Compagnons de lutte tunisiens et égyptiens, réfléchissons ensemble pour un changement réel et durable de société. Non a la récupération et a l’ingérence !

Nous publions ici un texte publié au début du XXeme siecle et qui reste d’une actualité brûlante dans un contexte pré-révolutionnaire global (ne confondons pas les mouvements de contestation tunisiens et égyptiens tout aussi louables qu’ils soient avec des révolutions).

Les peuples de plus en plus laminés de maniere ciblée et volontaire par l’agression économique perpétuelle de la grande oligarchie financiere, se doivent de sérieusement réfléchir sur le moyen non seulement de faire table-rase sur la turpitude tyrannique ambiante, mais aussi sur la solution sociétaire pour l’apres chambardement. Remettre une clique d’aristocrates a la botte des financiers en charge par voie électorale ne représente en aucun cas un changement de société, tout au plus un changement de gérant ou de chefs de rayon du grand supermarché de l’illusion démocratique.

Relisons les écrits de ceux qui étaient des visionnaires sur le devenir de la société, les Proudhon, Bakounine, Kropotkine, Goldman, Berkman, Voline, Malatesta et plus proche de nous Leval, Guérin, Bookchin, Chomsky et Zinn afin de synthétiser solidairement une méthode de développement progressiste pour le futur de l’humanité.

Il n’y a pas de solutions au sein du systeme. Ceci vaut pour les peuples tunisiens et égyptiens actuellement au prise avec une tentative de changement de société, tout comme pour le reste des peuples pour qui un changement drastique devient de plus en plus une évidence quotidienne.

La contestation et l’action directe contre les gouvernements corrompus et obsoletes en place sans avoir une idée tres précise de l’apres et de son organisation, est au mieux reculer pour mieux sauter (le changement de gérance dont nous faisons allusion plus haut…) ou au pire aller au casse-pipe vainement.

L’oligarchie n’attend que cela, ne lui donnons pas ce plaisir. Réflexion sociale et politique couplée a une action concertée ameneront la solidarité nécessaire au succes de notre entreprise: l’avenement d’une société enfin égalitaire, solidaire et libre.

— Résistance 71 —

La Révolution sera t’elle collectiviste ?

Par Pierre Kropotkine

Très souvent nous entendons dire, par les anarchistes eux-mêmes, que l’Anarchie est un idéal très éloigné ; qu’elle n’a pas de chance de se réaliser d’ici à bientôt ; que très probablement la prochaine révolution sera collectiviste, et que nous devrons passer par un Etat Ouvrier, avant d’arriver à une société communiste, sans gouvernement.

Ce raisonnement nous semble absolument erroné. Il contient une erreur d’appréciation fondamentale, concernant la marche de l’histoire en général et le rôle de l’idéal dans l’histoire.

L’individu peut être guidé dans ses actes, par un seul idéal. Mais une société consiste de millions d’individus, ayant chacun son idéal, plus ou moins conscient et arrêté ; si bien qu’à un moment donné on trouve dans la société les conceptions les plus variées — celle du réactionnaire, du catholique, du monarchiste, de l’admirateur du servage, du bourgeois «libre contrat», du socialiste, de l’anarchiste. Cependant, aucunede ces conceptions ne se réalisera en son entier, précisément à cause de la variété des conceptions existant à un moment donné, et des nouvelles conceptions qui surgissent, bien avant qu’aucune des anciennes ait atteint sa réalisation dans la vie.

Chaque pas en avant de la société est une résultantede tous les courants d’idées qui existent à un moment donné. Et affirmer que la société réalisera d’abord tel idéal, puis tel autre, c’est se méprendre sur la marche entière de l’histoire. Le progrès accompli porte toujours le cachet de toutes les conceptions qui existent dans la société, en proportion de l’énergie de pensée et surtout d’action de chaque parti. C’est pourquoi la société qui résultera de la Révolution ne sera ni une société catholique, ni une société bourgeoise (trop de forces et toute l’histoire de l’humanité travaillant à démolir ces deux espèces de sociétés), ni un Etat Ouvrier, par cela même qu’il existe un courant anarchiste d’idées et des anarchistes, assez puissants, et comme force d’action, et comme force d’initiative.

Voyez, en effet, l’histoire. Les Républicains de 1793 passé rêvaient une République construite sur le modèle des républiques de l’antiquité. Ils rêvaient une république universelle, et pour faire triompher cette Rome ou cette Sparte nouvelle en France, ils se faisaient tuer dans les neiges des Alpes, sur les plaines de la Belgique, de l’Italie et de l’Allemagne.

Ont-ils réalisé cette République ? — Non ! non seulement l’ancien régime, pesant sur eux de tout son poids, les a tiré en arrière. Mais des idéesnouvelles ont poussé la société en avant. Et lorsque leur rêve de la République universelle se réalisera un jour, cette République sera plussocialisteque tout ce qu’ils avaient osé rêver, et plus anarchisteque tout ce qu’un Diderot avait osé concevoir dans ses écrits. Elle ne sera plus République : elle sera une union de peuples plus ou moins anarchistes.

Pourquoi ? — Mais parce que bien avant que les républicains eussent atteint leur idéal de république égalitaire (de citoyens égauxdevant la loi,libreset liés par des liens de fraternité), , de nouvelles conceptions, presque imperceptibles avant 1789, ont surgi et grandi. Parce que cet idéal même de liberté, d’égalité et de fraternité est irréalisable tant qu’il y a une servitude économique et misère, tant qu’il y aura des Républiques — des Etats — forcément poussés aux rivalités, aux divisions à l’extérieur et à l’intérieur.

