Guerre impérialiste et criminelle en Libye: menée par Al-Qaeda (CIA) assisté par l’OTAN

Nous avons traduit ici un article de Paul Joseph Watson d’InfoWars datant d’Octobre 2010, car les informations contenues dans cet article sont tout a fait liées a ce qui se passe actuellement en Libye et corroborent les précédents articles publiés ici impliquant l’implication de l’entité de la CIA, Al-Qaeda, luttant contre les forces gouvernementales libyennes et aidée en cela une fois de plus par les Etats-Unis et l’OTAN… dont la France !… Nous encourageons nos lecteurs anglophones a suivre le lien sur l’article original car bon nombre de liens dans l’article éclairent la situation. Les liens mènent sur des articles en anglais et n’ont pas été ajoutés dans notre traduction française.

Que faisons-nous en Libye ?… si ce n’est participer de manière volontaire a un acte orwellien supplémentaire de l’empire gloabaliste fasciste: aider à renverser un gouvernement légal et souverain (quelle que soit l’idée que l’on s’en fasse, ceci ne nous concerne en RIEN…) en s’aidant sur le terrain d’organisations terroristes que nos gouvernements soit disant « combattent » dans une « guerre contre la terreur » globale qui s’avère dès lors et depuis le début n’être qu’une fraude de plus a mettre a l’actif des grands manipulateurs d’opinion et de leurs sbires… Le puzzle se reconstitue peu à peu et nous dévoile l’hideuse image de derrière le rideau…

Nous devons exposer ces fraudes et arrêter de prendre pour des réalités les mensonges dont les propagandistes expérimentés passent leur temps a nous abreuver.

Halte aux guerres impérialistes et criminelles ! Halte au fascisme globaliste néolibéral !

— Résistance 71 —

 

Al-Qaeda est un groupe de façade pour le complexe militaro-industriel états-unien

Paul Joseph Watson

Infowars.com
 le 22 Octobre 2010

url de l’article original:

http://www.infowars.com/al-qaeda-is-a-front-group-for-the-us-military-industrial-complex/

 

== Traduit de l’anglais par Résistance 71 ==

 

Un des chefs du réseau terroriste Al Qaeda, Anouar Al-Awlaki, né aux Etats-Unis et qui fut reçu par les officiels du Pentagone quelques mois après le 11 Septembre, n’est en aucun cas le seul contrôleur des pigeons à la solde de la CIA et qu’elle a utilisés toutes ces dernières années pour accomplir ses attaques “fausses-bannières” aux Etats-Unis et dans le monde. De fait, a peu près toutes les attaques majeures terroristes ont été perpétrées avec aux commandes un leader d’opération qui avait des liens directs avec le complexe militaro-industriel américain.

Comme nous l’avons rapporté ce matin (NdT: lien vers un autre article en relation avec l’information dans l’article original anglais), Awlaki, l’homme qui a aidé à arranger l’attaque a la bombe déjouée de Noël, la fusillade de Fort Hood, la tentative d’attentat à la bombe de Times Square et qui motiva également les supposés détourneurs d’avions du 11 Septembre, dîna au Pentagone quelques mois après le 11 Septembre comme le montrent queklques documents obtenus par Fox News.

Awlaki est juste le dernier d’une longue liste d’agents doubles d’Al-Qaeda dont l’activité ne fait que confirmer le fait que l’organisation terroriste n’est en fait qu’une façade pour le Pentagone et la machine de guerre états-unienne. Regardons donc de plus près une poignée d’exemples de cerveaux d’actions terroristes travaillant pour les services de renseignement.

Emad A. Salem

Les agents du bureau fédéral utilisèrent l’indicateur du FBI Emad A. Salem pour perpétrer le premier attentat du World Trade Center en 1993.

