Crise économique: l’oligarchie financière en émoi après les révélations d’un courtier sur la BBC !

Feu de barrage depuis cette interview du courtier Rastani sur la BBC. L’oligarchie criminelle est en mode de "contrôle des dégâts" après que ce courtier ait dit au grand public ce qui est un secret de polichinelle pour la vaste majorité des gens au fait des infos alternatives.

Les banksters gouvernent et torpillent l’économie. Pourquoi ? Pour l’´établissement de la gouvernance mondiale par la finance, pour la création tant attendue par ces psychopathes délurés de leur Nouvel Ordre Mondial dont les guignols comme Sarkozy, Attali, DSK et tous les fifrelins qui bouffent au ratelier de la corporatocratie fasciste, appellent de leurs vœux pieux…

Une fois de plus, n’est-il pas grand temps de se réveiller.. et de ne plus jamais se rendormir, ou de se laisser chanter des berceuses ?

– Résistance 71 –

 

Un courtier en bourse sociopathe rêve d’une dépression

 

Kurt Nimmo


Le 27 Septembre 2011

 

Url de l’article original: avec vidéo de l’interview sur la BBC

http://www.infowars.com/sociopathic-trader-dreams-of-depression/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Une présentatrice de la BBC a été interloquée par l’évaluation réaliste d’un courtier en bourse qui a déclaré que le marché boursier allait s’effondrer, que l’eurozone et ses plans de remédiation à la dette étaient voués à l’échec et que les mega-banques et les grosses maisons financières comme Goldman Sachs régnaient de fait sur le monde.

“Les gouvernements ne gouvernent pas le monde, Goldman Sachs gouverne le monde”, a déclaré Alessio Rastani. “Cette crise économique est comme un cancer, si vous attendez et pensez que cela va aller mieux, c’est peine perdue, comme un cancer, cela va grossir et il sera trop tard”, a t’il continué. “Les économies de millions de gens vont disparaître”, dans moins d’un an.

Rastani a dit qu’il rêvait de récessions. “Personnellement, j’ai rêvé de ce moment depuis plus de trois ans. Je me couche chaque soir et je rêve d’une autre récession.”

En d’autres termes, comme tout sociopathe, il est totalement indifférent à la souffrance des autres. La misère et même la mort ne sont que des opportunités pour faire plus d’argent. “Pour la plupart d’entre nous, courtiers, nous ne nous soucions pas des moyens de fixer l’économie ou de rendre les choses meilleures, notre boulot est de faire du fric de cette situation”, a t’il dit.

Ceci n’est bien sûr pas une surprise de savoir que Rastani et ses acolytes de Wall Street se réjouissent de la grande dépression qui va déferler sur nous comme un train de marchandise sans conducteur. Ce qui est surprenant en fait, est que la BBC ait autorisé cette interview.

Les commentaires de Rastani, comme le remarque aujourd’hui le site Zero Hedge, ne sortiraient jamais sur CNBC, un réseau d’information créé pour les gogos ignorants du fait qu’ils doivent être sacrifiés en grands nombres sur les tapis verts du plus grand casino du monde: la marché boursier truqué par les banksters.

Rastani s’est trompé sur un point. Les gouvernements gouvernent le monde, en fait les gouvernements qui sont la propriété intégrale des banksters et de leur corporatocratie transnationale fasciste (car comme le disait Mussolini, la grosse industrie est le fascisme).

Les échecs des politiques économiques des gouvernements ratés, comme le programme de l’emploi d’Obama, sont en fait des programmes à grand succès, car le but réel est de créer encore plus de dette sur le dos des citoyens américains, qui deviendront bientôt des sans abris sur le continent que leurs aïeux ont conquis. Le rôle d’Obama est d’entretenir un faux espoir tandis que l’oligarchie financière travaille de derrière le rideau.