Parce que l’idéal des républicains de 1793 n’était qu’une faible partie de l’idéal d’Egalité et de Liberté qui reparaît aujourd’hui sous le nom d’Anarchie.

Leur idéal était un communisme chrétien, gouverné par une hiérarchie élue d’anciens et de savants. Cet idéal eut un retentissement immense. Mais ce communisme ne s’est pas réalisé — et ne se réalisera plus jamais. L’idéal était faux, incomplet, suranné. Et lorsque le communisme commencera à se développer lors de la révolution prochaine, Il ne sera plus ni chrétien, ni étatiste. Il sera tout au moins un communisme libertaire, basé — non plus sur l’évangile, non plus sur la soumission hiérarchique, mais sur la compréhension des besoins de liberté de l’individu. Il sera plus ou moins anarchiste, pour cette simple raison qu’à l’époque où le courant d’idées exprimé par Louis Blanc travaillait à créer un état jacobin avec tendances socialistes — de nouveaux courants d’idées, anarchistes, surgissaient déjà — les courants dont Godwin, Proudhon, Bakounine, Coeurderoy et même Max Stirner furent les porte-paroles.

Et il en sera de même pour l’idéal de l’Etat Ouvrier des social-démocrates. Cet idéal ne peut plus se réaliser : il est déjà dépassé.

Cet idéal est né du jacobinisme. Il a hérité des jacobins sa confiance en un principe gouvernemental. Il croit encore au gouvernement représentatif. Il croit encore à la centralisation des différentes fonctions de la vie humaine entre les mains d’un gouvernement.

Mais bien avant que cet idéal se fût rapproché tant soit peu de sa réalisation pratique, une conception de la société — la conception anarchiste — se présentait, s’annonçait, se développait. Une conception qui résume une méfiance populaire des gouvernements, qui réveille l’initiative individuelle et proclame ce principe, devenu de plus en plus évident : «Pas de société libre sans individus libres», et cet autre principe, proclamé par tout notre siècle : «Libre entente temporaire, comme base de toute organisation, de tout groupement.»

Et quelle que soit la société qui surgira de la Révolution européenne, elle ne sera plus républicaine dans le sens de 1793, elle ne sera plus communiste dans le sens de 1848, et elle ne sera plus Etat Ouvrier dans le sens de la démocratie sociale.

Le nombre d’anarchistes va toujours en croissant. Et dès aujourd’hui même la social-démocratie se voit obligée de compter avec eux. La diffusion des idées anarchistes se fait non seulement par l’action des anarchistes, mais — qui plus est — indépendamment de notre action. Témoins — la philosophie anarchiste de Guyau, la philosophie de l’histoire de Tolstoï, et les idées anarchistes que nous rencontrons chaque jour dans la littérature et dont le Supplémentde La Récolteet des Temps Nouveauxest un témoignage vivant.

Enfin, l’action de la conception anarchiste sur l’idéal de la social-démocratie est évidente ; et cette action ne dépend qu’en partie de notre propagande : elle résulte surtout des tendances anarchistes qui se font jour dans la société et dont nous ne sommes que les porte-paroles.

Qu’on se souvienne seulement de l’idéal centralisateur, rigidement jacobin, des social-démocrates avant la Commune de Paris. A cette époque, c’étaient les anarchistes qui devaient parler de la possibilité de la Commune indépendante, de la communalisation de la richesse, de l’indépendance du métier, internationalement organisé. Eh bien, ces points sont aujourd’hui acquis pour les social-démocrates mêmes. Aujourd’hui la communalisation des instruments de production — non la nationalisation — est chose reconnue, et l’on voit jusqu’à des hommes politiques discuter sérieusement de la question des docks de Londres municipalisés. «Les services publics», cette autre idée, pour laquelle les anarchistes eurent autrefois à soutenir tant de combats contre les jacobins centralisateurs dans les Congrès de l’Internationale, — aujourd’hui elle fait la pâleur des possibilistes.

Ou bien, prenez encore la grève générale, pour laquelle on nous traite de fous, et l’anti-militarisme qui nous faisait traiter de criminels par les révolutionnaires de la démocratie sociale !…

Ce qui est aujourd’hui pour nous de l’histoire ancienne, et qui n’évoque plus en nous qu’un sourire rêveur, comme une vieille fleur fanée, retrouvée dans un vieux livre, — fait les frais des programmes actuels de la social-démocratie, Si bien que l’on peut dire sans exagération quetoutle progrès d’idées accompli depuis vingt ans par la social-démocratie n’a été que de recueillir les idées que l’anarchie laissait tomber ur son chemin, à mesure qu’elle se développait toujours. Relisez seulement les rapports jurassiens sur les services publics, les Idées sur l’organisation sociale, etc., pour lesquels les doctes savants du socialisme traitaient les «bakounistes» de fous enragés. C’est à ces sources que la social-démocratie boit à ce moment.

Ainsi l’Anarchie a déjà modifié l’idéal des social-démocrates. Elle le modifie chaque jour. Elle le modifiera encore durant la Révolution. Et, quoi qu’il sorte de la Révolution — ce ne sera plus l’Etat Ouvrier des collectivistes. Ce sera autre chose — une résultante de nos efforts, combinés avec ceux de tous les socialistes.

Et cette résultante sera d’autant plus anarchiste que les anarchistes développeront plus d’énergie — plus de force vive, comme on dit en mécanique — dans leurdirection. Plus ils mettront d’énergie individuelle et collective, cérébrale et musculaire, de volonté et de dévouement, au service de leuridéal pur et simple ; moins ils chercheront de compromis, [puis] [plus ?] ils affirmeront nettement par la parole et par leurs vie l’idéal communiste et l’idéal anarchiste pur et simple, — d’autant plus la résultantepenchera de leur côté, vers le Communisme, vers l’Anarchie.

