Archives de transhumanisme et nouvel ordre mondial

Nouvel Ordre Mondial: à propos du transhumanisme cher à nos élites psychopathes…

Posted in actualité, guerres imperialistes, pédagogie libération, philosophie, police politique et totalitarisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , on 2 mars 2012 by Résistance 71

Nous avons déniché et traduit cet article récent tout à fait en rapport avec notre publication récente "Fin de partie eugéniste pour l’oligarchie" et tout à fait complémentaire de notre publication d’avril 2010 faisant une revue de détail de l’eugénisme et ses ramifications moderne: "Elite globaliste, eugénisme et contrôle des populations".

Il est important de réaliser ce qui se trame en coulisse, ce que les oligarques ont en projet pour l’humanité, qui peut se résumer par cette phrase lapidaire mais si vivide de George Orwell:

"Vous voulez savoir ce que sera le futur de l’humanité ? Imaginez une botte écrasant un visage… pour toujours !"

Vidéo du dernier documentaire sur l’eugénisme planifié (en anglais):

http://dprogram.net/2012/03/02/film-new-world-order-blueprint-of-madmen/

 

– Résistance 71 –

 

La prise de pouvoir des scientifiques: C.S. Lewis dénonçait déjà le transhumanisme dès 1945

 

par Daniel Taylor

Le 1er Mars 2012

 

url de l’article original:

http://www.oldthinkernews.com/?p=2149

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

“Des rêves de la destinée lointaine de l’homme extirpaient le vieux rêve de l’homme-dieu de sa tombe superficielle et sans repos.” (C.S. Lewis, “that Hideous Strength”, 1945)

“Plus de Dieux, plus de foi, plus de retenue timide. Explosons nos formes anciennes, notre ignorance, notre faiblesse et notre mortalité. Le futur apartient au post-humanisme.” (Max More, “On becoming posthuman”, 1994)

Le fait qu’un système de gouvernement technocrate se construit devient de plus en plus clair au fil des jours qui passent. Nous assistons à des déclarations quotidiennes disant que la terre soit reformatée par la géo-ingénierie, que l’humanité soit mise sous médicaments par voie de l’eau potable et que le code génétique même de la planète soit ré-écrit. Comme Zbigniew Brzezinski l’écrivit en 1970 dans son livre: “Entre deux âges: le rôle de l’Amérique dans l’ère de la technétronique”: “L’ère technétronique implique l’apparence graduelle d’une société plus sous contrôle. Une telle société sera dominée par une élite qui ne sera pas restreinte par des valeurs traditionnelles.”

George Orwell, C.S. Lewis, Aldous Huxley et H.G Wells étaient contemporains. Chacun d’eux, par leur différente œuvre littéraire, a contribué au débat, ou son manque, sur la montée de cette structure de pouvoir. Durant le cours de leurs vies, le projet de l’ère technétronique fut mis en mouvement.

Le livre de C.S. Lewis “That hideous strength”, écrit en 1945, relie des idées qu’il avait déjà avancéess dans un autre de ses ouvrages: “The Abolition Man”. “Hideous Strength” (“Cette hideuse puissance” en français) est un livre de fiction dont l’histoire se situe au milieu d’un gigantesque combat surnaturel entre le bien et le mal. Quoi qu’il en soit, comme vous l’allez voir, George Orwell lui-même, ne trouva “rien d’éhontement improbable” dans le narratif d’un groupe élitiste de technocrates prenant le contrôle de la vie elle-mème. Le travail de Lewis est un classique exemple de l’art imitant la vie.

La pensée de Lewis telle qu’elle est exprimée dans “L”abolition de l’homme” ainsi que dans “Cette hideuse puissance” a été clairement influencée par la montée de la soi-disante “science de l’homme” qui vit le jour durant le cours de sa vie. La même chose peut-être dite pour les autres écrivains mentionnés auparavant. Ces grands travaux de la découverte du fonctionnement interne de l’humain afin de mieux le contrôler furent initiés par l’immense fortune de l’empire Rockefeller au début du XXème siècle.

“Cette hideuse puissance” implique le National Institute for Coordinated Experiment (le NICE, dont un des sens veut en anglais dire: “gentil”…), l’organisation planifie de saisir le contrôle de toute forme de vie.

