Le cri de la dissidence symptomatique états-uniennes: Non a l’oligarchie !

Certains s’étonneront de la publication ici de la traduction d’un article des médias de masse états-uniens dont l’auteur est un membre indépendant (mais sous l’égide du parti démocrate) du congres américain.

Il nous est apparu assez significatif dans la mesure ou le texte sonne juste pour la critique de l’oligarchie que sont depuis belle lurette les Etats-Unis. Dans un contexte d’argument politique systémique républicain, il est même de tres bon aloi. Il est évident que ce que l’auteur redoute dans sa description des faits est déja bien établi dans l’ere moderne depuis le passage de la loi sur la réserve fédérale en décembre 1913; loi qui recréa de facto, l’oligarchie financiere du petit nombre sur les Etats-Unis puis le monde des l’apres seconde guerre mondiale.

Les Etats-Unis sont une oligarchie politique et financiere établie, les évidences existent. Par contre, ce qui est bien plus nouveau est que cela soit dit de maniere ouverte, sans langue de bois, par une catégorie grandissante d’hommes politiques qui ont sus restés le plus integres possibles dans un univers de corruption généralisée.

Peu de ces épanchements transpirent dans la presse française, nous avons traduit cet article significatif a notre sens de l’orientation que prend l’opinion publique occidentale quant a l’arrogance des suppôts du Nouvel Ordre Mondial.

Resistance 71

Non a l’oligarchie

Bernie Sanders | July 22, 2010

Source URL: http://www.thenation.com/article/37889/no-oligarchy

Bernie Sanders est un membre du caucus sénatorial démocrate aux Etats-Unis et il est l’indépendant le plus ancient de l’histoire du congres américain.

Le peuple américain souffre. Pour résultat de la cupidité, de la veulerie et d’une attitude illégale de Wall Street, des millions de citoyens états-uniens ont perdu leur emploi, leur maison, leurs économies et leur possibilité d’un plus haute éducation. Aujourd’hui quelques 22% de nos enfants vivent dans la pauvreté et des millions supplémentaires deviennent de plus en pus dépendant de donation et de tickets pour manger.

Tandis que la grande récession de Wall Street a devasté la classe moyenne, la réalité est que les familles qui travaillent ont expérimenté un déclin depuis des décennies. Rien que durant les années de l’administration Bush, de 2000 a 2008, le revenu moyen par famille a baissé de 2,200 US$ par an et des millions ont perdu leur assurance santé. Aujourd’hui, a cause de la stagnation des revenus et du coût plus élevé des nécessités de base, la famille moyenne a deux salaires a moins de revenu et de pouvoir d’achat qu’une famille a un salaire il y a une génération. Le citoyen américain moyen aujourd’hui est sous-payé, surmené et stressé a considérer ce que le futur lui réserve a lui et ses enfants. Pour beaucoup, le rêve américain est devenu un cauchemar.

Mais tout le monde ne souffre pas. Tandis que la classe moyenne disparait et la paupérisation augmente, les personnes les plus riches de ce pays non seulement s’en sortent très bien, mais ils utilisent leur richesse et puissance politique pour protéger et étendre leurs privilèges aux dépens de la majorité. Ce sérail de familles ultra-riches s’ingénient a détruire la vision démocratique de cette classe moyenne forte qui fut l’envie du monde. A sa place, ils sont déterminés a créer une oligarchie au sein de laquelle quelques familles contrôlent la vie économique et politique de notre pays.

Les 400 familles les plus riches des Etats-Unis, qui ont vues leur richesse augmentée de quelques 400 milliards de dollars pendant les années Bush, ont maintenant accumulé une riches de 1 270 milliards de dollars. 400 familles ! Pendant ces 15 dernières années, pendant que ces gens immensément riches sont devenus de plus en plus riches, leur taux d’imposition a été coupé de pres de 50%. Alors que les 400 américains les mieux payés ont eu un revenu annuel moyen de 345 millions de dollars en 2007, le résultat de la politique fiscale de Bush a vu ces gens n’être imposés qu’a un taux de 16,6%… Le plus bas de l’histoire de ce pays.

L’an dernier, les managers de 25 plus gros hedge funds ont engrangé ensemble quelques 25 milliards de dollars, mais grâce a la politique fiscale que leurs avocats ont aidée a rédiger, ils ont payé proportionnellement bien moins d’impôts qu’un enseignant, une infirmière ou un policier. La conséquence directe des paradis fiscaux aux îles Caymans, aux Bermudes et ailleurs, les riches citoyens et plus grosses corporations fraudent plus de 100 milliards de dollars par an d’impôts qui devraient être payées aux Etats-Unis. Warren Buffet, une des personnes les plus riches de la planète a souvent commenté sur le fait qu’il payait en proportion bien moins d’impôt que sa secrétaire.

