Pays du goulag levant (USA): les camps d’internement de la FEMA activés

Le goulag se précise outre-Atlantique. Ceci est une suite logique de nos précédentes traductions sur le sujet…

Nous mentionnions il y a 24 heures dans les commentaires des articles que le système de répression existait déjà avec les camps de la FEMA, ceux-ci redeviennent d’actualités… Nous n’avons pas de boule de cristal, simplement tous les éléments sont là. Il suffit de relier les points.

http://resistance71.wordpress.com/2011/12/03/au-pays-du-goulag-levant-usa-la-legislation-1867-qui-prevoit-la-detention-indefinie-ert-la-torture-des-citoyens-par-larmee-passe-le-senat-avec-93-de-voix/

http://resistance71.wordpress.com/2011/12/05/pays-du-goulag-levant-usa-aucuns-scrupules-constitutionnels-dans-lopposition-du-regime-obama-a-la-loi-de-detention-indefinie/

– Résistance 71 –

 

Exclusif: Le gouvernement (américain) active les camps de la FEMA à travers les Etats-Unis

 

Par Kurt Nimmo and Alex Jones


 

Le 6 Décembre 2011,

 

Url de l’article original:

http://www.infowars.com/exclusive-government-activating-fema-camps-across-u-s/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

InfoWars.com a reçu un document qui provient de la succursale d’Halliburton, KBR et qui donne les détails d’une poussée pour affrêter les camps de la FEMA (NdT: Federal Emergency Management Agency) et ceux de l’armée à travers les Etats-Unis. Ce document est intitulé “Project Overview and Anticipated Project Requirements” et décrit les services que KBR est en passe de faire sous-traiter. Ce document nous a été communiqué par un employé du gouvernement qui désire rester anonyme pour des raisons évidentes.

Les services ouverts à l’appel d’offre incluent la logistique alimentaire, les barrières temporaires,  la lessive, les services médicaux, la fourniture d’électricité et d’autres services requis pour une “situation d’urgence” temporaire pour des camps situés dans cinq régions aux Etats-Unis.

L’appel d’offres pour les services de camps d’internement se produit juste après le passage de la loi NDAA

Cet appel d’offres de KBR pour le service des camps arrive juste après que le sénat ait passé la loi du National Defense Authorization Act (NDAA) avec une majorité écrasante, loi qui permet à l’armée de détenir et d’interroger des suspects de terrorisme aux Etats-Unis en violoation total du 4eme amendement de la constitution et de la loi du Posse Comitatus (NdT: qui interdit à l’armée de réprimer les citoyens américains sur le sol des Etats-Unis).

La section 1031 de la loi NDAA déclare que les Etats-Unis sont un “champ de bataille” et permet l’arrestation de citoyens américains sur le sol américain et d’être emprisonnés à Guantanamo Bay.

Un bon nombre de groupes pour les droits civiques se sont élevés contre cette législation, de manière la plus notable la Japanese American Citizens League (JACL), la plus ancienne et la plus grande organisation des droits civils et des droits de l’Homme asiatique-américaine.

Dans une lettre adressée au congrès, S. Floyd Mori, le directeur national de la JACL a dit que la loi NDAA constitue une première sur la volonté du congrès de renier les protections données par la loi de non-détention de 1971. Mori a dit que la législation, si validée et mise en pratique, serait une reminiscence de la détention indéfinie inconstitutionnelle des citoyens américains d’origine japonaise durant la seconde guerre mondiale.

KBR a été instrumentale dans la création des camps de la FEMA en 2006

En 2006, KBR obtînt un contrat contingent du département de la sécurité de la patrie (NdT: le tristement célèbre Departement of Homeland Security ou DHS, la Stasi / Securitate à la sauce américaine) afin soi-disant de soutenir ses facilités de rétention en matière de douanes et d’immigration dans l’éventualité d’une urgence, avait rapporté Market Watch.

Le contrat était effectif immédiatement et prévoyait l’établissement de centres de détention provisoires et possibilités d’étendre les détentions ICE déjà existentes ainsi que les facilités du programme d’expulsion dans le cas d’un afflux en urgence d’immigrants aux Etats-Unis, ou pour également soutenir le développement de nouveaux programmes, avait dit KBR. Le contrat prévoyait également le soutien dans la détention d’immigrants résultant d’autres organisations gouvernementales, dans le cadre d’une procédure d’immigration d’urgence, ainsi que du développement d’un plan de réaction à une urgence nationale, tel qu’un désastre naturel, avait expliqué la compagnie.