39 Réponses vers “Compagnons de lutte tunisiens et égyptiens, réfléchissons ensemble pour un changement réel et durable de société. Non a la récupération et a l’ingérence !”

  1. Amélie Mérévan Says:

    Les choses semblent aller pour le mieux, L’armée semble se ranger du côté des manifestants . Moubarak doit partir être assigné à résidence avec les 2 généraux. On voit nettement avec le discours d’Hilary Clinton qu’elle préfère une autre option, celui du maintien de Moubarak. En même temps apparaît au grand jourt, que les démocrates sont tous dans la continuité de Bush. Honte à eux ! ils ne peuvent plus être des représentants des démocraties dignes de ce nom et ils devront se justifier. Même certains journaux américains leur demandent hypocritement d’être plus offensifs en faveur de la libération des peuples. Que ne l’ont-ils dit eux-mêmes plus tôt !

    • Washington taperait sur son clone Moubarak qui n’en ferait pas assez est plus qu’une possibilité. Ils vont pousser pour mettre une autre marionnette qui kes soutiendrait mieux dans leur course a la guerre contre l’Iran.
      On va voir les « dissidents » made in State Department commencer a sortir du chapeau des grands illusionistes…
      Ne nous emballons pas trop vite, et puisse les peuples égyptiens (et tunisiens) garder bon pied bon oeil pour museler l’ingérence occidentale dans leurs affaires internes.

  2. Amélie Mérévan Says:

    La donne change pour tout le monde et l’image qui est renvoyéee va plutôt faire des dégâts dans les consciences zt lzq révceiller davantage. Les usa sont dans cette affaire peu glorieux et montrent qu’il n’y a que des marionnettes à Washington, que les Clinton, un leurre de gauche, qu’Obama n’a aucune maîtrise de quoi que ce soit. On ne peut pas parler d’oligarchie au pouvoir, mais il serait bon qu’on ait des analyses sur ce pouvoir. Avant la

  3. Amélie Mérévan Says:

    Avant la Crise financière, on peut dire qu’il y avait le clan militaro-industriel et Wall Street au pouvoir, et Obama n’a aucune marge de manoeuvre. je crois que la propagande faite autour d’Obama, dont il n’était pas maître, n’était faite que pour donner de l’Amérique au Monde une autre image qui a fort bien réussie. Mais une nouvelle fois, dans cette ingérence, on devrait trouver un autre mot plus fort qu’oligarchie pour désigner ceux qui gouvernent à Washington, c’est plutôt l’agro-business. De l’ingérence américaine dans les problèmes du Proche Orient, le peuple américain voit de quoi il en retourne et eux comme nous devons nous donner d’autrres représentants, d’autres médias. Nous également, nous avons des médias sans substance qui font comme Sarkozy et sont totalement à la trâine, de sorte que nous n’avons que la rue tunisienne et égyptienne comme source d’information.

  4. Les cartels financiers et du gros business sont en charge et pilotent la bateau ivre. Certains prennent plus d’importance conjoncturelle selon la poussée du moment, mais ils sont tous aux commandes.
    guerre et destruction (agro-alimentaire, chimique de santé etc..) sont les plus gros faiseurs de fric dans notre société a la dérive totale.
    Les politicards de tout poil ne sont que des salariés du business de la mort, c’est tout, une fois qu’on a reconnu cet état de fait.. Il faut agir en conséquence.

  5. Amélie Mérévan Says:

    C'(est en travaillant la question sur les OGM et Monsanto que je découvre que le pouvoir de Monsanto dépasse la question semecière et alimentaire et cela va bien au-delà. il fait aussi de l’agit prop en quelque sorte et s’appuie de ce fait, d’un autre côté sur l’indigence de l’information sur ce sujet dans les médias et le citoyen est trop occupé à aller chercher tous les jours sa ration de people-politiques et autres pour avoir envie de comprendre. Au plus, on lui sert le plat josé Bové, quoique important, faucheur d’OGM et les 2 pro-OGM que j’ai eu à combattre n’avait pas une très grande information, l’un avec l’aide d’autres internautes et on a arrêté cette punaise qui reviendra, mais ne fera plus grand mal et l’autre qui est à la remorque des rares Kervasdoué et autres et je leur ai servi un plat d’alimentation naturelle qu’ils ne sont pas près d’oublier. Cela va être un de mes sujets de prédilection, parce que là, on a matière à convaicre baucoup de monde, mais c’est la méthode à laquelle je réfléchis, qu’il faut mettre en oeuvre.

    • Les OGM, tout comme le médicamenteux chimique, l’affaire des vaccins, et par extrapolation, l’affaire de la fadaise du réchauffement climatique anthropique, rebaptisé en toute hâte « changement climatique » (comme si on pouvait nier que e climat change hein?… ça fait 4,5 milliards d’années qu’il le fait sur cette boule flottante dans l’espace…), font partie d’un plan eugéniste de contrôle des populations. La science dans sa tres vaste majorité a été kidnappée a notre sens, par les intérêts du petit nombre, qui sont a la fois financiers, socio-politiques et purement eugénistes.
      Beaucoup a dire sur le sujet et nous avons publié un article a ce sujet il y a quelque temps. Voici le lien si vous ne l’avez pas déja lu:

  6. Marie Roche Says:

    Il y a quelque chose qui me sidère, au sujet de l’Egypte. Saluons quand même au passage les Egyptiens malgré le danger que représentait le fait d’avoir a mener cette grande manifestation à son terme et attendons patimment mais pas trop longtemps que Moubarak parte, ce qui ne satisfait personne parmi les tenanciers tels que les USA, Israël et même Mammou habbas, ce fossoyeur de l’Etat palestinien, mais j’ai tout de même appris que les Etats d’Amérique latine, Brésil en tête, ce qui ne doit pas être du gout de Washington et des médias, ont reconnu informellement la naissance de l’Etat palestinien dans les frontières de 1967 et c’est pour cela qu’on n’en entend pas parler. mais le nouvel ordre mondial doit adopter des mesures de cet ordre, il y a bien des gouvernements en exil ! Donc disais-je il y a quelque chose qui m’étonne, c’est la mise à l’écart des frères musulmans, mais il n’en reste pas moins que lorsque les touristes débarquent en Egypte, l’Islam est omniprésent et chaque taxi déverse ses sourates à longuer de journée. Cette technique n’est pas anodine et doit prendre tout son sens dans un projet de soumission des populations.