Non seulement Goldman Sachs a acheté Obama (pour un petit 1 million de dollars), mais ils contrôlent son cabinet et écrivent ses scripts de téléprompteur. Pour en savoir plus sur le who’s who des agents de Goldman Sachs au sein de l’administration Obama, regardez ici. Et ici, pour une vision plus précise des faiseurs de pouvoir derrière le trône.

Rastani et sa clique de criminels sont autorisés à torpiller l’économie, parce que l’élite financière contrôle les gouvernements.

L’objectif ultime n’est pas d’enrichir un petit groupe de sociopathes comme Gordon Gekko (NdT: le méchant du film “Wall Street”), mais de complètement détruire l’économie mondiale et avec elle toute souveraineté natonale. Le cancer auquel Rastani fait référence est provoqué, créé. Il ne vient pas d’une quelconque veûlerie humaine et d’un système incapable de contrôler ses vautours et ses parasites. Ce n’est pas une résultante marxiste inhérente au capitalisme, comme les dupes (et financés par les fondations mondialistes) de la soi-disant gauche le pensent et l’affirment.

La fin du jeu est le gouvernement mondial géré par des bureaucrates mondialistes appointés et leurs serviteurs, utilisant un mécanisme policier d’état global renforcé par une grille de surveillance haute technologie.

Mr Rastani devrait savoir qu’un tel état, une fois en place et fonctionnant, n’aura plus de place pour des courtiers criminels et d’autres minions qui ne font que poser une menace pour l’hégémonie de l’oligarchie. Rastani et ses pairs sont dans l’attente d’une nouvelle “nuit des longs couteaux”.

About these ads

12 Réponses to “Crise économique: l’oligarchie financière en émoi après les révélations d’un courtier sur la BBC !”

  1. Exact, même si l’échéance est discutable, l’effondrement économique ira à terme.
    Cet effondrement était prémédité, de même que la solution.
    Lorque celle-ci sortira par magie pour notre bonheur commun, elle sera à refouler, sans conditions.
    Il en va de la survie des générations futures.
    Attali, que vous citez, ne s’en cache même pas.
    Les sceptiques peuvent même le vérifier dans un de ces bouquins en tête de gondole d’une grande surface, avant de le balancer au rayon pq.

    • Tout à fait d’accord, l’échéance est discutable, pas la méthode…
      Le même Attali a publié en 1991 chez Random House un bouquin qui à notre connaissance n’a même pas été publié en français (c’est tout dire…)
      Ce bouquin est intitulé: "Millenium, winners and losers in the coming world order" qu’on peut traduire par: "Millénaire, gagnants et perdants dans l’ordre mondial à venir"…
      C’est dans ce bouquin qu’il décrit sa théorie de "l’homme nomade" dans une société post-industrielle où les individus vont de mégapole en mégapole, régit sur un mode de grille de contrôle à la recherche de boulots hypothétiques.. Effarant, ce n’est même pas de la science fiction à ses yeux, c’est l’avenir…
      traduction des chapitres du bouquin en français:
      1- Le Nouvel Ordre Mondial
      2- La lutte pour la suprématie
      3- Les perdants du millénaire
      4- L’homme nomade
      5- L’abandon de la souveraineté et le besoin de limites
      Chaque chapitre est précédé de dessins apocalyptiques en noir et blanc de facture très glauque.
      Ce bouquin est un genre d’ordre de marche de la société fasciste à laquelle l’oligarchie aspire… très, très craignos, mais intéressant de voir ce que ces pitres ont dans le crâne.
      Il faut toujours connaître son ennemi, seuls les simples d’esprit ignorent leurs ennemis ou ne veulent pas savoir ce qu’ils pensent.