L’armée déclasse le document du programme de travail forcé des civils

Peu après l’annonce de KBR, un document peu connu de l’armée a fait surface. Intitulé “the Civilian Inmate Labor Program”, ce document déclassifié décrit dans le détail la réglementation militaire 210-35. Cette réglementation fut rédigée en 1997, fut soumise à une “révision rapide” en Janvier 2005 et donne maintenant une politique établie pour l’établisseemnt de programmes de travaux forcés et de camps d’internement au sein des installations militaires.

La loi sur les centres nationaux d’urgence (National Emergency Centers Act)

En 2009, la loi sur les centres nationaux d’urgence ou loi HR 645 fut introduite au congrès. Elle mandate l’établissement de “centres d’urgence nationaux” qui devront être situés dans des installations militaires afin de donner “un logement temporaire, des soins et une assistance humanitaire pour les individus et les familles séparées suite à une urgence ou un désastre naturel majeur”, d’après le libellé de la loi.

En sus des urgences, la législation est faite pour “satisfaire tout autre besoin approprié à la discrétion du secrétaire de la sécurité de la nation”, ce qui constitue un mandat ouvert dont beaucoup craignent qu’il puisse servir à la détention de citoyens américains dans l’éventualité de manifestations et d’émeutes à travers le territoire après la déclaration d’un état d’urgence ou un effondrement économique total, comme Paul Joseph Watson le nota en Janvier 2009.

Egalement en 2009, la garde nationale commença à poster des offres de recrutement pour des spécialistes de l’internement, un fait qui fut noté par InfoWars.com, PrisonPlanet.com et d’autres médias alternatifs, mais qui fut totalement ignoré par les médias de masse.

Précurseurr: Rex 84 une opération de détention de masse

Rex 84, abréviation pour “Readiness Exercise” 1984, fut établi sous le prétexte d’un “exode de masse” d’étrangers illégaux traversant la frontière américano-mexicaine, le même motif utilisé dans le langage de KBR pour sa requête de sous-traitance.

Pendant les auditions de l’affaire Iran-Contras en 1987, il fut révélé que le programme était un “scenario exercice” secret, développé par le gouvernement fédéral afin de suspendre la constitution, déclarer la loi martiale, désigner les commandants militaires qui prendront en charge l’état et les gouvernements locaux et de détenir un très grand nombre de citoyens américains désignés par le gouvernement comme étant des “menaces pour la sécurité nationale”.

Rex 84 fut créé par le Colonel Oliver North, qui était avec la National Security Council (NSC) et nommé officier de liaison avec la FEMA. John Brinkerhoff, assistant directeur des programmes de “préparation nationale” pour la FEMA et North créèrent le plan basé sur un rapport datant de 1970 du chef de la FEMA Louis Giuffrida pour l’école de guerre, ert qui proposait la mise en détention à l’époque de 21 millions de “nègres américains” dans le cas d’un soulèvement militant noir aux Etats-Unis.

DHS ou le département de la sécurité de la patrie coordonne les arrestations des activistes du mouvement d’occupation de Wall Street

Suite à la répression par la police des manifestants du mouvement occupy wall street à travers la nation, à Oakland, en Californie, la maire Jean Quan a mentionné durant une interview avec la BBC qu’elle était membre d’une conférence de coordination de 18 villes majeures états-uniennes, peu de temps après que la vague de raids eut brisé les camps du mouvement d’occupation de par le pays. Il fut découvert plus tard que le FBI, le département de la sécurité de la patrie et d’autres agences de police fédérale ont coordonné la réponse souvent violente à la manifestation.

New York Rep. Peter King, qui est à la tête du comité de la sécurité de la patrie au parlement a signalé un sens de l’urgence quand il a dit que le gouvernement fédéral se doit d’être prudent « de ne pas autoriser à ce mouvement une quelconque légitimité. Je prends cela très sérieusement, car je suis assez âgé pour me rappeler ce qu’il s’est passé dans les années 1960 quand la gauche a pris la rue et que quelque part les médias les ont glorifié, ceci se termina par le mouvement dictant la politique. Nous ne pouvons pas autoriser que cela se reproduise de nouveau.”

Le gouvernement fédéral répondît de manière similaire dans les années 1960 et 70 quand le FBI organisa et lâcha sa police secrète anticonstitutionnelle sous couvert de la bannière de programme de contre-espionage.

En plus du DHS qui étiquette les Américains soutenant les droits des états et de la constitution comme des terroristes, le département anti-terroriste de la défense et le cours de mise à niveau de la force de protection en 2009 avisait ses personnels que la protestation politique était classifiée de “terrorisme de basse intensité”.