    • les freres musulmans sont le paravent politico-socio-religieux utile. Ils sont possession des services occidentaux depuis le départ. Ils ont été boostés par les services britanniques déja avant la seconde guerre mondiale. Toutes les divisions et les leviers de contrôle au moyen orient sont l’oeuvre des services britanniques, les champions hors catégorie du « diviser pour mieux régner ».
      c’est de cette façon qu’ils ont contrôlé leur empire avant d’en passer le relais et les ficelles aux yankees.
      La création même de l’État d’Israel est le cadeau de l’Angleterre et des services de sa gracieuse emplumée.

      Le fondamentalisme est un travers de toutes les religions monothéistes. En ce qui concerne le fondamentalisme islamique il est completement manipulé depuis le départ. Les islamistes a la base ne représentent qu’une infime proportion de la population musulmane arabe et mondiale, tout comme les frappés du missel et du talmud ne représente qu’une minorité de leur religion respective. Simplement ils sont les tarés utiles et sont manipulés a dessein. La « ferveur religieuse » a toujours été utilisé au cours de l’Histoire par les religieux eux-mêmes, et les politicards… Rien de nouveau sous le soleil, simplement de nos jours dans un monde globalisé, cela prend des proportions plus épiques. Le « danger islamique » est une fabrication de toute piece de l’occident qui l’utilise a des fins de terroriser les populations en occident et ailleurs…

      Le hic pour les ordures manipulatrices, c’est que ça marche de moins en moins bien… Jusqu’ici le monde musulman a été vbien plus clairvoyant et fin que nous: ils ont jusqu’ici évité tous les pieges pour les faire tomber dans une guerre de religion fratricide… C’est tout a leur honneur. La chrétienté, chienlit de l’humanité, si on lui redonnait l’occaze demain se re-massacrerait allegrement entre cathos et réformistes tout aussi inquisitoriaux… Pathétique non ?…

  7. Marie Roche Says:

    il faut que les manifestations des egyptiens et l’ampleur qu’elles ont eu aient une suite. Et comme à mots couverts la clique d’ Obama, Sarkozy, Merkel et Cameron toujours aux basses oeuvres ceux-là à travers le régime de transition en appellent au maintien de Moubarak, il faut que le peuple Egyptien fasse une lettre ouverte avec les peuples européens, Ah Ayrault a osé dire, je crois il faut qu’il parte, il en a mis du temps, Mélenchon se voit déjà président lui ne s’autorise pas à dire la même chose, honte à lui, qui se réfère toujours aux désiratas du peuple, ils sont bons à gauche ! des trous d’uc qu’ils sont tous, ils devraient tous à l’heure actuelle laisser la France tranquille et communier avec le peuple tunisien, mais non il y a autre chose à faire ! donc les peuples devraient faire une sorte de lettre ouverte à Sarko, H. Clinton, Merkel et leur demander de dire à leur copain Moubarak de sortir du palais en grandes pompes avec ses frusques et sa dame de compagnie qui était aussi active que Leila Trabelsi et de les assigner à résidence dans une lmasure au fin fond de l’Egypte gardé par des paysans avec les 2 généraux. je crois qu’il faut une image forte de sortie du régime et qu’on avise après en attendant les manifs à venir en Algérie.

    • la seule réponse a ce marasme et mic-mac politique est que le peuple proclame la saisie de tout le patrimoine national, abolisse les instances étatiques et financieres, saisissent les propriétés et biens d’état et capitalistes privés et proclame l’auto-gestion de la société sans délégation de pouvoir. Le peuple (égyptien, tunisien et tout autre qui suit la voie) s’organise en communes qui se féderent volontairement et cooperent solidairement. Cela fera boule de neige.

      Nous n’avons pas besoin de cette « élite éclairée » auto-proclamée pathétique et obsolete pour nous dire comment gérer la société, qui ne sera que 100 fois mieux gérer par la peuple lui-même, pourquoi ?.. Parce que seul le peuple sait ce qui est bon pour lui et comment faire fonctionner les rouages. L’association libre des métiers complémentaires dans une société égalitaire est la seule solution viable a terme.

      Il faut d’abord le comprendre, puis avec le gnac de lâcher prise des futilités ambiantes. Lâcher-prise des désirs et du superflu pour la satisfaction des besoins et bien au-dela de maniere enfin égalitaire.

      A la trappe tous ces guignols de politicards et de banquiers, que les peuples régissent enfin l’humanité.