Lewis écrit: “Qu’est-ce que les élites devraient regarder comment étant obscène depuis qu’ils pensent que toute moralité n’est qu’un sous-produit subjectif de la situation physique et économique des hommes ? Du point de vue accepté en enfer, toute l’histoire de la terre a mené à ce moment précis.”

Quel est exactememt ce moment profond auquel se réfère Lewis ? En bref, c’est le moment lorsque l’humanité transcende la biologie. C’est une révolution contre l’ordre naturel. De manière intéressante, Lewis fut un des premiers écrivains à dénoncer la philosophie transhumaniste. Il écrivit dans “Cette hideuse puissance” (1945), que l’élite de la société allait se fondre avec la technologie et éliminer les masses qu’elle appellerait “poids-mort”.

“Il y a quelques siècles, une vaste population agricole était nécessaire et essentielle et la guerre un moyen de destruction qui était alors utile. Mais chaque avancée dans l’industrie et l’agriculture réduit le nombre d’ouvriers requis. Une grande population inintelligente est maintenant un poids-mort. L’importance de la guerre scientifique est que les scientifiques doivent être réservés. Ce ne furent pas les grands technocrates de Koenigsberg ou de Moscou qui souffrirent les grosses pertes du siège de Stalingrad. L’effet de la guerre moderne est d’éliminer les types régressifs tout en économisant la technocratie et en augmentant son contrôle des affaires publiques. Dans la nouvelle ère, ce qui fut pratiquement le nucleus intellectuel de la race humaine, va devenir progressivement la race elle-même. Vous deveez concevoir l’espèce comme celle d’un animal qui aurait découvert comment simplifier le processus de nutrition et de locomotion à un point tel, que le vieux complexe biologique des organes et du corps conséquent qui les contenaient, ne sont plus nécessaires. Les masses doivent donc disparaître. Le corps doit devenir la tête et que la tête. La race humaine doit devenir technologie.” (pages 156-7)

Ces idées sont on ne peut plus d’actualité aujourd’hui. Bill Joy, le co-fondateur de Sun Microsystems, a publié un article en 2000 intitulé “Pourquoi le futur n’a pas besoin de nous”. Une récente conférence en Russie a invité le héraut de l’ère transhumaine Ray Kurzweil. Le “Congrès du futur mondial 2045” parla du “moment critique.. quand les machines prendront une intelligence artificielle qui sera équivalente ou supérieure à celle des humains. Personne dans la communauté scientifique ne doute que cela se passera, la question n’est pas de savoir si cela se produira… mais quand.” Ainsi éventuellement, les scientifiques œuvreront “à perfectionner les humains”…

La conférence sur le futur mondial mentionna également la monté “des nouveaux barbares” qui sont “facilement trompés”. “Leur mentalité de jeu-vidéo veut aussi dire qu’ils pourraient également facilement devenir incontrôlables”… Comme Svetlana Smetanina l’a rapporté de cette conférence: “Si la proportion de ce types de personnes arrive à 50% de la population de la planète, alors un nouveau ‘moyen-âge’ est quasiment garanti.” Ces individus sont-ils les “poids-morts” dont il faudra se débarasser ?

George Orwell, rendu célèbre par sa description vivide d’un état policier futur dans son roman “1984”, commenta sur le livre de Lewis “Cette puissance hideuse”. Son commentaire fut publié dans le Manchester Evening News en 1945 avec ce titre: “Les scientifiques prennent le pouvoir”. Orwell écrivait: “Toute vie superflue devra être éliminée, toutes les forces naturelles apprivoisées, les gens du commun devront être utilisés comme esclaves et comme cobayes de vivisection par les scientifiques de la caste dominante, qui essaieront de se rendre immortels. L’Homme, succintement, prendra d’assaut les cieux et renversera les Dieux, afin de devenir dieu lui-même.”

“Il n’y a rien d’incroyablement improbable dans une telle conspiration. En fait, à l’heure où une simple bombe atomique, d’un modèle déjà annoncé obsolète, vient juste de pulvériser environ 300 000 personnes, ceci ne peut résonner que comme factuel. Beaucoup de gens en notre période de l’histoire caresse le rêve monstrueux du type de pouvoir que Mr Lewis attribue à ses personnages et nous sommes en vue du moment où de tels rêves vont devenir réalisables.”

De fait, nous vivons aujourd’hui dans une époque où ces cauchemars sont complètement du domaine du possible et du réalisable. Dune certaine manière, ils sont déjà devenus une réalité très vivide.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 404 autres abonnés