Mascarade géopolitique: le chef des rebelles libyens est un agent de la CIA. Quand Kadhafi dit qu’il se bat contre Al Qaeda (Al CIAda)… Il a raison !…

Nous avons traduit ici un article de Kurt Nimmo publié sur InfoWars.Com. L’article original en anglais comprend de nombreux liens pour justifier des informations présentées; nous encourageons donc nos lecteurs qui ne sont pas rebutés par l’anglais d’aller lire ces liens depuis l’article original.

La connexion évidente d’Al-Qaeda avec ses fondateurs de la CIA est de plus en plus aveuglante au fil des mois et années qui passent. Quand la presse alternative démontrait dans les années 2002-2003 et suivantes qu’Al Qaeda avait été créé de toutes pièces a la fin des années 70 par la CIA et le conseiller a la sécurité nationale de Carter a l’époque Zbigniew Brzezinski épaulé par L’actuel secrétaire a la défense yankee Robert Gates (le seul à être passé de Bush à Obama sans coup férir et certainement l’homme le plus puissant a Washington aujourd’hui…)… la presse et les habituels kapos du système criaient au fou et a l’hérésie…

Aujourd’hui, ils ne se cachent même plus ! Et cela est très inquiétant, car cela veut dire que les globalistes fascistes sont sûrs de leur impunité et de leurs protections.

Nous avions déja soulevé certains de ces problèmes dans un passé proche:

https://resistance71.wordpress.com/2010/10/04/insecurite-terrorisme-de-quoi-de-qui-parle-ton/

https://resistance71.wordpress.com/2010/07/13/fascisme-global-et-nouvel-ordre-mondial/

https://resistance71.wordpress.com/2010/06/25/que-faire-la-marche-vers-la-tyrannie-globale-comment-sen-sortir/

Nous nous devons tous, solidairement, d’exposer l’agenda destructeur des fascistes en charge d’un système économico-politique délétère et criminel. Ce qu’il se passe actuellement en Libye est le début d’une phase de dissolution des états-natons au profit d’une gouvernance mondiale totalitaire et criminelle. Nous y reviendrons bientôt… A suivre…

— Résistance 71 —

 

Un agent de la CIA nommé pour commander les rebelles libyens connectés à Al Qaeda

 

Par Kurt Nimmo, 
Infowars.com | 
le 29 Mars 2011

 

Traduit de l’anglais par Résistance 71 |

 

Url de l’article original: http://www.infowars.com/cia-operative-appointed-to-run-al-qaeda-connected-libyan-rebels/

 

 

Samedi dernier, McClatchy reportait que Khalifa Hifter, un ancien officier de l’armée de Kadhafi, a été nommé pour mener l’armée rebelle supportée par l’ONU, les Etats-Unis et la coalition globaliste.

Hifter a passé deux décennies à vivre dans une banlieue de Virginie “où il établit une vie normale tout en maintenant des liens avec des groupes anti-Kadhafi, écrit Chris Adams pour le journal. Un de ses samis a dit au journaliste “qu’il n’était pas trop sûr de quoi il vivait et que la principale activité de Hifter était d’aider sa grande famille.”

Il résulte de tout ceci après étude, que Hifter est un agent de la CIA, ce qui explique sa longue présence en Virginie (NdT: Langley le QG de la CIA est en Virginie). En 1996, la Washington Post rapportait l’arrivée aux Etats-Unis d’un colonel Haftar (une variation du nom de Hifter) et qu’il était “le leader d’un groupe opérant dans le style des contras nicaraguéens basés aux Etats-Unis et appelé l’Armée Nationale Libyenne”, nota a l’époque le Wisdom Fund. “Ce groupe est supporté par les Etats-Unis et un support logistique d’entrainement lui a été fourni aux Etats-Unis. Cela est une bonne anticipation que de penser que le groupe du colonel Haftar opère en Libye avec l’accord et l’aide de notre gouvernement.”