  8. Marie Roche Says:

    il faut être très lucide dans cette affaire, car identifier les biens et les fonctions de cette famille déjà en soi ne sera pas facile, car comme pour les régimes africains, il n’y a pas que le président qui reçoit et sa famille les biens de la corruption, mais également les ministres, c’est comme cela pour l’argent du pétrole en Afrique et en Tunisie, c’est toute la famille de l’épouse de Ben Ali, frères et soeurs, oncles, tantes, neveux, cousins etc et les fonctions qu(‘ils occupaient sans avoir les compétences requises et tout cela était fait en lien avec d’autres familles tout aussi corrompues ou qui collaboraient. Ensuite pour les organes de gouvernement importants, on ne démantèle pas comme cela, un contrôle sera la 1ère étape. Tout est à faire et à inventer. C’est quand même un changement sur divers pays sans précédent et sans commune mesure avec ce qu’il y a eu lieu dans le passé qui soulève un immense espoir et qui a des répercussions au-delà du Magrebh au moins sur une grande partie des pays européens puisque les liens économiques sont étroits et par l’ingérence américaine qui fait que les cartes seront , je l’espère rebatues totalement et Israïl a raison d’avoir peur. Cela ne va pas être sans aléas, puisque en Egypte, on tente déjà (le pouvoir) de faire comme en Côte d’Ivoire d’après les informations récentes que l’on a. c’est tout de même inouî et il faut s’attendre certainement à encore des dérapages. Ce sera quand même des accouchements dans la douleur, dans l’incertitude aussi.

  9. Emma Berhmann Says:

    Mes rêves les plus fous se concrétisent. L’appel de 5 leaders européens, SARKOZY, MERKEL, ZAPATERO, CAMERON, BERLUSCONI de concert Madame , un appel franc et massif qui peut passer pour, les USA on en a assez, on prend les affaires en main. On leur revaudra ça ! C’est presque un appel du Pape, car vous savez que cet individu a encore une emprise en Europe avec ses troupes de l’ombre.

  10. Emma Berhmann Says:

    Pour l’instant, on doit s’en contenter, il faut faire partir Moubarak….. Oui, effectivement en Egypte a débarqué un autre affidé de Washington allié à la famille de Sarkozy, mais vous ne pouvez empêcher tout cela, il y a longtemps que cela se passe ainsi. D’ailleurs, ce que je disais précedemment est vrai. Miled, le transporteur de MAM est visé par le gel des avoirs de la famille Trabelsi et ceci à mon sens, jusqu’au bas de la pyramide, communes, villages est à examiner de près. On ne s’allie pas à de gens intègres pour faire marcher ce business et c’est pareil en France, on cherche des gens qui savent courber l’échine.

  11. Emma Berhmann Says:

    C’est en effet Frank Wisner qui a été dépêché par Washington je l’ai lu dans la presse et un internaute redonne l’information.

    Que va donner l’intervention de Franck G.Wisner en Egypte ?
    C’est un ami personnel de Moubarak ,, semble-t-il …

    Ce personnage , ex-beau-père de notre président , n’est pas très apprécié des Américains qui le considère plutôt comme un « financier sans scrupule » …

  12. Marie Roche Says:

    Voilà la dernière dépêche : samedi

    18h46 : Frank Wisner, un émissaire du président américain pour l’Egypte, affirme que le président égyptien Hosni Moubarak doit rester en place pour assurer la transition politique vers la démocratie.

    Voilà les USA tout crachés !!!!

  13. Marie Roche Says:

    Obama dit que Wiener qui s’oppose au départ de Moubarak n’est pas mandaté par lui, mais Wiener se contre-fiche de ce que pense Obama et celui-ci comme la CIA représente les intérêts marchands de tous ceux qui veulent freiner les mouvements d’émancipation des peuples et ils sont prêts à tout. Donc parler de CIA est profondément réducteur et ne donne pas une image satisfaisante de ce qui existe. les multinationales ont leurs bras armées dans tous ces pays Magrebh, Afrique, les dictateurs, les bureaucraties, l’armée même si certaines font secession, ce n’est qu’un début, collaborateurs, la gauche au Maroc etc… et si la guerre est nécessaire, ils n’hésiteront pas à y recourir. La situation est bloquée et on sent que tous les dangers sont présents. il me semble que ces révolutions sont le 1er acte de résistance des peuples contre la mondialisation ou les puissances d’argent et cela a lieu au Magrebh mais nous concerne, car nous nos populations n’ont à mon sens pas la capacité de se soulever. on n’en est qu’à une situation de raz le bol général, cela ne suffit pas. Dans cette situation de bloquage, l’Empire USA et UE dont France vonttenter de reprendre la main.

    • le niveau de manipulation et la faible conscience sociale des peuples impliqués (personne ni en Tunisie ni en Egypte dans les mouvements de contestation ne posent les bonnes questions, et gardent le peuple sur ses gardes, tout le monde attend une fois de plus des « élections démocratiques » sous l’oeil éclairé de « la communauté internationale » blablabla…) sont a notre sens trop important pour y voir autre chose qu’une manipulation et une change de donne par l’empire au sein de l’empire…

      Croyez-nous… Nous espérons avoir tort a 100% et qu’enfin le printemps de l’émancipation souffle sur le monde…

  14. Marie Roche Says:

    Mais je vous crois, le premier problème vient de la privatisation des banques, donc il faut renationaliser les banques centrales. Chez nous idem. Regardez ce qui se pass en Egypte et Wienner est pour les USA un collaborateur précieux sur le terrain. il est venu de visu pour empêcher le départ de Moubarak et s’assurer que ses 2 sbires de généraux sont au postes de commandes et y restent, après tout le reste n’est qu’enfumage.

    Nous devons nous remettre au travail et étudier toutes ces réalités; C’est d’ailleurs vrai et Israêl prête à aider l’armée à garder Moubarak et l’iran que l’on n’entend pas, les palestiniens version Mammoud Habbas, tout le monde est content de l’évolution de la situation, grand silence avec la complicité des Européens, nos intellectuels étant de mèche. Cette aide de 2 milliards de dollars à Moubarak n’a servi qu’à installer les américains en Egypte, solidement implantés, ils y faisaient la guerre d’une autre manière. c’était le verrou qui permettait pour eux de surveiller tout le monde.

    bon, on va aviser !! il ne faut pas se décourager pour autant !