      Toutes ces ordures à la pointe de l’ingénierie sociale ont parfaitement étudié l’humain, depuis des générations, leur efficacité en est devenue redoutable, mais pas inéluctable. Seule la mort, même pour ces ordures, est inéluctable.. pour le moment en tout cas. C’est pour cela du reste qu’ils œuvrent au transhumanisme… Le but absolu de leur nouvel ordre mondial est la "fontaine de jouvence" sous forme transhumaine, la fusion de l’humain et de la machine, de l’intelligence artificielle afin de devenir immortel… L’oligarchie seulement, le reste des 500 millions et quelques d’humains qu’ils laisseront vivre pour les servir mourront toujours de maladies très soignables…

      Attali est le type de personne qui endormirait les gens de sa voix miéleuse, les persuaderait à monter dans les trains à destination de nulle part et les gens le ferait en toute confiance… Le genre de mec à faire dresser les poils d’un coup…

      Le système a donné les clefs de l’asile aux fous internés… et la croisière s’amuse !

  2. Quant à Rastani, on l’achèterais bien pour se défouler

  3. Bonjour !

    Voilà enfin un peu d’action !!!!! enfin ils se décident à montrer aux dormeurs qu’il y a bel et bien une énorme conspiration !!!! contre l’humanité toute entière ! je ne pense pas que celà est du au hasard… je comprends par cette entrevue de ce courtier l’annonce au monde entier que nous allons en prendre plein la tête que s’est en route depuis un bon moment et qu’il n’y aura pas de médecin pour le remède !! un premier choc frontal sans langue de bois ! en même temps pouvaient-ils cachaient encore se secret longtemps ? après toutes leurs erreurs et notament celle de la Lybie ou Kadhafi à fait front, n’a rien laché, et par sa lettre à l’humanité a permis à certains ignorants de comprendre les enjeux de ces mouvements accélérés depuis l’auto-attentat de 2001 !
    OUI LES GENS REVEILLEZ VOUS ET PREPAREZ VOUS CAR LA VERITE DEPASSE LA FICTION !

    Säleem Ömbre : c’est dans l’ombre que je vois la lumière…

  4. Même si on arrivait à imposer la séparation des activités banques de dépôts et d’affaires, il resterait à déconstruire l’économie de casino que la dérégulation a permis de créer et qui est constamment au-dessus de nos têtes et qui permet de faire éclater des bulles immobilières permamentes, selon leurs besoins.

    Henri Weber (PS) a attiré l’attention sur les produits dérivés qui ont permis la croissance exponentielle de l’activité financière et dont la création remonte aux années 1990.

    en 1990, les dérivés du crédit étaient inexistants.

    En 1995, ils représentent 18 billions de dollars

    En 2007 60 billions de dollars ( 60 000 milliards )

    En 2011 400 billions de dollars

    Ainsi depuis 1970, où les activités financières représentaient le double des opérations réelles, elles en représentent aujourd’hui 400 fois.

    Ainsi Adair Turner, pdt de la financial service authority britannique ( FSA ) partisan d’une taxe de 0,05 % sur les transactions financières, artisan de ces montages, doit bien rigoler.
    Pendant que nous nous échinons à chercher des solutions, tout continue comme avant parce qu’ils ont crée ce qui nous tient vitam éternam, la création de dettes à la demande.

    De même, pour le blé et toutes les matières premières.

    Pour favoriser le commerce international les institutions de la finance et de l’assurance ont crée des instruments financiers : les marchés des matières premières.

    A l’origine, instrument de couverture des risques, ils se sont développés et déconnectés des échanges de matières premières;
    A la bourse de Chicago, il s’échange sur les marchés dérivés, l’équivalent de 46 fois la production annuelle mondiale de blé et ainsi pour toutes les matières premières.

