Nouvel ordre mondial: le chef des rebelles libyens est membre d’Al CIAda…

Le chef rebelle libyen admet des liens avec un agent de la CIA-Al Qeada en Irak

 

Par Kurt Nimmo Infowars.com
 le 26 Mars 2011

 

Voir aussi Who are the Libyan Freedom Fighters and Their Patrons? Par le professeur Peter Dale Scott

 

— Traduit de l’anglais par Résistance 71 —

 

Url de l’article original: http://www.infowars.com/libyan-rebel-leader-admits-connection-to-cia-al-qaeda-asset-in-iraq/

 

Il apparait que le chef des rebelles en Libye est membre d’Al Qaeda, c’est a dire un agent des services de renseignement.

Abdel-Hakim al-Hasidi le chef des rebelles libyens a déclaré au journal italien Il sole 24 Ore qu’il avait recruté quelques douzaines d’hommes de la région de Dema dans l’Est de la Libye pour lutter contre l’occupation en Irak. Il a dit qu’un certain nombre de ces combattants “sont aujourd’hui sur la ligne de front a Adjabiya”, en accord avec un reportage publié par le “Telegraph” britannique (NDT: lien sur l’article original en anglais)

C’est un fait établi depuis longtemps que la CIA, avec l’assistance des services de renseignement pakistanais l’ISI et l’Arabie Saoudite, a géré le réseau guerrier islamiste, incluant des efforts de recrutement très agressifs. Cet effort a commencé en 1979.

Dans ses mémoires, le secrétaire actuel à la défense américain Robert Gates admet que les services de renseignement américains ont commencé à aider les Moudjahidines en Afghanistan 6 mois avant l’intervention soviétique dans le pays. Zbigniew Brzezinski, le conseiller à la sécurité nationale de Jimmy Carter à l’époque a déclaré en 1998 dans une interview au magazine français le Nouvel Observateur que cela était correct, que la création des moudjahidines qui se métamorphosèrent en Al Qaeda et Talibans plus tard, était une “excellente idée” et qu’il n’avait nul regret de l’avoir cautionné, même si 400 000 personnes en moururent (NDT: lien a suivre dans l’artivle original en anglais).

En plus d’attaquer la Russie en Afghanistan, un effort qui à échéance résulta en la chute de l’empire soviétique, et plongea la nation dans une guerre civile horrible, l’effort des services de renseignement établit Al Qaeda comme un instrument de politique étrangère utilisé par les globalistes pour attaquer et éliminer les nations et les régimes (spécifiquement en Bosnie et au Kosovo) jugés hors de la ligne et fut aussi utilisé pour diaboliser la résistance contre l’agenda globaliste.

Ceci n’est pas une mince affaire de savoir que le leader rebelle en Libye a travaillé pour la CIA soit d’une manière directe ou comme un autre musulman dupé. Ceci dénote que la résistance libyenne a Kadhafi n’est que routine et la destruction planifiée d’une autre gangstocratie au Moyen-Orient arabe et musulman.

Comme sitipulé dans cet article datant de 2005 (From Afghanistan to Iraq: Transplanting CIA Engineered Terrorism), la présence d’Al Qaeda en Irak a été planifiée par la CIA et le pentagone, de la même manière que cela fut organisé dans les Balkans et les républiques soviétiquess bordant l’Afghanistan.

“Les missionaires islamistes de la secte Wahabite d’Arabie Saoudite s’étaient établis dans ces républiques musulmanes ainsi qu’au sein de la fédération russe, s’incrustant dans les institutions de l’État séculier. Malgré une certaine idéologie anti-américaine, le fondamentalisme islamiste servait en bien des points les intérêts stratégiques de Washington dans l’ex-URSS, les Balkans et au Moyen-Orient.”écrit Michel Chossudovsky (lien vers l’article dans l’article original en anglais).

Cette idéologie anti-américaine et fondamentaliste islamiste en Libye sert également les intérêts stratégiques de Washington, ou plus exactement les intérêts des globalistes alors qu’ils détruisent et démontent les états-nation et établissent leur ordre a travers le chaos généré.

Mr Al-Hasidi est paraît-il un membre du groupe de combat islamiste libyen (LIFG), également connu sous le vocable Al-Jama’a al-Islamiyyah al-Mugatilah bi-Libya. Cette organisation est la plus puissante faction radicale qui a déclarée le Jihad en Libye et a été officiellement désignée comme membre affilié d’Al Qaeda et des Talibans, tous deux création de la CIA, par le comité 126 des Nations Unies. Le LIFG fut fondé en 1995 par des Libyens qui avaient combattu contre les forces soviétiques en Afghanistan, et donc pour la CIA et l’ISI pakistanaise.

En 2007, des documents saisis par les forces alliées dans la ville de Sinjar, ont montré que les membres du LFIG constituaient le second contingent le plus important de combattants étrangers en Irak, après l’Arabie Saoudite.

De manière non surprenante, un autre agent des services occidentaux, al-Muhajiroun est actif en Libye. Al-Muhajiroun était impliqué dans le recrutement des musulmans britanniques pour combattre au Kosovo (NdT: lien a suivre dans l’article original en anglais). L’organisation aujourd’hui interdite, était basée dans une mosquée de Londres et était connue pour avoir abrité un bon nombre d’agents implantés des services de renseignement britanniques, incluant Haroon Rashid Aswat, le cerveau supposé des attantats de Londres du 7 Juillet. En 1997, le leader du groupe, Abu Hamza al-Masri commença à travailler avec desux branches des services de sécurité britanniques: la brance spéciale de la police et le MI5 (contre-espionnage britannique).

Rien de ceci n’est mentionné par la corporation des médias de masse. Au contraire, nous sommes soumis a toujours plus de propagande, comme celle clamant avec al-Muhajiroun de manière hyperbolique que l’appel “de l’Islam, de la Shariah et du Jihad depuis la Libye a fait trembler les ennemeis de l’Islam et des musulmans plus que le tsunami qu’Allah a envoyé contre leurs amis japonais.”

La CIA et les services britanniques travaillent à la déstabilisation de la Libye et au changement de régime au profit de l’élite globale.

Une fois de plus, le rapprochement avec un ex-ennemi est facilement trahi, celui-ci étant peint comme une menace humanitaire pour le nouvel ordre mondial, un destin que l’ancien agent de la CIA Saddam Hussein partagea… avant d’être envoyé a l’échafaud…

 

 

Une Réponse to “Nouvel ordre mondial: le chef des rebelles libyens est membre d’Al CIAda…”

  1. […] Wade et demande l …La cantina come volontà e rappresentazione » VINO: – Blog – L'espressoNouvel ordre mondial: le chef des rebelles libyens est membre d'Al …Stardust-NExT sees Jets and impact crater at Comet Tempel 1 and …AT&T and T-Mobile Merger Hits […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.