    • nationaliser les banques avec des politicards corrompus et vendus au systeme ne changera pas grand chose… L’abolition de toute cette fange et ce systeme frauduleux, par essence oppresseur et élitiste est la seule solution viable.
      Dans une société ou la production ne serait plus motivée par le profit (privé ou d’état… c’est du kif…) et le spéculatif, le systeme monétaire illusoire deviendrait encore plus obsolete et serait appelé a disparaître totalement, sans même besoin de transition.
      Les banques n’ont absolument aucune raison d’être, absolument aucune ! si ce n’est pour spéculer et frauder.

      L’idée fait son chemin, il suffit de l’appliquer, c’est bien plus simple qu’on le croit.

  15. Marie Roche Says:

    extraits d’un article du journal Marianne et mes commentaires :

     » quand Moubarak écrasait l’Egypte sous son talon de fer, semant peur et désespoir, quand il pouvait truquer les élections en toute impunité, quand il jetait en prison le premier contestataire venu, quand il engraissait sa caste, tout allait bien ».

    « A cette époque bénie, il n’y avait pas de « risque politique » du moins en apparence, puisque l’on sait désormais que le feu couvait sous la cendre. Maintenant que le peuple rentre dans la danse et demande des comptes, les agences de notation dégradent et abaissent la notation ».

    il serait temps de demander comment l’argent est géré, car il s’en serve pour faire des prêts sans garantie, à l’exemple des banques qui ont fait faillitte en Irlande, Islande et Autriche et bien d’autres. Autrement dit , ils se servent de l’argent que nous leur apportons et à la place, on trouve des dettes que nous devons rembourser, avec la complicité des politiques. Il faudrait peut-être qu’on se réveille aussi et qu’on essaye de comprendre ces mécanismes de fraude généralisée, car également en Egypte, les milliards que cette dernière semaine, on a sorti n’est peut-être pas sans lien avec les dettes qu’ils pressentent.

    Ainsi dans tous les pzys touchés par la crise financière, les banques ont mis en place des sructures de défaisance y commpris en France pour les prêts risqués ou toxiques contractés par les collectivités locales, communes départements régions pour ne plus les voir apparaître dans les bilans rachetés avec une décote proche de 30 % et que nous bon peuple seront chargés de rembourser.

    • bien vu!

      L’ensemble de ce systeme est une vaste fraude. Il est basé sur une escroquerie généralisée depuis que les banquiers ont inventé le systeme frauduleux de la « réserve fractionnelle » sur lequel tout le systeme est basé. En gardant les peuples dans l’ignorance du mode de fonctionnement de cette fraude notoire (entr’autres, il y en a bien d’autres au sein du systeme) qui n’est qu’une illusion, un hologramme, un mirage pour gogos afin que les oligarques eux puissent continuer de s’empiffrer et de se vautrer dans les privileges, qui bien sont n’ont jamais été abolis en 1789. Ils ont changé de mains, c’est tout.
      changement de gérance, c’est tout ce que le systeme sait faire: ne jamais toucher au fond, mais a la forme. Concept tres important, et surtout, surtout, développer la propagande idoine pour enfumer les masses et leurs donner toujours l’illusion que le changement existe, qu’elles vivent en « démocratie » et que « l’élite éclairée si indispensable de maniere inéluctable » s’occupe de leur bonheur, tout en continuant a se barrer avec la caisse continuellement, ad vitam aeternam…

      Il n’y a pas de solutions au sein du systeme, le détruire sera créer la voie progressiste !
      Il suffit de dire HALTE !.. NON !… et de s’y tenir, c’est tout.

  16. Marie Roche Says:

    il faut tirer des conclusions, de ces coulèvements et ne parlons plus de révolutions, parce qu’elle n’ont pas été préparées et en revenant en arrière, nous trouverons les moyens d’avancer autrement, car ces soulèvements ont mis à jour des forces démocratiques d’une ampleur sans précedent et je ne doute pas un seul instant que ces forces-là s’accomodent autant en Algérie, où les initiateurs de la révolution en 1962 ont été trompés, Egypte, Tunisie et autres pays s’accomodent de cet état de faits. Les spoliateurs occidentaux contrairement à ceux qu’ils clament s’accomodent fort bien des dictatures, et même ridiculisés (affaire Alliot Marie) se moquent de l’image désastreuse qu’ils laissent. Au moins, tout est clair pour tout le monde et sur ce terrain, Sarkozy abandonne et préfére aller triturer les faits divers et occuper encore l’opinion ( affrontement avec les magistrats ) qui eux n’ont fait que manger dans la soupe, il n’y a plus de justice, que contre les faibles, qui est aussi un moyen de terroriser le peuple en laissant courrir les escrocs de grande envergure, les banquiers, qui comme JM Messier franchissent la porte du tribunal, avec un lerge sourire alors qu’il a spolié le peuple. je ne doute pas que des forces de gauche se restructurent hors des partis, ces logiques d’apparail qui ne sont porteuse de rien et abandonnons pour untemps notre rêve d’autio-gestion. je vous ai dit que pour voir le jour, il faudrait que chacun s’occupe de la chose publique et ne délègue plus ni les moyens de s’en occuper, ni mêmes les modes de raisonner à des non-élites mais plutôt des pipols sans substance, car par internet et les moyens d’information, nous sommes en démocratie directe, les journaux d’ailleurs patissent d’une baisse de lectorat, normale qui reflète ce monde-là et il est normal que nous les ayons gratuitement sur internet. il faut quotidiennement en consulter 4 à 5, pour avoir l’équivalent d' »un bon journal.