Avant l’attaque, le FBI introduisit l’indicateru Salem dans un groupe radical extrémiste arabe à New York dirigé par Ramzi Yousef; Salem fut ordonné de pousser le groupe à perpétrer un attentat a la bombe visant les tours jumelles du WTC. Sous l’illusion que l’opération était en fait une arnaque, Salem demanda au FBI de lui fournir des explosifs factices qu’il assemblerait et passerait au groupe. A ce moment précis, le FBI coupa Salem du cercle infernal et donna au groupe de véritables explosifs, menant a l’attentat du 26 Février, qui tua six personnes et en blessa plus de mille. L’échec du FBI d’anticiper l’attentat fut rapporté par le New York Times (NdT: lien vers l’article dans l’article original) en Octobre 1993, de même par CBS news (lien vers un vidéo clip de CBS news)

Haroon Rashid Aswat

Le supposé cerveau du multiple attentats à la bombe de Londres le 7 Juillet (7/7), Haroon Rashid Aswat, fut aussi démasqué comme étant un agent des services de renseignement, en l’occurence travailant pour le MI6 britannique (lien vers un article sur Aswat dans original en anglais)

En Juillet 2005, l’expert en terrorisme John Loftus expliquait a Fox News: “… à la fin des années 1990, les leaders travaillaient tous pour le renseignement britannique au Kosovo. Croyez-le ou non, les services britanniques ont de fait loué les services d’exécutants d’Al-Qaeda pour aider a défendre les droits des musulmans en Albanie et au Kosovo. C’est là-bas qu’Al-Mouhadjiroune a commencé.”

Loftus ajouta que le MI6 britannique complota pour cacher Aswat après les attentats du 7/7. Voir le clip vidéo ci-dessous (NdT: dans l’article original en anglais)

David Headley

Le cerveau derrière l’attaque de Mumbai en Inde était “un agent secret américain renégat”, rapporta le London Times (NdT: lien vers l’article du London times dans l’original), se réferrant à David Headley, né à Washington, qui fut arrêté trafiquant de l’héroïne, et à qui on proposa un boulot dans la brigade des stups et qui plus tard travailla pour la CIA.

“Les médias indiens ont évoqué la possibilité que Mr Headley était protégé par ses commanditaires américains, une théorie très crédible d’après les experts”, rapporta le Times.

Headley fut autorisé à prendre l’avion pour l’Inde et en sortir alors qu’il était en repérage pour trouver des cibles pour l’attaque et ce malgré le fait qu’il était “fermement sur le radar de surveillance des agences de renseignement américaines.”

Prince Bandar “Bush”

L’ancien envoyé de l’Arabie Saoudite aux Etats-Unis le prince Bandar bin Sultan bin Abdul Aziz, aussi connu comme “Bandar Bush” à cause de ses relations très étroites avec l’ancien président Bush et son père, est également un autre cerveau d’attaques terroristes émargeant aux caisses du département d’état et des services de renseignement. Bandar travailla de manière très étroite avec le directeur de la CIA Georges Tenet lorsqu’il était ambassadeur d’Arabie Saoudite à Washington.

Bandar a disparu il y a deux ans après qu’il fut révélé qu’il était devenu le leader de facto d’Al Qaeda en Irak (NdT: lien vers un article sur le sujet dans l’original); il a été le responsable de l’armement d’organisations terroristes au Moyen-Orient. L’homme que Georges W. Bush consulta avant l’invasion de l’Irak en 2003 a entrainé, financé et équippé des terroristes pour tuer des troupes américaines, donnant ainsi une excellent opportunité au gouvernement états-unien de décider de rester et occuper le pays.

Bandar menaça également la Grande-Bretagne d’un “autre 7/7” (NdT: lien vers un article sur le sujet dans l’original) et de pertes humaines dans les rues britanniques si l’enquête sur la corruption dans les contrats d’armement saoudiens était autorisée. Le premier ministre Tony Blair acquiesça et mit l’enquête au placard.

Osama Bin Laden

Bin Laden lui-même était un agent de la CIA depuis la fin des années 1970 quand il fut armé et financé par la CIA a travers les services de renseignement pakistanais ISI (NdT: lien vers un article de MSNBC dans l’original) pour organiser et mener les moudjahidines musulmans contre les soviétiques en Afghanistan.