Les éléments constitutifs de l’état policier commencent à se rassembler

Le document de KBR est une preuve supplémentaire que le gouvernement fédéral a établi des camps d’internement et planifie de les remplir avec des dissidents et des activistes anti-gouvernement, qui ont été diabolisés de manière consistante par les médias de l’establishment.

La loi NDAA fut fabriquée précisement pour fournir un mécanisme légal d’octroi aux militaires l’arrestation des activistes qui sont amalgamés avec des terroristes d’Al Qaïda. Le plan fut à l’origine celui de Rex 84 et plus particulièrement l’opération jardinet, un plan d’utilisation de l’armée de terre, de l’armée de l’air et de la marine ainsi que du corps des Marines en soutien direct des opérations de contrôle de troubles civils. Il a été depuis ajouté bon nombre d’éléments sous la rubrique de la “continuité du gouvernement”, de la guerre contre le terrorisme, des troubles de l’ordre public et de la réponse à une urgence.

Le gouvernement a patiemment mis en place les éléments cruciaux de sa grille de contrôle policière d’état et d’un plan  induit pour l’internement des ennemis politiques.

Nous ne sommes littéralement éloignés que d’ un attentat terroriste pour que ce plan devienne une réalité. Comme la DHS et les médias de l’establishment ne cessent de nous le dire, le prochain attentat terroriste sera sur le sol américain et ne sera pas le travail d’Al Qaïda mais celui de groupes patriotiques militants. Le FBI s’est spécialisé dans la création des terroristes intra muros, ou patsies, hommes de paille, et de faire passer la responsabilité sur leurs ennemis politiques.

 

 

About these ads

10 Réponses to “Pays du goulag levant (USA): les camps d’internement de la FEMA activés”

  1. Très mauvais film qui se déroule sous nos yeux.
    Cela dit, comment se fait-il que le peuple américain soit si passif; la téloche et l’inculture n’explique pas tout tout de même. Ca m’échappe un peu.

    • Le public américain est toujours très naïf même s’il y a eu une certaine prise de conscience, une vaste majorité par exemple continue à croire à la théorie conspirationniste officielle du 11 Septembre, les barbus d’AQ dans leur grotte en Afghanistan, etc, etc…de plus la propagande médiatique déversée quotidiennement est incroyable. L’américain de base vit dans une bulle faite de sitcoms, de sport, d’incitation à la débauche consumériste. Tant que cela ne les touche pas directement, ils s’en foutent, le problème est que lorsque cela les touchera vraiment, il sera trop tard…
      Le système a décérébré le public… L’esprit critique est en grande partie évaporé ou n’a jamais existé chez une certaine génération, néanmoins il y a une prise de conscience se développant c’est indéniable, mais le mouvement activiste anti-guerre a été muselé avec l’élection d’Obama qu’ils idolâtre.. Beaucoup ne se sont pas encore réveillés de ce leurre. Tout cela participe à l’apathie générale, même le mouvement OWS est assujetti en grande partie à l’establishment, il n’y a pas d’épine dorsale pour diriger une action directe efficace…

      On peut sans doute comparer le peuple américain d’aujourd’hui au peuple allemand des années 1933-39, à quel point les gens savaient-ils ?.. A quel point ont-ils collectivement laisser faire ? De manière générale la situation mondiale est également assez similaire… Qui va se dresser contre le naz… pardon l’empire anglo-américain et son outil sioniste ?…
      Les peuples ont la solution dans leurs mains, il faut juste cesser d’avoir peur… et s’unifier !

      • Votre dernier paragraphe est un vrai débat.

        Oui, bien qu’en accord avec votre description des américains, et sans prétendre donner des leçons, je m’interrogeais sur leur léthargie car enfin, on a du mal à imaginer près de 400 millions d’obèses décérébrés… D’autant que lors de la guerre du Vietnam (donc relativement récemment) les manifs et autres fuites vers le Canada étaient courantes et vigoureuses.
        Bref, et j’en reviens à votre dernier paragraphe pour le coup, peu ou prou, ils (nous sommes) sont quelque part un peu complices.
        Tout comme vis à vis la m*de européenne qu’ils nous infligent d’ailleurs, et dont vous parlez dans le post suivant.

        Ca manque de débat à grande échelle par chez nous, où là bas, où ailleurs…

        • et oui.. mais pour avoir un débat cohérent, il faut une pensée critique… Ni celle-ci, ni le débat qu’elle génèrerait ne sont encouragés par les pouvoirs en place… Observons la déliquescence de « l’éducation », qui n’en était déjà pas une il y a 30, 40 ou 50 ans… pas la peine de le mentionner aujourd’hui. le formatage, comme on formate un disque dur… carte mère, « insert CD » et on formate dans du « PC » ou du « mac » ou quoi que ce soit d’autre.