    Alors les forces se reconstitueront à la lumière de ces constats ! il faut travailler toutes ces questions le mieux possible pour que ce soit clair dans notre esprit et pouvoir communiquer ce que l’on sait .

    • Mûre pour l’Anarchie ?

      « Concluons sans crainte que la formule révolutionnaire ne peut plus être ni législative directe, ni gouvernement direct, ni gouvernement simplifié, elle est: plus de gouvernement. Ni monarchie, ni aristocratie, ni même démocratie, en tant que ce troisieme terme impliquerait un gouvernement quelconque, agissant au nom du peuple et se disant peuple. Point d’autorité, point de gouvernement, même populaire: la Révolution est la ! »
      — Pierre Joseph Proudhon « du Principe d’Autorité » —

      « La loi suprême de l’État est son auto-préservation quelqu’en soit le prix… Elle est l’augmentation de la puissance de l’État au détriment de la liberté intérieure et la justice extérieure. »
      — Michel Bakounine « L’Immoralité de l’État » —

      « En jetant par dessus-bord la Loi, la Religion et l’Autorité, l’humanité reprend possession du principe moral qu’elle s’est laissé enlever, afin de soumettre a la critique et de le purger des adultérations dont le prêtre, le juge et le gouvernement l’avaient empoisonné et l’empoisonnent encore… »
      — Pierre Kropotkine —

      « Faite pour garantir les fruits du pillage, de l’accaparement et de l’exploitation, la Loi a suivi les mêmes phases de développement que le Capital: frere et soeur jumeaux, ils ont marché la main dans la main, se nourrissant l’un et l’autre des souffrasnces et des miseres de l’humanité. »
      — Pierre Kropotkine « La Loi et l’Autorité » (1892) —

  17. Marie Roche Says:

    Un internaute communique cette information :

    « Le Parlement européen pourrait presque tenir une session plénière à Jérusalem ».

    « Près de 500 députés, sur les 736 que compte le Parlement européen, sont attendus à Jérusalem du 5 au 8 février prochain. Ils participeront à la seconde conférence organisée par les Amis européens d’Israël. L’enjeu économique d’une telle rencontre est d’importance : le commerce israélo-européen s’est monté à 36 milliards de dollars en 2010, soit le tiers des échanges extérieurs d’Israël ».

    • faut-il rappeler ou vont les allégences ?
      Histoire aussi de faire encore plus de pression sur l’UE si besoin était pour que celle-ci supporte Moubarak ou a défaut le statu quo en Egypte pour la préservation des intérêts communs de l’état sioniste et de son supporter # 1: Yankland.

  18. Marie Roche Says:

    Bruxelles montre son vrai viaage, cela ressemble à Alliot Marie allant en Tunisie.

    l’appel de damas, fantastique ! je partage chaque détail de leur point de vue. Savoir qu’il y a à Damas des gens de cet acabit me rassure et me redonne quelque espoir ! eux ils se libèrent dans la douleur et nous on s’enfonce toujours davantage. j’ai le sentiment que les puissants nous traitent, nous le peuple comme Moubarak traite le peuple égyptien. Ce sur place de la Diplomatie européenne, avec les USA qui nous cornaquent depuis longtemps, mais en agissant comme leviers sur tous nos organismes Banque centrale, OMC, Commission Européenne sans cesse attaquée pour le moindre obstacle au laisser passer général, c’est pourquoi nous ne nous en sommes pas aperçus, n’est pas ciconstantiel et n’est pas lié à ce qui se passe au Maghreb et cela apparaît au grand jour avec le problème israëlien. Chirac par une légère différence dans sa politique Irak, Moyen Orient nous masquait tout cela, mais avec Sarkozy qui est plus Bush que Bush, depuis que sa popularité décroit, à moins qu’il ait au-dessus de lui de puissants parains qui ne lui laissent plus le moindre choix et décident à sa place.

    • sarko n’a jamais rien décidé de lui-même. C’est une taupe du département d’état yankee. Il était constemment briefé et encadré dans sa jeune carriere, il a été activé a maturité avec deux missions précises: se débarasser de l’opposition chiraquienne, retourner la France dans le giron satellitaire de l’OTAN et donc de yankland et de détruire les acquis sociaux au gré de la crise économique planifiée de façon a forcer des « réformes » et mesures d’assujettissement définitif du pays aux cartels banquiers et des grosses multinationales.

      Concernant l’appel de Damas… Rappelons nous toujours que tout ce qui brille n’est pas or. La liste des gens qui y participent est un who’s who du renseignement: des militants kurdes financés par la NED (CIA), a des gens connecté avec les think-tanks néo-conservateurs britanniques et américains… Pas clair tout ca. Ceci dit, il est bien évident que le régime de Damas est tres loin d’être clair. Mais une fois de plus on ne résoudra rien par ingérence, cela en devient même un lieu commun.

  19. Emma Berhmann Says:

    Enfin, une bonne nouvelle, la marche des Egyptiens vert la liberté se poursuit. La manifestation d’hier a été plus importante encore et on réfléchit à l’extradition de Moubarak vers l’Allemagne.

    • le probleme n’est pas de savoir ou ce gugusse de Moubarak finira ses jours protégé par le systeme qu’il a bien servi… Le probleme pour le peuple égyptien, ici et maintenant est de savoir ce qu’il va faire du pouvoir reconquis (si tout va bien…) ?
      Le garder et l’autogérer ou le redonner aux prochains gérants de la boutique néolibérale (de droite ou de gauche… c’est du kif…) ?
      S’il décide de la garder, il faut s’organiser et vite avant que la réaction ne le fasse, car elle, elle avance tres vite…

      La est la question politique, le reste est secondaire. Aussi il faut commencer a refaire tourner le pays en court-circuitant les instances. On ne reste pas longtemps sur les barricades s on a rien a bouffer… c’est trivial, certes, mais bien réel !