Mais ce ne sont pas seulement les individus qui manipulent éhontement le système pour leur bénéfice. Ce sont également les multinationales qu’ils possèdent et contrôlent. En 2009, Exxon Mobil, la multinationale qui dégage le plus de profit de l’histoire de cette nation, a réalisé un exercice de profit net pour l’année fiscale de 19 milliards de dollars; non seulement ils n’ont payé aucune taxe ou impôt fédéraux, mais ils ont reçu 156 millions de dollars de remboursement de la part du gouvernement. En 2005, une grosse multinationale sur quatre aux Etats-Unis ne payaient aucun impôt sur le revenu tout en dégageant au total 1 100 milliards de dollars de revenu net.

Mais peut-être que la plus extravagante diminution d’impôts donnée aux multimillionnaires et aux milliardaires s’est produite ce mois de Janvier dernier quand la taxe foncière établie en 1916 a été annulée pour un an suite a la loi sur les impôts de Bush datant de 2001. Cette mesure s’applique aux 3/10 des plus riches du top 1% de la population états-unienne. C’est ce que le président Teddy Roosevelt, un leader pro-impôt foncier, dit en 1910: « L’absence d’un état efficace et spécialement de mesures restrictives nationales pour empêcher l’ampleur de l’accumulation de gains et de richesses a abouti a créer une petite classe de gens immensément riches et très puissants économiquement, dont le but essentiel est de continuer a maintenir et contrôler leur puissance sur le système. Le plus important est de changer les conditions qui permettent a ces hommes d’accumuler la puissance qui n’est pas pour le bien commun. Ainsi, je crois en un impôt graduel sur les héritages de grosses fortunes, dûment protéger contre l’évasion fiscale et augmentant rapidement avec la taille du patrimoine hérité. » C’est ce que nos avons eu dans une certaine mesure ces quatre-vingt-quinze dernières années et ce jusqu’en 2010…

Aujourd’hui, non contente des abattements fiscaux sur leurs revenus, non contente du vide juridique gigantesque sur les taxes corporatives, non contente des lois sur le libre échange qui leur permet de délocaliser a outrance des millions d’emplois de travailleurs américains vers des pays a bas salaires et non contente des paradis fiscaux qu’elle trouve de par le monde, l’élite au pouvoir et ses lobbies travaillent fiévreusement pour éliminer l’impôt foncier ou  considérablement le baisser. S’ils y parviennent comme ce fut presque le cas en 2006, avec tous les républicains sauf deux qui avaient voté pour, cela augmentera la dette du pays de plus de 1 000 milliards de dollars sur 10 ans. A un moment ou nous avons déjà une dette de 13 000 milliards de dollars, des objectifs non remplis et le plus haut niveau d’inégalité sociale du monde développé, il est tout simplement insensé de donner toujours plus d’exonération d’impôts aux multi-millionnaires et aux milliardaires.

Voila pourquoi j’ai introduit la proposition de loi S.3533 du « responsable estate tax act ». Cette législation ramènerait dans les caisses de l’Etat 318 milliards de dollars dans la prochaine décennie en établissant un impôt graduel sur l’héritage foncier au dessus de 3,5 millions de dollars avec effet rétroactif sur 2010. Cette proposition assure que les 0,3% des américains les plus riches paient leurs dus en impôts fonciers, tout en garantissant que 97,3% des citoyens n’aient jamais a payer un centime apres avoir perdu un être cher. Ceci également garantirait que la vaste majorité des familles de fermiers et de petits businesses n’auront jamais a payer une taxe foncière.

Cette législation doit être passée car avec 13 000 milliards de dollars de dette, nous ne pouvons pas nous permettre plus d’exonérations fiscales pour les familles millionnaires et milliardaires. Mais plus important, cette législation doit passer pour empêcher que les Etas-Unis ne deviennent une oligarchie totale dans laquelle une poignée de familles riches et puissantes contrôlent la destinée de notre nation. Trop de gens depuis le début de cette nation ont lutté et sont morts pour maintenir notre vision démocratique. Nous leur devons cela, a eux et a nos enfants, nous leur devons de maintenir cette vision.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :