’URSS en prenant pour prétexte la crise des missiles cubains alors que les Etats-Unis avaient toujours l’avantage nucléaire, Hillary est maintenant en train de transformer la Chine en Emmanuel Goldstein. La haine doit être mobilisée avant que Washington ne puisse bouger la masse de patriotes ignorants vers la guerre.

Comment Océanie peut-elle continuer si l’ennemi déclaré, Oussama Ben Laden, est mort. Le Grand Frère doit immédiatement inventer un”nouvel ennemi du peuple”.

Mais Hillary étant une imbécile parfaite, a choisi un pays qui a bien plus que des armes militaires. Alors que l’amérike supporte les “dissidents” en Chine, qui sont suffisamment idiots pour croire que la démocratie existe en Amérike, le gouvernement chinois insulté, lui, est assis sur 2000 milliards de dollars en fonds US, qui peuvent être passés au tout à l’égoût, détruisant ainsi la veleur marchande du dollar et le dollar comme monnaie de réserve, la source principale de la puissance amérikaine.

Hillary, dans un acte hypocrite sans précédent, a dénoncé la Chine pour “des violations des droits de l’Homme”. Ceci venat d’un pays, qui a violé les droits humains de millions de victimes de manière contemporaine en Irak, en Adfghanistan, au Pakistan, au Yémen, en Libye, en Somalie, en ajoutant Guantanamo, Abu Ghraïb, les prisons secrètes de la CIA localisés aux quatre coins de la planète, dans les cours de justice amérikaine, et dans l’arrestation et la saisie de documents des activistes anti-guerre. Il n’y a pas pire violeur de droits de l’Homme sur cette planète que le gouvernement amérikain, et le monde le sait parfaitement.

La fierté mal placée et l’arrogance des idéologues états-uniens ainsi que les mensonges qu’ils inculquent au public américain est en train d’exposer Washington à la guerre avec le pays le plus peuplé de la planète, un pays qui a une alliance militaire avec la Russie, qui a suffisamment d’armes nucléaires pour éradiquer toute vie sur terre. Les abrutis peureux de Washington se désespèrent de remplacer Ben Laden par la Chine, le nouveau visafe des deux minutes de haine à chaque heure d’information télévisée, afin que la seule super-puissance au monde puisse éliminer les Chinois avant qu’ils ne dépassent les Etats-Unis au rang de numéro un.

Aucun pays au monde n’a un gouvernement aussi irresponsable et aussi intouchable que le gouvernement qu’ont le Américains. Mais quoi qu’il en soit, les Américains défendront leur propre oppression et celle du monde, jusqu’au bout du bout du banc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.