  20. Emma Berhmann Says:

    D’après le journal britannique le Guardian, » la fortune de la famille Moubarak serait comprise entre 40 et 70 milliards de dollars (29,5 et 51,7 milliards d’euros). Elle serait répartie comme tel : 15 milliards de dollars pour Hosni Moubarak, un milliard pour son épouse Suzanne, huit milliards pour son fils aîné, Alaa et 17 milliards pour son second fils Gamal ».

    « l’homme le plus riche des Etats-Unis, Bill Gates, à 54 milliards ».

    « La famille Moubarak possèderait ainsi, en dehors de l’Égypte, des propriétés aux États-Unis, en Grande-Bretagne (dont les fils et la mère détiennent la nationalité), en France, en Suisse, en Allemagne, en Espagne et à Dubaï. Enfin, ses deux fils, Gamal et Alaa ont créé et pris des participations dans de nombreuses sociétés en Europe et aux États-Unis ».

    les 2 fils et la femme de Moubarak détiennent la double nationalité, si ce n’est pas scandaleux !
    comme un des conseillers de Cameron qui est impliqué dans des scandales, et dont la femme et les enfants sont citoyens de Monaco, on n’est jamais trop prudents. il est évident qu’il va y avoir des mouvements de capitaux et de biens dans toute la classe politique significatifs, mais je crois qu »il faudrait aussi faire une évaluation de la richesse et du patrimoine des militaires au pouvoir. Si tout le monde se sert, à tous les échelons, l’exemple doit venir de bien haut. il y a un invité égyptien chez Tadéi qui disait fort justement que 80 % de la richesse nationale du pays est investie en Europe ou aux USA, ou comme l’indique la structure du patrimoine de Moubarak investissements en immeubles et dans des sociétés européennes. ils ne savent pas gérer le pays mais leur patrimoine lui est toujours en augmentation, ce qui indique que les 15% d’un des fils des Ben Ali est une pratique courante dans tous ces pays. la richesse globale s’accroit, c’est pour cela qu’en termes de d’accroissement du PIB, on indique que ces états améliorent leurs performances, voilà l’hypocrisie des analyses des journaux occidentaux complices de ces mascarades. Alors il y a Angela Merkel qui dit tout à fait hypocritement qu’il faudra mesurer le bien-être et autres joyeusetés et non plus eulement le PIB.

    Le nec plus ultra des classes dirigeantes doit être d’acquérir un appartement à Paris, Londres ou New York pour que les enfants aillent y faire les études, pendant que les pauvres croupissent dans la misère.

    Cela va être très dur de changer les choses.

    • Non ce n’est pas dur.. Il faut le vouloir et pour le vouloir il faut avoir une conscience politique et sociale. On n’atteindra pas la masse critique tant que les 3/4 des gens admirent ouvertement ou secretement ces criminels érigés en modele pour la société.
      La plupart des gens, surtout la « classe moyenne » (a qui la guerre a été déclarée du reste par l’oligarchie mais qui ne semble pas vraiment s’en rendre compte..), admire les autocrates et milliardaires parasitaires, spéculateurs et monopolistes et pensent secretement qu’un jour « ils feront eux-aussi partie de ‘l’élite »…

      A vomir ! Mais rien n’est inéluctable (a part la mort jusqu’ici). Il n’y a @as de solutions au sein du systeme. La seule solution viable pour l’humanité nous ne cesseront de le répéter est la société libertaire sans état, sans institutions, sans délégation de pouvoir (envisageable sur du tres court terme pour résoudre des problemes spécifiques a un groupe de communes ou une partie de la fédération sur des mandats révocables a tout moment, et sans pouvoir décisionnaire, juste consultatif), sans propriété privée de moyens de production ou de services.

      Un retour a plat de la société pour l’égalité universelle. Rien ne pourra se faire de constructif sans passer par cette étape nécessaire. Qui a a y perdre ?… les moins de 1 % de la population mondiale qui possede plus de 50% des richesses ?
      On pourra faire sans eux… aucun probleme !

  21. Emma Berhmann Says:

    « envisageable sur du tres court terme pour résoudre des problemes spécifiques a un groupe de communes ou une partie de la fédération sur des mandats révocables. »

    Comme cela exactement, en examinant tous les mécanismes qui produisent le contraire, sur une région, c’est faisable.

    • région, multiples régions, pays, fédération de pays, ça fonctionne.

      La base est une analyse des ressources locales et des besoins et la coopération immédiate entre zone complémentaire. La financiarisation et la monétarisation n’existant plus, la production aura pour but ultime la satisfaction des besoins immédiats et non-immédiats pour les populations. La lutte pour le profit étant supprimée, la production et les services seront optimisés, avec une réduction du temps de travail drastique. Cette société sera basée sur la gestion des ressources et de la relation demande-offre, libérée du souci de profit et de tentation spéculative pour justement augmenter le profit du plus petit nombre aux dépends des autres (exploitation, inégalités, dictature économico-politique).

      Comme tout mouvement généré, le plus dur a faire est vaincre l’inertie de départ (révolution sociale et surtout l’immédiat futur de celle-ci, la ou tous les dangers sont présents dans l’immaturité du moment), une fois lancé, si cette société était implémentée, nous sommes convaincus que des la 3eme génération, les citoyens universels se demanderaient comment l’humanité a pu vivre si archaiquement et injustement « avant » le grand bouleversement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.