          Un citoyen qui pense autrement est un ennemi… C’est aussi simple que cela pour les oligarques. Mais JAMAIS… JAMAIS ils ne pourront casser, briser la pensée critique. Il suffit d’un individu qui continue de penser sous la torture la plus ignoble: « vive la résistance et allez tous vous faire foutre », pour que la pensée critique et donc son élan contestataire universel soit vainqueur. Pourquoi vibrons-nous tous universellement à la narration de la vie (et de la mort) de gens comme Jean Moulin ou de Wallace du film « Brave Heart » ?
          Parce que ces histoires réelles ou fictives touchent au plus profond de nous même la corde sensible et universelle de la victoire inéluctable de l’esprit sur le corps, de la volonté sur la malfaisance, ce qui rend obsolète le concept même de la torture par exemple, ce que les oligarques savent très bien, mais elle est employée comme du temps de l’inquisition… comme agent de la peur !

          La pensée critique est inextinguible, indomptable et universelle. Tous les dogmes religieux ou politiques en seront victimes… tôt ou tard…

      • Bravo pour ce commentaire!

  2. « la propagande médiatique déversée quotidiennement est incroyable. L’américain de base vit dans une bulle faite de sitcoms, de sport, d’incitation à la débauche consumériste. »

    Cette propagande-là est à l’oeuvre partout ET CHEZ NOUS DE LA MEMME MANIERE avec l’idéeque nos modes modes de vie sont tellement plus enviables que dans le reste du monde mais avec les dettes qu’ils ont fabriqué depuis 10 ans et surtout augmenté depuis 3 ans, car à l’éclatement de la crise la spéculation a continué de plus belle et s’est amplifiée avec ces taux d’intérêt atteignant des sommets et ces derniers mois nous regardions la Grèce avec quelque commisération alors que nous sommes rendus au MEME SEUIL de sa descente vers l’abîme et que cela nous mencace tout autant et que l’état de la situation fait que le miracle que tout le monde attend ne se produira pas.

    Donc je pense qu’il faudrait faire le point, car nous sommes à une étape où la situation nous obligera à ouvrir les yeux.

    D’ailleurs certains par leurs analyses nous aident à ouvrir les yeux et nous donne en même temps l’ampleur de la décérébration qu’ils ont accompli.

  3. Ainsi Mélenchon dans une interwiev ( dernier n° de Marianne) dit fort justement, pourquoi il a quitté le PS et dans cette idée, il y a une idée centrale et que nous devrons méditer :

    Et dit-il cela remonte à 1984. cette ligne vient d’apparaitre aux USA et va progressivement infester tous les partis socialistes d’Europe et dont il accuse François Hollande d’avoir opté pour cette orientation : effacement du clivage droite-gauche, effacement de l’adhésion du mouvement socialiste à sa base salariale, négation de l’opposition capital travail et alliance au centre jusqu’à devenir un parti centriste.

    Et il poursuit en disant fort justement  » qu’il y a un désarmement unilatéral du mouvment socialiste mondial et en citant dans la foulée tous ceux qui ont capitulé : Papandréou, Blair, Schröder et tant d’autres.
    Ce qui explique aujourd’hui que ce parti-là n’a plus rien à apporter et l’extrême gauche à sa suite qui n’ont plus que des logiques d’appareil.

    Mais gardons nous d’imaginer que les mouvements de protestation ont cette capacité à les remplacer, car il y a un amalgame de personnes qui sont trop différentes dans leurs objectifs, même s’ils sont nécessaires, sans compter tout le côté festif qu’il y a dans ces rassemblements, car je doute que ce soit les gens qui sont en grande précarité qui eux sont des millions qui y soient.

  4. « Le FBI s’est spécialisé dans la création des terroristes intra muros, ou patsies, hommes de paille, et de faire passer la responsabilité sur leurs ennemis politiques. »
    **********
    Ceci rappelle, comme dans le « cas norvégien » , GLADIO :

    http://stationzebravideo.id.st/#!/reseaux-gladio-a4617727

  5. bonjour,

    FEMA: le site délirant « le doublevisage des témoins de jéhovah » montre (??) en 4 ouvrages PDF le rôle réel des camps FEMA, l’extermination des Témoins du monde entier!

    Qu’n pensez-vous? Ultra flippant!!
    ils sont chiants, mais quand même…

    cybermax

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 423 autres abonnés