En 2001, Le Monde Diplomatique publia un livre intitulé “Manipulations africaines” faisant état qu’Hifter, alors colonel dans l’armée de Kadhafi, fut capturé au Tchad alors qu’il combattait dans une rebellion appuyée par les Libyens et contre le gouvernement supporté par les américains de Hissène Habré. “Il déserta pour le Front de Salut National Libyen (FSNL), le groupe principal anti-Kadhafi, qui avait le support de la CIA. Il organisa sa propre milice qui opéra au Tchad jusqu’à ce que Hissène Habré soit renversé par un rival supporté par la France, Idriss Déby en 1990.” écrit Patrick Martin.

Le Tchad a servi de base pour des opérations de déstabilisation de la Libye, en accord avec les dires de la gazette parisienne Confidentialité africaine; qui rapporta en Janvier 1989 que “Les Etats-Unis et Israel ont établi une série de bases au Tchad et dans d’autres pays voisins pour entrainer 2000 rebelles libyens capturés par l’armée tchadienne”, écrivit Peter Dale Scott.

Dans “La guerre secrète contre la Libye” Richard Keeble écrit pour MediaLens:

Les rapports officiels US indiquent que le financement de la guerre secrète depuis le Tchad contre la Libye vient aussi de l’Arabie Saoudite, du Maroc, de l’Egypte, d’Israel et de l’Irak. Les saoudiens par exemple ont donné 7 millions de dollars à un groupe d’opposition, le Front National de Sauvetage de la Libye (aussi supporté par les services de enseignement français et la CIA). Mais un plan d’assassinat de Kadhafi et de renversement de gouvernement échoua le 8 Mai 1984. L’année suivante, les Etats-Unis demandèrent a l’Egypte d’envahir la Libye et de renverser Kadhafi mais le président Moubarak refusa. A la fin de 1985, le Washington Post exposa au grand jour ce plan après que des leaders opposant au Congrès écrivirent au président Reagan en signe de protestation.

Au vu et au su de tous, la CIA et l’establishment ont nommé un ex-agent pour diriger la soi-disant armée rebelle s’opposant à Kadhafi. En d’autres termes, la résistance libyenne dépeinte en héroïne combattante de la liberté par les médias corporatistes, eux-mêmes contrôlés par la CIA et l’establishment, se compose esentiellement des mêmes personnes qui s’opposèrent au dictateru libyen il y a deux décennies.

L’autre front de la CIA en Libye est Al Qaeda représenté sous la bannière du Al-Jama’a al Islamiyyah al-Muqatilah bi-Libya, aussi connu sous le nom de Groupement Combattant Islamiste Libyen, qui fut fondé en 1995 par un groupe de vétérans moudjhahidines, qui avaient combattus contre l’occupation soviétique en Afghanistan. L’opération moudjhahidine dans son ensemble était gérée par la CIA, les services de renseignement pakistanais ISI et les Saoudiens. Elle devint petit a petit Al-Qaeda, les Talibans et jihadistes associés.

Par la même occasion, au sein de l’opération néolibérale Think Progress de Georges Soros, les libéraux supportent désespérément la nouvelle guerre meurtrière d’Obama and réfutent les arguments de quiconque oserait prétendre ou suggérer que les rebelles héroïques soient connectés de près ou de loin à Al-Qaeda et à la CIA.

“Il est nécessaire d’avoir un débat public sur le rôle des Etats-Unis en Libye, mais il est important de donner une juste vision des choses, Al-Qaeda n’est pas aux commandes de la résistance libyenne” insiste la fondation libérale globaliste.

Ils ont raison, mais pas de la façon dont ils le pensent. La CIA est le nmoteur de la rebellion et Al Qaeda est la façade usuelle consistant en une équipe de dupes, d’hommes de paille, d’idiots utiles et de psychopathes associés, tous émargeant a la même caisse.

 

 

 

Une Réponse to “Mascarade géopolitique: le chef des rebelles libyens est un agent de la CIA. Quand Kadhafi dit qu’il se bat contre Al Qaeda (Al CIAda)… Il a raison !…”

  1. […] le gouvernement Américain finance, aide et entraine Al Qaeda en Libye, ne l’a t’il pas fait ailleurs ?… et si oui, depuis quand et qu’en est-il donc des […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.