  5. Laurent Pinsolle journaliste à Marianne, dans l’article "La France, exportatrice de technocrates apatrides" confirme :

    il dit bien
    dans cet extrait de l’article :

    :"Jacques Delors et Pascal Lamy sont aussi les responsables de la libéralisation des mouvements de capitaux, qui a créé l’anarchie financière qui nous a menés aux crises des dernières années et qui rend toute tentative de réforme de la finance bien impossible, à moins de revenir dessus".

    extrait de l’article :

    "Jacques Delors, Jean-Claude Trichet et Pascal Lamy sont sans doute les pires exemples de ce que la France a produit comme technocrates irresponsables et apatrides. Si le second a toujours été à droite, le premier et le troisième sont venus de la gauche pour mener des politiques profondément antisociales et dogmatiquement monétaristes et néolibérales. Fâchés avec la réalité, ils n’hésitent pas à nier la crise de l’euro, affirmant qu’il s’agit seulement d’une crise de la dette".

    "Ces criminels économiques portent tous une très lourde part de responsabilité dans les difficultés de notre pays. Jacques Delors et Pascal Lamy ont été derrière le tournant de 1983. Jean-Claude Trichet a mené une politique monétaire totalement absurde au début des années 1990, montant les taux et envoyant ainsi un million de Français au chômage. Il est le partisan d’une politique monétaire délétère qui produit une monnaie trop chère qui asphyxie notre économie depuis 20 ans".

    "Jacques Delors et Pascal Lamy sont aussi les responsables de la libéralisation des mouvements de capitaux, qui a créé l’anarchie financière qui nous a menés aux crises des dernières années et qui rend toute tentative de réforme de la finance bien impossible, à moins de revenir dessus. Pascal Lamy s’est aussi fait remarqué pour avoir dit que le SMIC était trop élevé et Jean-Claude Trichet pour avoir affirmé qu’augmenter les salaires était la dernière bêtise à faire".

  6. Ce qui ne veut pas dire que nous n’avons pas de moyens, mais il faut s’attaquer à un monstre qui a colonisé les états par la dette et par la financiarisation de l’économie, ces échanges spéculatifs qui représentaient 2 fois l’économie réelle en 1970, représentent aujourd’hui 400 fois l’économie réelle, ce qui donne une idée de l’étendue des sommes en jeu et de la spéculation.

    Nous devons donc attaquer par tous les bouts et ne pas négliger ceux qui comme Weber ou Pinsolle ou Montebourg qui est monté à 10% d’intentions de vote et commence à géner la nomenklatura,nous éclairent en traitant de criminels Trichet et toute la bande d’acolytes, les économistes maison qui viennent dans les médias nous raconter quotidiennement, car ils sont étroitement liés à ces intérêts puisqu’ils ont comme clients les banques, les assurances et les entreprises du CAC 40, qu’ils ne faut toucher à rien.

    Un exemple interessant le contrat TGV au Maroc Casablanca-Tanger, que Sarkozy s’apprêtait à signer et qui est dénoncé par les économistes locaux, comme inutile et sans intérêt, car il traverserait une région laissée à l’abandon. Sauf à s’approprier comme d’habitude, pour une bouchée de pain les terres désenclavées et expoprier les agriculteurs. ils font également remarquer qu’il y a 70% d’analphabètes et ce dossier leur parait plus urgent.

    En tout cas suspendu, car fait sans appel d’offres fixé à 2 milliards d’€, réévalué à 3 milliards d€ et d’année en année, il aurait été revu comme pour la Gréce, avec un coût et des réechelonnements de dettes permanents.

    Voilà à quoi sert le peu d’argent public qui reste, car Tanger est un grand chantier pour en faire un super port méditerranéen, et les bénéficiaires sont toujours les mêmes.

  7. Et Reuters titre :
    "Bons chiffres du PIB et du chômage aux USA, la peur s’éloigne"
    (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE78S0MN20110929)

    Intoxication au maximum avec toujours en bruit de fond des chiffres pseudo scientifiques, des PIB aux calculs mathématiques de lendemain de 2eme guerre mondiale, de l’hérésie de science économique donc, comme souvent…
    Les matheux, économistes, premiers de la classe et autres issus de grandes écoles de machin-chose se gargarisent de leurs prérogatives et ne valent pas mieux que des traders à (trous) de balle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 392 autres abonnés