Par la suite, Bin Laden mema Al-Qaeda en Bosnie peu de temps après le début de la guerre en 1992 afin de lutter contre les serbes bosniens, qui furent par la suite la cible des raids aériens de l’OTAN.

Peu de temps avant le bombardement de la Yougoslavie par l’OTAN en 1999, Bin Laden et Al-Qaeda partirent au Kosovo, une province du sud de la Serbie, pour aider l’armée de libération du Kosovo, la facton terroriste albanienne qui était entièrement supportée par l’OTAN et les Etats-Unis dns sa campagne de terreur contre les Serbes dans la région.

“Les Etats-Unis qui avaient originellement entrainés les arabes afghans pendant la guerre en Afghanistan, les supporta en Bosnie et au Kosovo”, rapporta le National Post (NdT: lien vers l’article dans l’original).

Avec l’aide du réseau terroriste de Bil Laden, supporté logistiquement par les Etats-Unis et l’OTAN, pas moins de 90% des serbes furent victimes d’un “nettoyage ethnique” et durent quitter la région, alors que les médias internationaux jouaient leur rôle de larbin en peignant les Albanais comme étant les “victimes d’une agression serbe”.

Juste quelques semaines avant les attentats du 11 Septembre, des anciens membres d’Al-Qaeda (NdT: lien vers un article), qui avaient rejoint l’armée de libération du Kosovo, étaient évacués par voie aérienne du Kosovo par les forces aéroportées américaines.

Comme l’ex-traductrice du FBI Sibel Edmonds l’a révélé (NdT: lien vers l’article de Sibel Edmonds): les Etats-Unis ont maintenu des relations très étroites avec Bin Laden et ce “jusqu’à ce jour fatidique du 11 Septembre”.

La “guerre contre le terrorisme” est une fraude

Tandis que le département de la sécurité nationale de la chef Janet Napolitano, du patron du FBI Mueller et de tous les autres incessant créateurs de peur publique agitant le “danger imminent d’une attaque terroriste sur le territoire”, le gouvernement fédéral possède une tres bonne ménagerie de poche de radicaux musulmans sur laquelle il peut compter pour radicaliser toujours plus les disciples afin de lancer des attaques sur le “grand satan” chaque fois que le climat politique le demande et le rend nécessaire.

Le simple fait que chaque majeure attaque terroriste ou attaque avortée depuis des décennies a toujours été perpétrée par des gens avec des liens directs vers les services de renseignement américains, rend la thèse de la guerre contre la terreur complètement frauduleuse et une fois de plus souligne le fait que les véritables terroristes ont leur résidence bien plus près de nous que les grottes de l’Asie centrale ou du Moyen-Orient.

Paul Joseph Watson is the editor and writer for Prison Planet.com. He is the author of Order Out Of Chaos. Watson is also a fill-in host for The Alex Jones Show. Watson has been interviewed by many publications and radio shows, including Vanity Fair and Coast to Coast AM, America’s most listened to late night talk show.

 

Publicités

5 Réponses to “Guerre impérialiste et criminelle en Libye: menée par Al-Qaeda (CIA) assisté par l’OTAN”

  1. Marie Roche Says:

    Pour la part, j’aimerais bien savoir qu’est ce qu’il y a derrière la fable qu’on nous a raconté sur les attentats du World Center. des arabes qui vont dans des centres et apprennent à piloter des boeings avec la sûreté de ces ces 3 attaques +1. S’il s’était agi de petits avions de tourisme, je le conçois mais des boeings ?. Qui peut croire une telle fable? j’aimerais en savoir plus.

  2. […] Resistance71 Blog Résistance solidaire au Nouvel Ordre Mondial « Guerre impérialiste et criminelle en Libye: menée par Al-Qaeda (CIA) assisté par l’OTA… […]

  3. […] non commentés par la presse avec des représentants des Frères Musulmans en Egypte et en Libye. Les Etats-Unis et l’OTAN travaillent la main dans la main en Libye (et ailleurs) avec Al Qaeda…ce qui ne fait que reconfirmer l’appartenance de la « légion arabe » à […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.